Étiquette : écologie

Waterbacks de Charles Mazarguil

Résumé

Le Grand Réchauffement climatique a ravagé la Terre. En quelques décennies, l’eau potable est devenue la ressource naturelle la plus rare et la plus précieuse au monde. Pour échapper à la misère,
Pitbull, Larbin, Le Bourge et Sprite – des orphelins de la Seconde Guerre de l’Eau – se sont faits embaucher par la Water Corp., une organisation au pouvoir politique et militaire immense.
Les quatre adolescents sillonnent Paris pour porter de l’eau aux plus riches : ce sont des Waterbacks. Le jour où Larbin perd sa livraison, ils sont en danger de mort. Ils doivent quitter Paris et tenter d’atteindre de nouvelles terres ; vivables cette fois.

L’avis de Cassandre

Bienvenue dans le Paris du futur ! L’apocalypse a eu lieu : catastrophes naturelles, montée des eaux, submersions des côtes, pollution massive de l’eau et une guerre de l’eau, entre autres. L’eau est d’ailleurs devenue le bien le plus rare et le plus précieux. Celui qui suscite des convoitises, divise, celui pour lequel on tue.

Nos personnages principaux se font appeler Pitbull, Le Bourge, Sprite et Larbin. Une fille et trois garçons orphelins qui n’ont eu d’autre choix que celui de s’enrôler comme Waterbacks. Ils travaillent pour la Watercorp, une organisation mafieuse où la bande d’infortune doit livrer à leurs périls de l’eau à ceux qui peuvent encore s’en payer. Mais une livraison tourne mal et les amis sont contraints de fuir pour survivre. Waterbacks est un roman post-apocalyptique qui sensibilise sur la cause environnementale.

Qu’il fait chaud dans cette capitale de l’Après ! On suffoque, on a soif, on transpire comme nos héros. J’ai aimé l’univers décrit par Charles Mazarguil, qui m’a rappelé celui de Mad Max. L’action est très présente et ne laisse aucune place aux temps morts. J’ai aimé la course-poursuite effrénée et que les personnages se battent pour leur survie. Les dialogues sont acérés, et les répliques ne manquent pas de mordant. Une dystopie très réussie !

Waterbacks de Charles Mazarguil, paru en février 2023 aux éditions Slalom, 288 pages, 16,95€

Les Moissons d’Erin Young

Résumé

Iowa. Des champs, des silos et des fermes à perte de vue. Mais derrière l’image bucolique d’une Amérique éternelle se cache la misère d’une population paysanne rendue exsangue par l’agrobusiness ; un taux de misère et de violence qui grimpe aussi vite que celui des pesticides dans le sol.
Habituée aux difficultés locales, la sergente Riley Fisher se retrouve à enquêter sur une vague de crimes hors normes. Un premier corps découvert dans un champ de maïs. Puis d’autres. Tous porteurs de stigmates dignes d’un film d’horreur. Là, derrière les épis, un serial-killer guette ses proies.
À mesure que l’enquête avance, d’autres liens apparaissent : l’implication d’un géant de l’agriculture, des ramifications politiques et financières qui dépassent largement le Midwest. Comment Riley pourrait-elle lutter contre un scandale d’État ? Comment faire éclater une vérité que personne ne veut entendre ?

L’avis de Cassandre

De nos jours, au fin fond de l’Iowa, le corps mutilé d’une femme est retrouvé dans un champ de maïs. La sergente Riley Fisher se voit confier l’enquête. Et lorsqu’elle reconnaît la victime, c’est son propre passé que la sergente va devoir affronter. Et il se pourrait bien qu’il y ait rapidement d’autres victimes…

Les Moissons est un polar noir très efficace. J’ai aimé l’intrigue de grande ampleur et les thématiques de la surexploitation agricole, les mutations génétiques, les magouilles politiques, la drogue et les oubliés de l’Amérique. Il s’agit d’une œuvre de fiction qui amène à la réflexion sur les enjeux politiques et écologiques. J’ai trouvé ce thriller habile et original, je ne m’attendais pas à un tel final.

Côté personnages, j’ai eu un coup de cœur pour Riley qui est une femme qui doit s’affirmer et dont la promotion au poste de sergente fait jaser ses collègues masculins. Personnellement, c’est une femme brisée par plusieurs drames et qui a besoin de revenir sur son passé pour s’autoriser à se tourner vers l’avenir. L’enquête fera remonter de douloureux souvenirs.

Pour conclure, un roman réussi qui se lit rapidement et qui laisse présager une suite avec les mêmes enquêteurs, vivement !

Les Moissons d’Erin Young, paru en mars 2023 aux éditions Belfond, 464 pages, 22,50€

Panique en Armorique de Dominique Sylvain

Résumé

Finistère sud. Une nuit épaisse de novembre, un incendie criminel détruit un élevage de poulets en batterie. Quand l’attentat est revendiqué par des militants déjantés de la cause animale, l’enquête revient au (charmant) capitaine Chauvigny.
Non loin, la commissaire retraitée Lola Jost et sa meilleure amie, la jeune strip-teaseuse américaine Ingrid Diesel, sont en vacances. Intrigué par les événements, et histoire de s’occuper un peu, le duo décide de jouer les détectives sous le nez des gendarmes.
Mais très vite la tension monte : le P-DG de Poulets Dorés est retrouvé mort, pendu par les pieds et électrocuté comme ses volailles…

L’avis de Cassandre

Dans la collection La bête noire, je demande Ingrid et Lola ! Ingrid est une trentenaire américaine, masseuse le jour et danseuse dans un cabaret la nuit. Son amie Lola est une commissaire de police à la retraite, qui n’a jamais vraiment raccroché avec son métier et qui aime un peu trop la bonne chaire. Les deux femmes partent en vacances en Bretagne où Ingrid fait rénover sa résidence secondaire. A leur arrivée, elles découvrent que la ferme voisine a été incendiée. Et il semblerait que les ennuis ne fassent que commencer !

J’ai adoré le duo d’amies aussi improbable que complémentaire. Ingrid a su m’amuser avec ses petites fautes de français qui changent tout le sens de ses phrases. Lola est attachante et perspicace. Ensemble, elles vont faire lumière sur ce qui se passe en Armorique ! Dominique Sylvain a décidément beaucoup d’humour et nous amuse tout au long de son polar. Mais derrière l’humour, on parle de sujets bien sérieux comme l’élevage intensif, la maltraitance animale et les militants antispéciste. Un roman court qui se lit d’une seule traite ! Prêts à embarquer à bord du side-car d’Ingrid ?

Panique en Armorique de Dominique Sylvain, paru en janvier 2023 aux éditions Robert Laffont, 264 pages, 15,90€

La véritable histoire de Gaya Sharpe d’Anne Steiger

Résumé

« Deux années se sont écoulées depuis l’extraordinaire coup de massue que le monde a reçu sur la tête. Ce fameux jour, l’irréversible et terrible processus s’est enclenché sur toute la surface du globe. Pendant un temps, la Terre a semblé continuer de tourner comme si de rien n’était, et puis, neuf mois plus tard, le dernier enfant naissait dans une banlieue du Caire, le tout dernier humain. À fleur de peau, l’humanité est impatiente d’entendre la véritable histoire de celle qu’elle considère comme l’unique responsable de cette extinction de masse : ma fille. […]
Les faits sont incroyables, surnaturels et fantastiques, mais ils font partie de notre réalité désormais. Puisse l’histoire de Gaya nous aider à briller. Puisse l’espoir qu’elle a placé en nous se concrétiser. Puisse l’Homme renaître un jour. »

L’avis de Cassandre

C’est sur les réseaux sociaux que j’ai entendu parler de ce roman pour la première fois. Les avis, très élogieux, m’ont donné envie de le découvrir. Je remercie Anne Steiger et les éditions Exergue pour cet envoi.

Dès les premières pages, on comprend que Gaya Sharpe n’est pas une enfant ordinaire et qu’elle a provoqué un véritable cataclysme dans le monde entier. Le récit est narré par Louis Sharpe, le père de Gaya. Il revient sur sa naissance, qui a été un véritable tsunami d’émotions. Gaya est déclarée morte quelques instants après sa naissance. Pourtant, plus d’une heure après l’insoutenable, Gaya revient à la vie. La jeune mère, quant à elle, décède subitement. S’ensuivent les nombreuses semaines en réanimation, soins intensifs et rendez-vous avec des spécialistes. Si sa survie est un miracle, Gaya n’en est pas moins lourdement handicapée. Louis, ne parvient ni à accepter le décès brutal de son épouse, ni à s’attacher à Gaya, pour qui il ne ressent rien. Ses premiers pas dans la vie sont chaotiques. Louis est ramené à la réalité lorsque Gaya est autorisée à quitter l’hôpital et à rejoindre leur maison. J’ai trouvé ces passages difficiles, on se projette à la place de Louis et on souffre avec lui de la perte de sa femme et des handicaps physiques, mentaux, moteurs de Gaya et les rendez-vous médicaux où on redoute toujours le pire.

A l’occasion de son premier anniversaire et contre toute attente, l’état de santé de la petite s’améliore, on parle alors de miracle. Au fil des années, Gaya est une enfant qui surprend. Elle acquiert une intelligence hors normes et fait le bien autour d’elle. Elle protège les animaux et insectes, veille sur tous, notamment les personnages âgées du village qu’elle visite régulièrement. Il est difficile de dire si j’ai apprécié Gaya, ses facultés sont telles qu’elle impressionne autant qu’elle inquiète. On se demande jusqu’où elle ira.

J’ai trouvé ce roman merveilleusement bien écrit, je suis allée jusqu’au bout presque d’une seule traite. Ce n’est pas le genre de récit que je lis habituellement et je suis heureuse de l’avoir découverte. Anne Steiger nous parle d’écologie, de protection de la planète, de notre rapport aux autres, aux animaux, aux insectes, à la Nature mais aussi à la consommation. Ce genre d’histoire nous fait réfléchir à notre propre condition et nous fait nous interroger sur ce qui est réellement important. Je ne peux que vous recommander cette histoire singulière qui ne vous laissera pas indemne ! 

La véritable histoire de Gaya Sharpe d’Anne Steiger, paru en septembre 2022 aux éditions Exergue, 332 pages, 18€

Magda, cuisinière intergalactique, tome 1 : Le grand tournoi de Nicolas Wouters et Mathilde Van Gheluwe

Résumé

Magda, 12 ans, est née sur Azuki, une lune minuscule à la biodiversité exceptionnelle, peuplée de créatures légendaires. « Miss Catastrophe » en puissance et excellente cuisinière malgré elle, elle a le don pour inventer accidentellement des recettes uniques et exquises, comme les sœurs Tatin avant elle. Par un coup de génie (ou du hasard…), elle est ainsi sélectionnée pour participer au fameux concours de cuisine végétarien intergalactique au cours duquel des enfants, représentant chacun une planète, s’affrontent depuis cent ans. L’enjeu est grand : gagner le « Nectar », convoité par tous pour ses propriétés miraculeuses. Mais alors que le tournoi bat son plein, Magda découvre que les dirigeants de certaines planètes se réunissent avec de sombres desseins : voler le Nectar et s’en servir pour étendre leur pouvoir sur toute la galaxie.

L’avis de Cassandre

Plus le temps passe et plus j’aime me plonger dans les bandes dessinées et romans graphiques. J’ai totalement craqué sur le titre et sur sa jolie couverture colorée lors de la dernière Masse Critique organisée par Babelio. Je remercie donc le site ainsi que les éditions Sarbacane pour cet envoi.

Magda a douze ans et c’est une jeune fille extrêmement maladroite. Si elle multiplie les bourdes, elle a toutefois un grand talent pour la cuisine. Son père et sa grand-mère la poussent à s’inscrire à un concours intergalactique qui n’a lieu qu’une fois tous les quatre ans. Elle accepte, davantage pour leur faire plaisir que le concours en lui-même. L’histoire se passe dans un univers totalement futuriste, comme son nom l’indique. Les personnages voyagent à travers les planètes à l’aide de vaisseaux. Le concours de cuisine est aussi avant-gardiste. Magda et ses concurrents vont devoir cuisiner de drôles d’ingrédients qui n’existent pas (encore ?) dans notre monde. J’ai adoré suivre Magda dans ses épreuves qui rappellent de célèbres émissions culinaires. Jusque dans les dernières minutes avant la fin, elle arrive toujours à nous épater !

Ce titre est rempli d’humour et j’ai passé un agréable moment en compagnie des personnages. J’ai aimé la thématique écologique et la préservation des ressources qui est très présente. On y trouve aussi de nombreux rebondissements et on ne s’ennuie pas une seule seconde dans cette course effrénée ! Les illustrations sont plaisantes, très actuelles, elles m’ont rappelé l’univers du manga.

Pour conclure, un premier tome très réussi et prometteur. J’ai hâte de me plonger dans la suite pour savoir ce qui va arriver à notre héroïne et son entourage !

Magda, cuisinière intergalactique, tome 1 : Le grand tournoi de Nicolas Wouters et Mathilde Van Gheluwe, paru en septembre 2022 aux éditions Sarbacane, 160 pages, 21€

Le coin jeunesse #33

Bonjour à tous,
Je vous retrouve aujourd’hui pour un nouveau rendez-vous Le coin jeunesse et je vous ai concocté une petite sélection superbe, c’est parti !

La forêt en mon cœur d’Adolfo Serra

La forêt en mon cœur est un album qui surprend par son absence totale de texte. Pas de paroles, seulement le silence de cette tranquille forêt. On y rencontre un jeune garçon, seul dans cette forêt. Et ce garçon va croiser la route d’une étrange créature qui ressemble à un loup ou à un monstre inoffensif. Ils font un bout de chemin ensemble et ne tarde pas à découvrir la ville derrière la forêt. Les buildings, la foule, l’anonymat, nos personnages n’en ressortiront pas tout à fait les mêmes.
Voilà un brillant album rempli de nostalgie et qui soulève des questions importantes sur la nature. Ce que j’ai aimé par-dessus tout, c’est le fait qu’on puisse lire plein de choses dans cet album muet et, surtout, ses illustrations magnifiques à base d’encre, d’aquarelle et d’eau.

La forêt en mon cœur d’Adolfo Serra, paru en 2017 aux éditions Balivernes, 64 pages, 15€

Maisons autour du monde de Paula Blumen et Mia Cassany

Le titre de cet album est très explicite, il s’agit d’une présentation des différentes maisons qui peuvent exister dans le monde. Certaines sont sobres pour se fondre dans le paysage, certaines sont très colorées, dans certaines villes, toutes les maisons sont différentes et uniques, d’autres sont toutes collées les unes aux autres. Vous l’aurez compris, cet album permet de voyager et de découvrir les maisons et les choses qu’elles ont à nous apprendre sur une ville ou un pays. Les illustrations sont superbes et ont su me laisser rêveuse. Magnifique !

Maisons autour du monde de Paula Blumen et Mia Cassany, paru en avril 2018 aux éditions Nathan, 40 pages, 14,95€

Voyage au pays des rêves de Mia Cassany et Ana de Lima

Une pluie de poissons multicolores, des animaux qui jouent un instrument de musique, un volcan qui fabrique des chewing-gum, avec les rêves, tout est possible !
Voici un bel album aux coloris pastels. Les illustrations s’étalent sur deux pages et sont remplies de petits détails. On passe d’un univers à un autre avec plaisir. C’est avec certitude que les jeunes lecteurs, dès 4 ans, auront envie d’aller dormir et de faire leurs propres rêves !

Voyage au pays des rêves de Mia Cassany et Ana de Lima, paru en octobre 2017 aux éditions Nathan, 40 pages, 14,95€

 

Âme animale de Pablo Salvaje

Pablo Salvaje pense que chaque créature est dotée d’une « âme animale », un souffle de vie rendant l’animal unique. Il a décidé de créer un album pour partager ses pensées.
L’album est divisé en plusieurs parties thématiques telles que l’âme, l’amour ou encore, la survie. Chaque partie est expliquée par un texte de l’auteur et suivie de plusieurs doubles-pages illustrées. Cet album est magnifique, les illustrations nous transportent et nous touchent.
Un voyage inoubliable qui n’est pas sans nous rappeler que nous devons protéger la planète afin de protéger les animaux…

Âme animale de Pablo Salvaje, paru en octobre 2017 aux éditions Nathan, 72 pages, 19,90€

 

A très vite pour une nouvelle sélection !

Aussi noir que ton mensonge d’Antti Tuomainen

9782265116085Résumé

Alors que la neige s’abat sur Helsinki et recouvre le monde d’un voile de silence, Janne Vuori, journaliste, reçoit un étrange e-mail : une mine de nickel, située au nord de la Finlande, abriterait des activités illégales et serait à l’origine d’une catastrophe écologique.

N’écoutant que son instinct d’enquêteur, Janne décide de faire la lumière sur cette sombre affaire. Malgré les réticences de son entourage, il se lance corps et âme dans cette investigation.
À mesure que les révélations s’accumulent, les têtes tombent – au propre comme au figuré ‒, jusqu’au jour où Janne est lui-même menacé de mort…

(suite…)

De rêves et d’eau

De_reves_et-deau_CouvRésumé :

Dans un monde envahi par les mers, une fillette vit seule sur une plateforme au milieu d’une vaste étendue d’eau. Elle note ses rêves et ses pensées sur des feuilles pliées dans des bouteilles qu’elle jette à l’océan. Un matin, elle plonge dans les flots et part pour un voyage merveilleux. Sur une île colorée, elle découvre une carte au trésor qui l’entraîne dans un périple parmi les animaux et les paysages d’un monde oublié.

(suite…)