Catégorie : Les avis de Cassandre

Le coin jeunesse – octobre 2019

Bonjour à tous, j’ai le plaisir de vous retrouver avec une nouvelle sélection pour les petits lecteurs, c’est parti !

Bloup ! Mon imagier sonore des animaux de la mer

Les éditions Nathan proposent une collection Kididoc pour les tout-petits. Il s’agit d’imagiers sonores carrés et en carton épais. Cet opus s’intéresse aux animaux marins et nous pouvons en écouter certains comme la mouette ou le crabe. Ces ouvrages sont très bien réalisés et adaptés aux petites mains. Un livre pour bébé à emporter partout !

Bloup ! Mon imagier sonore des animaux de la mer de Nathalie Choux, paru en juin 2019 aux éditions Nathan, 10 pages, 14,95€

L’imagier rigolo des véhicules

C’est avec ce titre que je découvre la collection « Ouistiti fait rire les petits ». Il s’agit d’une collection pour apprendre en s’amusant. Nous découvrons d’abord une double-page qui fera découvrir à l’enfant le nom des véhicules. La double-page se termine par la phrase « A ton avis, petit ouistiti, que va-t-il se passer ? ». Sur la double-page suivante, nous découvrons une situation comique avec l’ensemble des véhicules précédents, et ainsi de suite. Un imagier original et très divertissant !

L’imagier rigolo des véhicules de Florence Langlois, paru en janvier 2019 aux éditions Nathan, 18 pages, 6,95€

La petite histoire de la politesse

Grandchat est un chat qui a une particularité : il est intransigeant quand il s’agit de politesse. Ainsi, quand Lapin lui demande de le cacher sans avoir dit bonjour ni s’il te plaît, Grandchat décide de lui donner une petite leçon. Un petit album rigolo pour apprendre la politesse aux enfants, dès 18 mois !

La petite histoire de la politesse de Florence Langlois, paru en janvier 2019 aux éditions Nathan, 18 pages, 6,95€

Mon ours

Une petite fille et son ours sont très sauvages. En effet, elle vit dans la forêt, grimpe dans les arbres et pêche des poissons dans la rivière. Mais tout cela, c’est bien sûr pour de faux ! Ce tendre album parle d’imagination et du fait de faire semblant. Les couleurs sont douces et les illustrations adorables. Un titre touchant et bien réalisé !


Mon ours de Ilya Green, paru en mai 2019 aux éditions Nathan, 14 pages, 8,90€

Kididoc : Mes émotions

Les jeunes enfants ont tendance à se laisser déborder par leurs émotions et passent rapidement du rire aux larmes. Ce titre de la collection « Mes Kikidoc à jouer » leur permettra de découvrir les différentes émotions : joie, colère, dégoût, tristesse, fierté, timidité, etc.. Elles sont illustrées et l’enfant peut interagir en soulevant des rabats et utilisant des tirettes. Un titre ludique et indispensable pour les enfants, dès 2 ans !

Kididoc : Mes émotions de Charlotte Roederer, paru en avril 2019 aux éditions Nathan, 12 pages, 11,95€

Tralal’Art : Les Formes

Et si on initiait les enfants, dès l’âge de deux ans, à l’Art ? C’est le pari de la nouvelle collection Tralal’Art des éditions Nathan. Il s’agit d’un livre animé où le lecteur peut pousser, tirer et pivoter des éléments issus d’œuvres d’art célèbres. Une manière ludique et artistique d’apprendre les formes géométriques.

Tralal’Art : Les Formes de Sandrine Andrews, paru en octobre 2019 aux éditions Nathan, 10 pages, 10,90€

Kididoc : Joyeux Noël petit renne !

Noël approche à grand pas. L’occasion de partager un moment privilégié avec son bambin, dès l’âge de 6 mois. Ce titre nous raconte le quotidien du petit renne du Père Noël. L’enfant peut pousser et tirer des languettes afin d’appuyer sur des petites pastilles qui émettent des sons. Un album plein de tendresse qui ravira parents et enfants !

Kididoc : Joyeux Noël petit renne ! de Nathalie Choux, paru en octobre 2019 aux éditions Nathan, 10 pages, 14,95€

Les chroniques d’octobre

Bonjour à tous, j’ai le plaisir de vous présenter trois titres en ce mois d’octobre :

Une autre histoire de Sarah J. Naughton

Mags, brillante avocate, quitte Las Vegas pour l’Angleterre où son frère, Abe, qu’elle n’a pas vu depuis l’adolescence vient de faire une tentative de suicide. Sur place, elle fait la rencontre de Jody, la fiancée (presque) parfaite d’Abe. Peu à peu, des incohérences apparaissent dans son récit des faits et, sous le vernis, se cachent bien des secrets… Sans révolutionner le genre, Sarah J. Naughton nous offre un thriller divertissant dont j’ai particulièrement apprécié le cadre. L’histoire s’apparente à un huis-clos dans une église réhabilitée en logements sociaux où Abe vivait. Mags va occuper l’appartement de son frère le temps de faire lumière sur cette nuit où tout a basculé. Et cela crée une atmosphère étouffante où chaque pensionnaire, aussi déséquilibré soit-il, nous inquiète. Malgré quelques rebondissements prévisibles, Une autre histoire est un titre qui a bien occupé mes soirées !

Une autre histoire de Sarah J. Naughton, paru en avril 2019 aux éditions Pocket, 504 pages, 8,30€

L’Aile des vierges de Laurence Peyrin

Nous sommes en Angleterre, en 1946, lorsque nous faisons la rencontre de Maggie Fuller. Veuve à vingt-six ans, elle n’a d’autre choix que de quitter son emploi à la conserverie qui ne lui permet plus de vivre pour rejoindre Sheperd House, où elle devient domestique. Notre héroïne étouffe dans ce quotidien qui ne lui apporte aucune satisfaction. Mais ce drôle de bout de femme se fiche éperdument des conventions et n’hésite pas à révéler le fond de sa pensée. Après tout, qu’a-t-elle réellement à perdre ? Le roman de Laurence Peyrin m’a plu pour son personnage féminin pour lequel on éprouve tendresse et admiration. Et aussi, j’ai aimé les sujets abordés : libération des femmes, lutte des classes, les sentiments, l’accomplissement personnel et bien d’autres encore. Après un coup de cœur pour Miss Cyclone, je vous confirme que Laurence Peyrin a un talent indéniable et qu’il m’est très difficile de reposer ses romans, ne serait-ce que quelques minutes !

L’Aile des vierges de Laurence Peyrin, paru en mars 2019 aux éditions Pocket, 480 pages, 7,90€

Les sept maris d’Evelyn Hugo de Taylor Jenkins Reid

A près de 80 ans, la célèbre actrice Evelyn Hugo demande à Monique Grant, journaliste en herbe, d’écrire un roman sur sa vie. Les deux femmes ne se connaissent pas et il s’agit pour Monique d’une véritable occasion de booster sa carrière. L’histoire d’Evelyn est alors retracée : son adolescence, ses débuts et surtout, ses amours. Si je n’ai pas adhéré au style trop simpliste et trop « parlé », j’ai en revanche apprécié l’histoire pour sa thématique, l’homosexualité au milieu du XXème siècle. Pour conclure, je dirais qu’il s’agit d’un titre divertissant mais pas inoubliable.

Les sept maris d’Evelyn Hugo de Taylor Jenkins Reid, paru en septembre 2019 aux éditions Milady, 608 pages, 20€

Quelles sont les lectures que vous me recommandez durant cet automne ?

Les chroniques de septembre

Bonjour à tous,
Il fait froid et il pleut, pas de doute, l’automne est là ! De mon côté, j’ai nettement moins lu mais je suis très satisfaite de mes choix que je vous laisse découvrir de ce pas !

Madame Einstein de Marie Benedict

Tout le monde connaît Albert Einstein, sa femme, en revanche, Mileva Maric est restée trop longtemps dans l’ombre. En effet, c’est dans les années 1980 que les lettres échangées entre Albert et Mileva ont été rendues publiques. Dans ces lettres, on comprend que Mileva a joué un rôle essentiel dans les découvertes de son mari. Marie Benedict s’est penchée sur la vie de cette physicienne afin de nous en dresser un émouvant portrait. Madame Einstein est un roman captivant. Impossible de ne pas s’attacher à Mileva, cette femme qui a sacrifié sa vie pour son mari. Un bel hommage à une femme qui aurait dû marquer l’Histoire.

Madame Einstein de Marie Benedict, paru en février 2019 aux éditions 10-18, 384 pages, 8,10€

Avoue que t’en meurs d’envie de Kristen Roupenian

Avoue que t’en meurs d’envie ou le titre qui annonce tout de suite la couleur. Au programme, douze nouvelles dérangeantes, malsaines, perverses, où on peut retrouver tous les vices possibles des êtres-humains. On culpabiliserait presque de prendre plaisir à lire ces nouvelles ! J’ai apprécié le côté décalé de ces histoires, on passe d’une littérature contemporaine à du fantastique en passant par un conte. Si je n’ai pas aimé toutes les nouvelles, surtout en raison d’une fin trop ouverte parfois, j’ai passé un bon moment de lecture !

Avoue que t’en meurs d’envie de Kristen Roupenian, paru en août 2019 aux éditions Nil, 396 pages, 20,00€

Manhattan Beach de Jennifer Egan

Manhattan Beach est un roman formidable dans lequel on découvre un personnage marquant, celui d’Anna Kerrigan. Nous la suivons dans les années 1930 lorsqu’elle est enfant et alternons les chapitres avec le présent, où Anna est devenue une jeune femme ambitieuse. Elle travaille sur un chantier naval et a un rêve, celui de devenir la première femme scaphandrier. J’ai tout aimé dans ce livre : ses personnages, cette soif de liberté et d’émancipation, le côté plus technique sur l’univers marin et le côté mafia avec son personnage-clé, Dexter Styles. Un récit qui a su me tenir en haleine durant 600 pages !

Manhattan Beach de Jennifer Egan, paru en septembre 2019 aux éditions 10-18, 600 pages, 9,60€

Les Détectives du Yorkshire tome 3 : Rendez-vous avec le mystère de Julia Chapman

Delilah et Samson reprennent du service avec une enquête des plus mystérieuses ! L’une des habitantes de Bruncliffe vient de mourir en mentionnant dans son testament, vouloir léguer ses biens à son fils et sa fille. Le problème, c’est que sa fille est décédée il y a vingt ans. Nos deux héros vont se pencher sur cette histoire et remuer le passé ! Un troisième opus divertissant, bien que j’aie deviné la fin rapidement. J’ai passé un bon moment et je m’attache de plus en plus à notre duo d’enquêteurs. Une série à découvrir !

Les Détectives du Yorkshire tome 3 : Rendez-vous avec le mystère de Julia Chapman, paru en novembre 2018 aux éditions Robert Laffont, 468 pages, 14,90€

Et vous, avez-vous eu des coups de cœur en cette rentrée littéraire ?


Les chroniques d’août


Bonjour à tous,

L’été touche bientôt à sa fin et j’ai le plaisir de vous proposer des lectures divertissantes pour le prolonger !

Blood orange de Harriet Tyce

Alison est avocate pénaliste et consacre beaucoup de temps à son travail. Sa vie de famille part à vau-l’eau et Alison se réfugie dans l’alcool et aussi dans sa relation malsaine avec Patrick, un collègue de bureau. En parallèle, elle se voit confier une affaire de meurtre où une femme, Madeleine, est accusée d’avoir tué son mari. Blood orange est un roman psychologique qui traite essentiellement de violence conjugale. J’ai apprécié la thématique et l’ambiance inquiétante. Cependant, le roman comporte de nombreux temps morts, ce qui ralentit la lecture. Je n’ai pas accroché aux personnages, surtout Alison qu’on a envie de secouer, tant elle est déraisonnable et manipulable à souhait. Pour conclure, un thriller qui avait du potentiel mais dont je ressors déçue, je n’ai pas été convaincue par la construction, les personnages et l’intrigue dont on voit venir l’issue trop rapidement.

Blood orange de Harriet Tyce, paru en février 2019 aux éditions Robert Laffont, 400 pages, 21,00€

Femme sur écoute de Hervé Jourdain

Femme sur écoute est l’histoire de Manon Legendre, strip-teaseuse et escort-girl qui rêve d’un avenir meilleur. Parallèlement, nous rencontrons Lola Rivière, spécialiste en cybercriminalité qui doit se battre pour se faire accepter au 36 quai des Orfèvres. Si au départ, nous avons l’impression de suivre deux histoires bien distinctes, il n’en est rien. J’ai été captivée par un panel de personnages très développés et par une histoire policière bien ficelée. Hervé Jourdain nous offre une enquête complexe et détaillée comme je les aime. Un excellent roman policier !

Femme sur écoute de Hervé Jourdain, paru en octobre 2018 aux éditions Pocket, 576 pages, 8,30€

Bye, Bye, vitamines de Rachel Khong

Ruth, trente ans, revient au foyer familial sur demande de sa mère. Elle la sollicite pour s’occuper de son père, atteint de la maladie d’Alzheimer. Cet ancien professeur d’histoire ne peut plus exercer. Alors, ses anciens élèves décident d’organiser de faux cours pour donner un sens à la vie d’Howard. Les personnages sont terriblement attachants et nous font rire autant qu’ils nous émeuvent. La maladie est un thème abordé avec brio. Pas de chapitres larmoyants dont on ressort déprimés. Au contraire, une histoire pleine d’amour, de bons souvenirs et d’espoir.

Bye, Bye, vitamines de Rachel Khong, paru en juin 2019 aux éditions 10-18, 216 pages, 7,50€

Le livre noir de la gynécologie de Mélanie Déchalotte

Ce documentaire écrit par la journaliste Mélanie Déchalotte lève le voile sur un sujet encore tabou : les maltraitances gynécologiques et obstétricales. Ces violences peuvent être physiques, psychologiques ou morales : critiques de la part du médecin, non-prise en compte de la douleur ressentie, négligences, la liste est longue. Ce titre permet d’ouvrir les yeux sur des pratiques anormales. Exemple : être contrainte de subir une examen gynécologique pour une simple prescription de pilule où seuls un questionnaire et une prise de la tension sont requises… Je précise que ce titre ne jette pas la pierre à la gynécologie qui donne et sauve des vies mais à s’indigner face à des pratiques inadaptées, archaïques ou abusives. A lire absolument !

Le livre noir de la gynécologie de Mélanie Déchalotte, paru en mars 2019 aux éditions Pocket, 672 pages, 8,95€

Des poignards dans les sourires de Cécile Cabanac

Début des années 2000, en Auvergne, un mari disparaît. Sa femme, Catherine voit sa disparition comme une aubaine. Mais tout se complique quand la police découvre les restes d’un corps humain carbonisé… Des poignards dans les sourires est un polar captivant. Nous suivons différents personnages d’une même famille ainsi que Virginie Sevran et Pierre Biolet, les enquêteurs. J’ai pris beaucoup de plaisir à lire cet excellent roman policier. L’ambiance inquiétante, les relations complexes entre les différents personnages, l’intrigue bien ficelée, tous les ingrédients sont réunis pour que ce polar soit une réussite ! Un premier roman très prometteur !

Des poignards dans les sourires de Cécile Cabanac, paru en février 2019 aux éditions Fleuve, 480 pages, 19,90€

Son dernier souffle de Robert Dugoni

Le dernier repos de Sarah est un thriller que j’avais adoré. J’étais alors impatiente de découvrir la suite des aventures de Tracy Crosswhite ! Cet opus reprend une enquête secondaire du premier tome, le meurtre d’une strip-teaseuse, afin d’en faire son enquête principale. Plusieurs femmes sont retrouvées mortes dans des conditions similaires. Tracy va devoir attraper un tueur en série très bien organisé. Si j’ai trouvé le début un peu long, au bout d’une centaine de pages, je suis totalement entrée dans l’histoire. Ce n’est pas un thriller révolutionnaire mais j’ai apprécié l’ambiance, les thématiques abordées et bien sûr, les personnages ! A quand la suite ?

Son dernier souffle de Robert Dugoni, paru en mars 2019 aux éditions Pocket, 560 pages, 8,30€

Vaste comme la nuit d’Elena Piacentini

Dans Vaste comme la nuit, nous retrouvons la capitaine Mathilde Sénéchal, que vous avez peut-être découvert dans Comme de longs échos, précédent roman d’Elena Piacentini. Mathilde Sénéchal revient dans le village où elle passait les étés de son enfance, près de Dieppe. Là-bas, il y a trente ans, une jeune femme a disparu et Mathilde, elle, a perdu la mémoire. Faire lumière sur cette histoire va s’avérer complexe. Les villageois sont peu loquaces voire hostiles pour certains. Du côté des personnages, j’ai été touchée par Mathilde dans sa quête de vérité, par la jeune et intrépide Adèle et par Orsalhièr qui accompagnent la capitaine. L’écriture d’Elena Piacentini est délicieuse et se savoure lentement. Chaque phrase est poétique et réfléchie, chaque mot est étudié. Vaste comme la nuit est une petite merveille !

Vaste comme la nuit d’Elena Piacentini, paru en août 2019 aux éditions Fleuve, 312 pages, 19,90€

J’espère que vous avez apprécié cette sélection et qu’elle vous donnera des idées lectures !



Le coin jeunesse – Août 2019

Bonjour à tous, c’est avec grand plaisir que je vous présente une nouvelle sélection jeunesse estivale. Au programme, de jolis titres pour bien grandir !

Questions ? Réponses ! Le corps humain

Ce nouvel opus de Questions ? Réponses ! aborde une thématique captivante, celle du corps humain. Les enfants pourront y apprendre de nombreuses choses : d’où vient la couleur de peau, comment fonctionne la digestion, le système immunitaire, les 5 sens, les émotions, et bien d’autres encore ! Je l’ai trouvé très complet tout en restant concis et très abordable pour un jeune lectorat. Les illustrations sont douces et les schémas très bien réalisés !

Questions ? Réponses ! Le corps humain d’Agnès Vandewiele et Maud Riemann, paru en février 2019 aux éditions Nathan, 32 pages, 6,95€

Kididoc : Explore ton cerveau

Voilà un nouvel opus de Kididoc des plus passionnants puisqu’il parle du cerveau ! Les enfants y découvriront des choses fascinantes : le rôle du cerveau et ses incroyables pouvoirs, son fonctionnement, le cerveau des animaux, et bien d’autres ! Pour apprendre, rien de tel que de participer. L’enfant devra soulever des volets, tirer des languettes, participer à des tests pour mieux comprendre. Les Kididoc sont vraiment géniaux, ils permettent d’apprendre en s’amusant et les thèmes sont toujours passionnants !

Kididoc : Explore ton cerveau de Grégory Borst, Olivier Houdé et Laurent Audouin, paru en mars 2019 aux éditions Nathan, 32 pages, 12,95€

Je m’endors bien

Cet album appartient à la collection Le bien-être des petits. Il explique aux enfants pourquoi il est important de dormir suffisamment et donne des conseils aux parents. Au programme, des exercices de yoga, des routines à instaurer, des exercices de respiration et relaxation, des massages, que de bonnes idées pour s’endormir ! Les illustrations sont douces et facilitent la compréhension de l’enfant. Enfin, un CD accompagne ce titre avec des musiques douces, bruits de la nature et méditations. Un titre très bien conçu qui me donne envie de me pencher sur cette belle collection

Je m’endors bien de Sophie Dumoutet et Alice Gravier, paru en février 2019 aux éditions Nathan, 20 pages, 13,90€

Kididoc : Je construis sur le chantier

Les enfants sont souvent attirés par les camions, les grues et divers engins de chantier. Kididoc relève le défi de leur expliquer les différentes étapes de la construction à travers un beau livre-jeu. Le jeune lecteur découvrira l’intérieur des engins de chantier et pourra les conduire grâce à des volets à soulever et des languettes à tirer ! Un album très bien conçu et très coloré qui permet de découvrir et valoriser les métiers du bâtiment.

Kididoc : Je construis sur le chantier d’Anne-Sophie Baumann et Pierre Caillou, paru en octobre 2018 aux éditions Nathan, 16 pages, 16,95€

La science est dans l’œuf

Et si les enfants pouvaient découvrir les sciences dès l’âge de 4 ans ? C’est le défi relevé par les éditions Nathan dans cette nouvelle collection. Ce titre se concentre sur l’œuf : sa consistance, sa résistance, ses pouvoirs. Et quoi de mieux pour apprendre que d’expérimenter ? Les enfants pourront réaliser 10 expériences faciles et accessibles à tous. Une nouvelle collection très ludique !

La science est dans l’œuf de Cécile Jugla, paru en juillet 2019 aux éditions Nathan, 32 pages, 7,95€

Nez à nez avec… Les Égyptiens

Nez à nez avec… est une nouvelle collection qui s’adresse aux enfants de 6 à 8 ans. Cet opus s’intéresse à l’Égypte et aux Égyptiens. Il est découpé en mini-chapitres thématiques qui s’étalent sur une double-page. Les thèmes abordés sont très divers : les pyramides, les pharaons, le mode de vie des égyptiens, les animaux, les croyances et autres. Je l’ai trouvé très détaillé et donc très complet. On y apprend beaucoup de choses, le tout avec des illustrations colorées et une bonne dose d’humour. Coup de cœur pour cet album, parfait pour apprendre en passant un bon moment !

Nez à nez avec… Les Égyptiens, paru en février 2019 aux éditions Nathan, 64 pages, 12,90€

J’espère que cette sélection vous a donné des idées de lecture pour vos enfants ou des idées cadeaux ! A bientôt !



Les chroniques de juillet

Bonjour à tous,
Je vous retrouve avec grand plaisir pour vous parler de mes lectures de l’été, j’espère que cet article vous donnera des idées de romans à emporter pour vos vacances !

Les Filles d’Ennismore de Patricia Falvey

Début du XXème siècle, deux enfants que tout oppose se rencontrent : Rosie, fille de métayer et Victoria, fille de Lord et Lady Ennis. Victoria voit en Rosie une amie et supplie ses parents de la faire étudier avec elle, à Ennismore. Ils acceptent à contrecœur. Nous suivons Rosie et Victoria par chapitre alterné, chacune dans un univers bien cloisonné. Les Filles d’Ennismore nous parle de conventions, de lutte des classes et d’identité. J’ai adoré voir chacune grandir, évoluer, se révolter dans une Irlande en plein bouleversement. Une belle histoire d’amour, de féminisme et d’amitié, à lire absolument !


Les Filles d’Ennismore de Patricia Falvey, paru en avril 2019 aux éditions Belfond, 416 pages, 22,00€

Les aventures de Donovan S. de Virginie Nuyen

Donovan S. est LE boucher de luxe par excellence. Il sublime la viande, envoûte ses clients fortunés et est encensé par la critique. Il faut dire que s’il ne vend pas de lunettes à un aveugle, il vend de la viande à un végétarien ! Nous suivons donc Elena, une cliente conquise qui va rapidement se voir offrir un poste aux côtés du boucher de stars. Donovan S. voit les choses en grand et compte bien conquérir le monde (rien que ça !). Ce titre est un roman satirique drôle et loufoque qui vous fera certainement réfléchir le luxe et nos modes de consommation !


Les aventures de Donovan S. le boucher qui était à deux doigts de conquérir le monde de Virginie Nuyen, paru en février 2019 aux éditions Nil, 192 pages, 17,00€

Au Loup de Lisa Ballantyne

Angela est une jeune adolescente rebelle et difficile. Lors d’une dispute particulièrement violente avec sa mère, Angela déclare qu’elle a été sexuellement agressée par son professeur de théâtre. De son côté, Nick, le professeur et père de famille, nie les faits. L’un deux ment, mais qui ? Et si la vérité était plus compliquée qu’il n’y paraît ? Pour le découvrir, Lisa Ballantyne propose un récit à plusieurs voix où chacun essaie de faire entendre la sienne. Si j’ai deviné la fin un peu trop rapidement, j’ai tout de même passé un excellent moment de lecture. Au Loup est un très bon thriller psychologique habilement construit. J’ai particulièrement apprécié le fait de suivre un drame à travers les yeux des différents personnages.

Au Loup de Lisa Ballantyne, paru en juin 2019 aux éditions Belfond, 336 pages, 20,00€

Les sales gosses de Charlye Ménétrier McGrath

Jeanne est une vieille dame en colère. Et pour cause, ses enfants l’ont placée en maison de retraite où elle s’ennuie ferme. Jeanne est bien décidée à en faire baver à ses « sales gosses » et pour ce faire, elle ne manquera pas d’idées ! Alors qu’elle se morfond, Jeanne va rencontrer une joyeuse bande de personnes âgées qui pourraient bien la faire changer d’idée sur la maison de retraite ! Les sales gosses est un roman que j’ai adoré, tant pour ses personnages pétillants que les émotions qu’il nous procure. On passe du rire aux larmes très facilement ! Et surtout, ce titre est tout bonnement un beau message plein de tendresse envers nos aînés.

Les sales gosses de Charlye Ménétrier McGrath, paru en mai 2019 aux éditions Fleuve, 264 pages, 17,90€

Du côté du bonheur d’Anna McPartlin

1995 en Irlande, Maisie a quitté un mari violent et élève à présent seule, son fils et sa fille. En plus de ses longues journées au travail, elle doit aussi s’occuper de sa mère atteinte de la maladie d’Alzheimer. Le soir du 1er janvier, son fils, Jeremy, quitte la maison et ne rentre pas. Anna McPartlin dresse des portraits émouvants de ses personnages. J’ai particulièrement aimé Maisie, une femme incroyablement combative et Fred, qui éprouve des sentiments très forts pour elle. Du côté du bonheur est un drame qui laisse entrevoir de l’espoir et de la lumière au bout du tunnel. Mon premier roman d’Anna McPartlin et je suis conquise. Une très beau titre que je vous recommande chaudement.

Du côté du bonheur d’Anna McPartlin, paru en mai 2019 aux éditions Pocket, 432 pages, 7,90€

Qu’avez-vous pensé de cette sélection ? Quels sont les titres qui vous font de l’oeil ?

Les chroniques de juin

Bonjour à tous,

L’été est enfin là et je compte bien vous aider à choisir vos lectures estivales ! Juin n’a pas été un mois très productif mais je vous laisse découvrir sans plus tarder mes lectures du mois !

Tout ce que je sais sur l’amour de Dolly Alderton

Dolly Alderton est une journaliste anglaise. Tout ce que je sais sur l’amour est son premier livre, dans lequel elle se confie. Dolly Alderton nous parle de son adolescence, des premiers émois à l’époque des balbutiements de MSN, des années d’études où l’alcool coule à flot et du passage à l’âge adulte. A chaque étape de sa vie, elle nous dévoile une facette de l’amour, tel un kaléidoscope. Un titre qui se lit facilement, et qui m’a fait sourire, rire et m’a beaucoup émue. J’ai passé un très bon moment !

Tout ce que je sais sur l’amour de Dolly Alderton, paru en janvier 2019 aux éditions Mazarine, 432 pages, 20,00€

La Belle et L’Oiseau de Ken Follett

Il y a fort longtemps, dans le Royaume du Turkestan, Katerina, âgée de 13 ans, devint la quatre-vingt-dix-neuvième épouse du Sultan. Ce dernier est un vieil homme qui n’a rien d’un prince charmant et Katerina se retrouve enfermée au sérail. Lors d’une soirée organisée par le Sultan, le regard du jeune guitariste croise celui de notre douce héroïne et le coup de foudre se produit. Comment nos jeunes protagonistes vont-ils parvenir à se retrouver ? Ken Follett nous embarque dans ce joli conte oriental aux personnages attachants. J’ai particulièrement aimé l’humour qui plaira aux petits comme aux plus grands !

La Belle et L’Oiseau de Ken Follett, paru en mai 2019 aux éditions Robert Laffont, 80 pages, 8,90€

Retour à Duncan’s creek de Nicolas Zeimet

Retour à Duncan’s creek est l’histoire de trois adolescents unis comme les doigts de la main jusqu’à un drame qui va changer la donne. Des années plus tard, Jake, l’un d’entre eux, décide de revenir dans son Utah natal. Un road-trip dont personne ne sortira indemne… J’avais hâte de découvrir ce titre, hélas, ma lecture fut laborieuse. Je n’ai pas su m’attacher aux personnages et je n’ai pas adhéré à l’intrigue. Une très belle écriture mais je suis passée complètement à côté de ce roman…

Retour à Duncan’s creek de Nicolas Zeimet, paru en avril 2019 aux éditions 10-18, 408 pages, 8,40€

Les détectives du Yorkshire tome 2 : Rendez-vous avec le mal de Julia Chapman

Dans Rendez-vous avec le mal, nous retrouvons Delilah et Samson dans une nouvelle enquête. Madame Shepherd, une pensionnaire de la maison de retraite de la ville vient trouver Samson et lui dit que quelqu’un veut la tuer. Ce dernier a bien du mal à la prendre au sérieux, tant ses propos sont confus. Et il a bien tort, car on dirait qu’il se passe de drôle de choses à la maison de retraite de Fellside Court ! Cet opus est bien plus captivant que le précédent, j’ai pris grand plaisir à le lire. Les personnages sont plaisants, les décors géniaux et les habitants, tellement attachants ! L’enquête est bien plus complexe qu’il n’y paraît, un vrai régal ! Qu’attendez-vous pour découvrir cette série ?

Les détectives du Yorkshire tome 2 : Rendez-vous avec le mal de Julia Chapman, paru en juin 2018 aux éditions Robert Laffont, 408 pages, 14,90€

Quels sont les romans que vous me recommandez pour passer un bel été ?

Le coin jeunesse – juin 2019

Bonjour à tous,
Je reviens avec un nouvel article jeunesse où je vais vous présenter plusieurs albums pour les jeunes lecteurs, âgés de 3 ans et plus !

De A à Z de Peggy Nille

De A à Z est un abécédaire animalier, accessible dès l’âge de 3 ans. Chaque double-page est dédiée à une lettre et à un animal. Exemple « Sous un baobab bleu et blanc, Bertrand le boa boit une boisson à la banane. ». Cet album est idéal pour apprendre l’alphabet, s’entraîner à prononcer des mots et reconnaître les différents sons. J’adore le ton décalé et les illustrations amusantes et colorées


De A à Z de Peggy Nille, paru en octobre 2017 aux éditions Nathan, 48 pages, 14,95€

Le labyrinthe des histoires de Madalena Matoso

Le labyrinthe des histoires s’adresse aux enfants, dès l’âge de 4 ans. L’objectif est de développer l’imagination des jeunes lecteurs. Le principe est original : l’enfant peut choisir son héros, le lieu de l’histoire et les différentes péripéties. Pour ce faire, il a le choix entre différentes propositions à chaque double-page. Ainsi, il existe de multiples possibilités d’histoires, on ne s’ennuie jamais ! Un album ludique qui plaira au plus grand nombre !

Le labyrinthe des histoires de Madalena Matoso, paru en octobre 2017 aux éditions Nathan, 32 pages, 14,90€

Petit cœur de Charlotte Roederer

Petit cœur est un album onirique sur la grossesse. Le récit est magique, il nous parle des cellules qui se divisent afin de former un petit être doté d’un cœur qui bat à l’unisson avec sa maman.
Les phrases sont courtes, rythmées. Une histoire que l’on peut chantonner ! Les illustrations sont parfaites pour un tel récit, poétiques et délicates. Petit cœur est une ode à la maternité !

Petit cœur de Charlotte Roederer, paru en mars 2019 aux éditions Nathan, 40 pages, 13,90€

Félix le chien de Blanca Lacasa et Ana Gomez

Félix n’est pas un chien comme les autres. Il n’aboie pas, ne joue pas à la balle, ne remue pas la queue. Max, son petit propriétaire, est bien déterminé à comprendre le comportement de Félix. Et ce qu’il va découvrir va réellement le surprendre ! Félix le chien est un album sur la différence, l’identification et le bonheur. Le récit amusera les enfants à coup sûr, tout en faisant passer un message important sur l’acceptation ! Petit plus : les illustrations sont ultra mignonnes !

Félix le chien de Blanca Lacasa et Ana Gomez, paru en janvier 2019 aux éditions Nathan, 32 pages, 11,90€

La vraie vérité sur le secret de la maîtresse de Franck Prévot et Amandine Laprun

La maîtresse Cécile a un super pouvoir : grâce à ses lunettes, elle transforme les mots écrits en mots à dire et raconte des histoires passionnantes à ses élèves. Cet album est une déclaration d’amour à la lecture et à l’enseignement. Les enfants sont captivés par leur maîtresse qui les plonge dans de nombreuses histoires et les rend vivantes. Mais un jour, la maîtresse oublie ses lunettes : que va-t-il se passer ? Un très beau titre sur le pouvoir de la lecture !

La vraie vérité sur le secret de la maîtresse de Franck Prévot et Amandine Laprun, paru en mars 2019 aux éditions Nathan, 32 pages, 11,90€

Dans le ventre de l’ours de Sylvie Robe

Nino est un petit garçon qui découvre un ours sur la plage. Il décide de le ramener chez lui. Rapidement, Nino découvre que le ventre de l’ourson renferme de drôles de choses : de l’argent, des papiers d’identité et la photo d’une petite fille. Dans le ventre de l’ours est un bel album sur le thème de l’immigration. Les personnages sont attachants et le récit captivant. Le plus ? Un CD qui accompagne le récit avec des musiques et bruitages permettant de prolonger l’expérience.

Dans le ventre de l’ours de Sylvie Robe, paru en décembre 2018 aux éditions Fais-moi signe, 18€

Les chroniques de mai

« En mai, fais ce qu’il te plaît », me concernant, j’ai pu lire pas moins de 7 titres qui me faisaient de l’oeil, depuis leur étagère. Et je vous les présente, sans plus tarder !

La maison des oubliés de Peter James

Peter James est un auteur très connu pour ses thrillers, dont j’ai dévoré un grand nombre. La maison des oubliés est plutôt un livre mêlant horreur et fantastique, j’étais particulièrement impatiente de retrouver Peter James dans un tout autre genre. Dans ce titre, nous rencontrons Ollie, sa femme et leur fille, qui s’apprêtent à emménager à Cold Hill House, un manoir à l’abandon avec fort potentiel. Très vite, des événements étranges s’y produisent : apparitions, dégâts matériels, cauchemars,… L’ambiance prend une tournure inquiétante et on se demande bien quelle en sera l’issue ! Si l’histoire a su m’entraîner dès les premières pages, j’ai, hélas, vite déchanté. Les péripéties sont prévisibles et on retrouve un bon nombre de clichés sur la maison hantée. Les personnages sont assez plats et manquent de profondeur. La fin n’apporte pas suffisamment de réponses et nous laisse sur notre faim. Enfin, je n’ai pas été convaincue par le style d’écriture, j’ai souvent eu l’impression de lire un roman jeunesse. Dommage !

La maison des oubliés de Peter James, paru en mars 2019 aux éditions Fleuve, 352 pages, 19,90€

L’ivresse des libellules de Laure Manel

Quatre couples d’amis partent chaque année ensemble en vacances. Cet été, ils louent une superbe villa en Ardèche, sans les enfants. Tout se passe à merveille (ou presque), jusqu’à l’arrivée de Valentine, une libraire célibataire que l’une des amie a voulu convier. L’ivresse des libellules est un roman frais, divertissant, qui parle de l’amour, de l’amitié, de nos petits et grands défauts, des relations humaines, tout simplement. On se reconnaît en ces personnages qui nous touchent, qui nous agacent et qui nous ressemblent finalement ! J’ai passé un très bon moment de lecture qui me donne envie de découvrir les précédents romans de Laure Manel !

L’ivresse des libellules de Laure Manel, paru en avril 2019 aux éditions Michel Lafon, 381 pages, 18,95€

Le bel avenir de Robin Kirman

Harvard, en 1997, nous découvrons trois étudiants très différents : Alice, Georgia et Charlie. Ils n’ont rien en commun, sauf peut-être leur ambition et leurs rêves de gloire. Un tragique événement (le meurtre d’une élève de leur promo) va changer leur vie à jamais. Le bel avenir n’est pas un thriller mais un roman profond qui parle de relations humaines, d’amour et d’apprentissage. Les protagonistes sont travaillés en profondeur, impossible de ne pas se laisser captiver par leur histoire ! L’écriture de Robin Kirman et la construction de son roman ont su me convaincre. Un roman obsédant et difficile à reposer !

Le bel avenir de Robin Kirman, paru en novembre 2018 aux éditions 10-18, 456 pages, 8,80€

Les sentiers de l’oubli de Margaret Mizushima

Mattie est agent de police. Sa particularité ? Elle ne sort jamais sans Robo, son berger allemand et coéquipier. Lors d’une patrouille, elle découvre le corps d’une adolescente dans les bois, à proximité de Belle, son chien blessé par balle. L’enquête est rapidement ouverte et Mattie est bien décidée à la résoudre ! Si le sujet n’est pas particulièrement novateur, j’ai pris plaisir à suivre Mattie et Robo dans leur quotidien. Il faut dire que tous deux sont attachants ! J’ai aussi apprécié le cadre de l’histoire, en plein coeur d’un petit village du Colorado où la drogue et la violence sévissent. Le premier tome d’une série qui s’annonce très plaisante !

Les sentiers de l’oubli de Margaret Mizushima, paru en mars 2019 aux éditions Belfond, 336 pages, 20,00€

Illusion tragique de Gilda Piersanti

Mario est un garçon âgé de dix ans qui s’amuse à épier son voisin, Monsieur Ruper, par la fenêtre de sa salle de bain. Mais la curiosité est un vilain défaut et il se pourrait qu’elle ait de dramatiques conséquences. Je n’en dirais pas plus au sujet de l’histoire car, dès le deuxième chapitre, Gilda Piersanti nous prépare un rebondissement qui change la donne ! Illusion tragique est un roman bien construit et étonnant qui mêle fiction et réalité. Notre auteure italienne nous réserve de nombreuses surprises et nous mène par le bout du nez, j’adore !

Illusion tragique de Gilda Piersanti, paru en mars 2019 aux éditions Pocket, 272 pages, 7,20€

Le chant des revenants de Jesmyn Ward

Jojo a treize ans et vit chez ses grands-parents noirs, dans une ville pauvre du Sud des États-Unis. Il s’occupe de sa petite sœur, tel un parent de substitution. Leur mère, Léonie, est une jeune toxico, instable, incapable de s’occuper d’eux. Le père, Michael, lui, est un homme blanc qui purge une peine de prison. Un jour, le téléphone sonne, Michael va être libéré. Leonie décide de prendre ses deux enfants avec elle, ainsi qu’une amie peu recommandable pour aller chercher Michael. Commence alors un road-trip inquiétant…
Le chant des revenants est un puissant roman à trois voix aux thématiques poignantes : le racisme, l’Amérique profonde, la drogue, l’amour et le pardon. L’écriture de Jesmyn Ward nous emporte, plus rien n’existe autour de nous. Un titre puissant et inoubliable.

Le chant des revenants de Jesmyn Ward, paru en février 2019 aux éditions Belfond, 272 pages, 21,00€

Un clou dans le bec de Maxime Poisot et Emmanuelle Teyras

Machisme et sexisme sont omniprésents dans notre société. Cette bande dessinée reprend des saynètes du quotidien : en famille, dans la rue, au travail, etc., un ensemble de situations comiques où les femmes prennent le pouvoir et clouent le bec des hommes ! Un titre qui fait du bien et qui, je l’espère, fera avancer les choses dans le bon sens !

Je remercie Babelio et les éditions Marabout pour cet envoi !

Un clou dans le bec de Maxime Poisot et Emmanuelle Teyras, paru en février 2019 aux éditions Marabout, 10,00€

La sélection est à présent terminée. Quels sont les titres que vous aimeriez découvrir ? Quels sont vos coups de cœur de mai ?


Les chroniques d’avril

Bonjour à tous, je vous retrouve avec grand plaisir pour vous présenter mes lectures d’avril. Je suis ravie d’avoir pu découvrir autant de titres et d’avoir (un peu) réussi à baisser ma PAL. Voici donc mes lectures du mois :

We are young de Cat Clarke

Evan est une adolescente que nous rencontrons au mariage de sa mère et de son beau-père, Tim. Ce même jour, Lewis, le fils de Tim, est victime d’un grave accident de la route dont il est le seul survivant. Les médias s’emparent de l’affaire et accusent rapidement Lewis. Evan pressent que cette histoire est bien plus complexe qu’il n’y paraît et décide d’enquêter avec un objectif : rétablir la vérité. We are young est un roman que j’ai dévoré, j’ai adoré les personnages, surtout Evan et son petit-frère, très attachants tous les deux. Les thématiques sont percutantes et très justes, comme toujours avec les romans de l’écrivaine. Cat Clarke écrit de très beaux titres et sait toujours s’adresser aux adolescents. Un très bon titre que je vous invite à découvrir !

We are young de Cat Clarke, paru en janvier 2019 aux éditions Robert Laffont, 360 pages, 18,00€

La maison de Vanessa Savage

En tant que fan du genre littéraire, La Maison est un thriller que j’avais hâte de découvrir. On y fait la rencontre d’une famille quelque peu dysfonctionnelle dont le personnage principal est Sarah, la mère de famille. Elle est mariée à Patrick, qui n’a qu’une obsession : racheter la maison de ses parents qui leur a été retirée des années plus tôt. Ce qui refroidit Sarah et leurs enfants, c’est que cette maison a entre-temps appartenu à une famille qui s’est fait sauvagement assassiner. Ils emménagent à contrecœur et le cauchemar ne fait que commencer… La Maison est un roman psychologique à l’ambiance angoissante, on se sent épié en permanence, et également étouffé dans cette grinçante demeure. le point négatif est pour moi le personnage de Sarah qui manque de réalisme, se laisse sans cesse marcher sur les pieds, on aimerait tellement qu’elle réagisse davantage ! L’intrigue, quant à elle, n’est pas des plus originales mais le roman se lit très vite !

La maison de Vanessa Savage, paru en février 2019 aux éditions de la Martinière, 432 pages, 22,90€

L’île au ciel noir de Lara Dearman

La griffe du diable, premier roman de Lara Dearman s’est révélé très prometteur. Quel plaisir de retrouver Jenny, la journaliste et Michaël, l’inspecteur-chef dans ce nouvel opus ! Tous deux vont partir pour l’île de Sercq que l’on surnomme L’île au ciel noir, où des restes humains ont été découverts et un meurtre a été commis. L’ambiance est parfaite pour un roman policier : une petite île méconnue, des habitants qui cachent de nombreux secrets, le ciel qui se noircit… Tous les ingrédients sont là pour nous plonger dans l’histoire. J’ai aimé l’alternance des points de vue : celui de Jenny, de Michaël et de personnages-clés de l’enquête. Un policier qui se dévore et que je n’ai pas pu reposer, vivement la suite !

L’île au ciel noir de Lara Dearman, paru en novembre 2018 aux éditions Robert Laffont, 400 pages, 20,00€

Annabelle de Lina Bengtsdotter

Annabelle, une jeune fille de 17 ans, est portée disparue. La brigade criminelle de Stockholm est dépêchée sur les lieux. Parmi elle, Charlie Lager, une solitaire ambitieuse, amenée à retourner à Gullspang, la ville de son enfance qu’elle a fui à 14 ans. Il s’agit donc d’une enquête pour disparition, mêlée à celle de Charlie qui se bat contre ses démons. Annabelle est un thriller psychologique qui nous parle de la fin de l’innocence, des réseaux sociaux et des laissés pour compte dans cette ville oubliée de la Suède. J’ai particulièrement aimé l’écriture de Lina Bengtsdotter qui sait rendre son histoire captivante. Un titre qui me rappelle l’excellent Qui je suis de Mindy Mejia. Je recommande Annabelle à tous les fans de thrillers !

Annabelle de Lina Bengtsdotter, paru en mars 2019 aux éditions Marabout, 320 pages, 19,90€

Le goût sucré des souvenirs de Beate Teresa Hanika

Vienne, de nos jours, Elisabetta Shapiro, âgée de 80 ans, vit seule dans sa grande maison. Alors, elle loue une chambre à Pola, une jeune danseuse, dont elle ne sait rien. Elisabetta cohabite avec ses souvenirs, en particulier ceux avec ses grandes sœurs, ainsi que les confitures d’abricot qu’elle confectionnait par centaines dans sa jeunesse. Et puis, la guerre est arrivé et toute sa famille fut déportée… Ce roman mêle le passé, le présent, et la voix d’Elisabetta à celle de Pola. Sans qu’elle le sache, la vie de Pola et la sienne sont liées. Un titre doux-amer sur l’indicible, le pardon, l’acceptation. Il faut souvent lire entre les lignes pour comprendre l’intégralité de l’histoire mais ce texte en vaut la peine, il est puissant et beau. Je salue Beate Teresa Hanika et son écriture si belle, si riche !

Le goût sucré des souvenirs de Beate Teresa Hanika, paru en février 2019 aux éditions Pocket, 256 pages, 6,95€

Ce que votre peau dit de vous de Yael Adler

Quoi de plus incroyable que le corps humain ? Yael Adler, dermatologue, vous propose de découvrir tous les secrets de la peau ! Cet organe nous permet de toucher, de ressentir, il nous protège des agressions en tous genres bref, un être on ne peut plus vivant ! Grâce à différents chapitres thématiques, Yael Adler nous présente la peau sous différents jours, nous livre des anecdotes et des recommandations pour en prendre le plus soin possible. Un titre très intéressant et complet, qui comprend des conseils pertinents et faciles à appliquer !

Ce que votre peau dit de vous de Yael Adler, paru en mai 2018 aux éditions Pocket, 384 pages, 7,50€

Et voilà, vous savez tout sur mes lectures d’avril ! Quels sont les titres que vous aimeriez lire ? Quels sont vos recommandations du mois ?