Étiquette : suicide

La fille de Brooklyn de Guillaume Musso

Résumé

Je me souviens très bien de cet instant. Nous étions face à la mer. L’horizon scintillait. C’est là qu’Anna m’a demandé :

« Si j’avais commis le pire,
m’aimerais-tu malgré tout ? »

Vous auriez répondu quoi, vous ?
Anna était la femme de ma vie. Nous devions nous marier dans trois semaines. Bien sûr que je l’aimerais quoi qu’elle ait pu faire. Du moins, c’est ce que je croyais, mais elle a fouillé dans son sac d’une main fébrile, et m’a tendu une photo.
– C’est moi qui ai fait ça.
Abasourdi, j’ai contemplé son secret et j’ai su que nos vies venaient de basculer pour toujours.

(suite…)

La double vie d’Elise de Leila Sales

Résumé

Elise est seule. Elle a toujours été seule. Pas dans le genre romantique, solitaire et mystérieux, non. Plutôt dans le genre fille-trop-bizarre-pour-avoir-des-amis. Et elle le vit mal. Très mal.Une nuit pourtant, elle est invitée à entrer dans une boîte underground : le Start. Et c’est magique ! Les gens envahissent la piste, se déhanchent, un DJ beau et mystérieux mène la danse, les filles ressemblent à des stars du rock. Pour la première fois, Elise se sent libre et à sa place.Depuis, Elise mène deux vies. Celle, officielle, d’Elise la brebis galeuse, qui supporte tant bien que mal le lycée, et celle, secrète, de DJ Elise qui, chaque jeudi soir, choisit sa tenue, fait le mur, marche dans le noir jusqu’aux portes du Start, discute avec le videur, rejoint ses amis à l’intérieur, mixe sa musique, fait bouger les gens en rythme et peut, enfin, sourire sans mentir.

(suite…)

La malédiction d’Oxford d’Ann A. McDonald

Résumé

Cassandra Blackwell, jeune Américaine d’origine modeste, intègre la prestigieuse Université d’Oxford pour une année d’études. Trois ans plus tôt, elle a reçu de cette ville un message anonyme auquel elle n’a rien compris : « Tu ne peux pas cacher la vérité. Reviens et mets un terme à cette histoire. »

À l’université, Cassie se lie avec l’élite anglaise, découvre l’atmosphère de ce lieu magique, aux boiseries séculaires et au charme gothique parfois inquiétant. Elle emménage avec la charmante Evie qui l’initie aux traditions et aux rituels immuables de l’école. Mais Cassandra n’a qu’un objectif : trouver la trace du passage de sa mère à Oxford dans les années 1990, comprendre pourquoi, enceinte, elle a fui ce paradis d’un autre temps, puis s’est suicidée quelques années plus tard, et enfin découvrir qui est son père. Grâce à Charlie, un flic local, elle apprend l’existence de « l’École de la nuit », une société secrète fondée au xvie siècle qui semble liée à une série de suicides au cœur du campus.

Cassie approche enfin de la vérité. Une vérité sombre et terrifiante.

(suite…)

J’étais là de Gayle Forman

Résumé

Cody a dix-huit ans. Elle n’a pas de père, mais une mère barmaid constamment en mini-jupe, et un avenir pas très rose depuis qu’elle a été recalée de la high school de Seattle qui aurait pu lui permettre de quitter enfin son « Shitburg » natal. Mais tout empire le jour où Meg, sa meilleure amie, sa sœur de cœur, se suicide après avoir avalé une dose massive de poison dans un motel anonyme, non loin de la fameuse high school où elle, brillante boursière, avait été acceptée. Lorsque les parents de Meg demandent à Cody d’aller récupérer les affaires de leur fille, celle-ci s’embarque pour Seattle, avec la ferme intention d’en savoir plus sur le geste de son amie.

(suite…)

Pardonne-moi, Léonard Peacock de Matthew Quick

pardonne moiRésumé

Aujourd’hui, c’est l’anniversaire de Leonard Peacock. C’est aussi le jour où il dissimule une arme à feu dans son sac. Parce que, c’est décidé, il va tuer son ex-meilleur ami, puis lui-même, avec le P38 ayant appartenu à son grand-père. Mais il doit tout d’abord faire ses adieux aux quatre personnes qui ont le plus compté pour lui : Walt, son voisin littéralement obsédé par Humphrey Bogart, Baback, un camarade de classe violoniste virtuose, Lauren, la fille de pasteur dont il est amoureux, et Herr Silverman, qui enseigne l’histoire de l’Holocauste au lycée.
Leonard va parler à chacun d’entre eux, révélant progressivement ses secrets tandis que l’heure tourne et qu’approche le moment de vérité. Explorant sans fausse pudeur les choix impossibles auxquels Leonard se retrouve confronté, Matthew Quick nous offre une perspective unique sur une journée de la vie d’un adolescent perturbé. « Le P38 sera peut-être mon cadeau quand je le déballerai pour tirer sur Asher Beal.
C’est probablement le seul cadeau que je recevrai aujourd’hui. En plus du flingue, il y a quatre paquets, un pour chacun de mes amis. Je veux leur dire au revoir correctement. Je veux qu’ils gardent un souvenir de moi. Qu’ils sachent que je tiens à eux et que je suis désolé de ne pas avoir pu être davantage. Désolé d’avoir dû leur fausser compagnie. Qu’ils sachent qu’ils ne sont pas responsables de ce qui va se passer aujourd’hui.
Je ne veux pas qu’ils soient traumatisés par ce que je m’apprête à faire ni qu’ils soient déprimés après. »

(suite…)