Résumé

Cody a dix-huit ans. Elle n’a pas de père, mais une mère barmaid constamment en mini-jupe, et un avenir pas très rose depuis qu’elle a été recalée de la high school de Seattle qui aurait pu lui permettre de quitter enfin son « Shitburg » natal. Mais tout empire le jour où Meg, sa meilleure amie, sa sœur de cœur, se suicide après avoir avalé une dose massive de poison dans un motel anonyme, non loin de la fameuse high school où elle, brillante boursière, avait été acceptée. Lorsque les parents de Meg demandent à Cody d’aller récupérer les affaires de leur fille, celle-ci s’embarque pour Seattle, avec la ferme intention d’en savoir plus sur le geste de son amie.

L’avis de Cassandre

Comme beaucoup, j’ai découvert Gayle Forman à travers le très bon Si je reste, lu durant mon adolescence. J’avais également apprécié Les cœurs fêlés et c’est avec plaisir que je la retrouve quelques années plus tard avec J’étais là.

Cody est une adolescente de dix-huit ans. Elle a renoncé à l’université pour des petits boulots contrairement à Meg sa meilleure amie. Mais voilà que celle-ci se suicide. Dévastés, les parents de Meg demandent à Cody d’aller récupérer les affaires de leur fille à l’université de Seattle. Ce voyage va permettre à Cody de découvrir ce qui s’est réellement passé.

J’étais là est un roman pour adolescents qui traite de sujets forts. Le suicide est hélas une réalité, même chez les jeunes. Gayle Forman aborde l’incompréhension et la culpabilité chez les proches. Cody ressent également de la colère, elle qui pensait connaître Meg par cœur… J’ai aussi apprécié le voyage de Cody, ce besoin de connaître les raisons de l’acte de Meg et de la comprendre. Ce voyage lui permettra aussi de se diriger progressivement vers l’âge adulte.

Pour conclure, un roman fort et touchant, drôle parfois et toujours réaliste ainsi que de délicieux personnages, à lire !

J’étais là de Gayle Forman, paru en septembre 2016 aux éditions Livre de Poche, 384 pages, 7,90€

5 comments on “J’étais là de Gayle Forman”

  1. J’ai d’habitude beaucoup de mal avec le young adult et ce genre de romans, mais je l’ai adoré quand je l’ai lu en janvier dernier !
    Par contre pour avoir lu la suite de Si je reste… Bof bof, j’aurais mieux fait de m’abstenir et de rester sur le souvenir du premier !

  2. Coucou,
    C’est vrai que c’est un roman choc et je l’ai apprécié, on ne parle pas assez de ce sujet tabou je trouve^^
    Des bisous à toi 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *