Étiquette : young adult

Le premier qui meurt à la fin d’Adam Silvera

Résumé

« Ne cherchez pas à comprendre comment nous savons que vous allez mourir, concentrez-vous plutôt sur votre manière de mener à bien votre existence. »

New York, la veille de la mise en fonction de Death-Cast…
Orion Pagan vit dans la crainte de mourir, il s’est inscrit à Death-Cast pour cesser d’avoir peur.
Valentino Prince vient juste de s’installer à New York prêt à mordre la vie à pleines dents.
Lorsque Orion et Valentino se croisent à Times Square, c’est le coup de foudre. Mais les premiers appels de Death-Cast commencent à tomber, bouleversant leur vie : l’un a reçu l’appel, l’autre pas.

L’avis de Cassandre

J’ai découvert Adam Silvera avec son roman Plus heureux que jamais (tome unique) qui m’avait profondément ébranlée. Je poursuis ma découverte de l’auteur avec Le premier qui meurt à la fin, son dernier roman qui se déroule avant Et ils meurent tous les deux à la fin.

L’histoire se déroule en 2010, à New York. Orion et Valentino ne se connaissent pas mais ont un point commun. Les deux jeunes hommes sont à Times Square et participent à la soirée de lancement de Death-Cast. Ce programme est totalement novateur et va révolutionner votre mort. Les adhérents recevront un appel leur annonçant leur décès le jour-même. Flippant, non ? Adam comme Valentino ont pourtant des raisons bien personnelles d’y adhérer. Lorsqu’ils se rencontrent, il se passe clairement quelque chose entre eux, une véritable alchimie. Mais le calme sera de courte durée. L’un des deux reçoit un appel de Death-Cast, le tout premier appel de la firme, lui annonçant la fin de sa vie au cours de la journée. Comment alors une course effrénée pour la vie.

Si ce roman m’a un peu fait peur par sa taille (600 pages), je peux vous garantir qu’une fois commencé, il m’a été impossible de le quitter. Adam Silvera nous livre une histoire futuriste, addictive et angoissante. Death-Cast est-elle une invention révolutionnaire ou une vaste arnaque ? C’est LA question qu’on se pose durant toute notre lecture. J’ai adoré les choix de narrations de l’auteur. Nous suivons nos personnages principaux mais aussi d’autres personnages dont on ignore parfois quels rôles ils joueront dans l’histoire. J’ai aimé la façon dont tout s’imbrique comme les pièces d’un puzzle.

A travers cette lecture, j’ai retrouvé tous les ingrédients qui m’ont plu dans Plus heureux que jamais : des personnages attachants, le côté futuriste inquiétant, des faits historiques réels comme le World Trade Center, l’homosexualité et le coming out, l’acceptation de soi, la famille et l’Amour. Adam Silvera est indéniablement un excellent auteur de Young Adult à découvrir !

Le premier qui meurt à la fin d’Adam Silvera, paru en octobre 2022 aux éditions Robert Laffont, 600 pages, 18,90€

Octave d’Arnaud Cathrine

Résumé

Octave est une énigme.
Octave finit toujours par vous échapper.
Mais que fuit-il ?
C’est bien la question que se pose Vince, son ex-meilleur ami, son ex-amoureux.
Vince qui ne parvient toujours pas à tourner la page.
Pas plus que Marilyn qui s’efforce, elle aussi, de dépasser l’amour qu’elle a pour Octave et dont il n’a plus voulu.

Désormais étudiants, Vince et Marilyn aimeraient tant renaître.
On leur avait promis tous les possibles.
Avec les confinements, ils ne trouvent que des impossibles.
Sans compter qu’Octave a décidé de reparaître…


L’avis de Cassandre

Octave est le dernier tome de la trilogie d’Arnaud Cathrine. Je n’ai pas lu Romance, le tout premier mais Les Nouvelles Vagues, le deuxième que j’avais adoré. Même si c’est mieux de lire l’ensemble, vous pouvez choisir de lire les romans séparément.

Nous retrouvons nos trois personnages : Vince, Marilyn et bien sûr, Octave. Nous sommes désormais au début de l’année scolaire 2020-2021 et nos étudiants vivent un nouveau confinement. Le roman est découpé en trois parties, chacune laisse parler l’un de nos personnages principaux. En premier, il y a Vince, qui n’a jamais oublié Octave et leur brève et intense histoire d’amour. Vince s’est inscrit en licence de lettres et passe la plupart de ses cours en distanciel. Le jeune homme vit seul avec sa mère et a rencontré son père (qu’il n’appelle pas « papa » mais « Paul Lartigue » pour la première fois, il y a peu.). Vince est un personnage aussi brut que passionné. J’adore son franc-parler, son côté tête brûlée et la relation qu’il a avec sa mère. Ensuite, il y a Marilyn, elle aussi écorchée par sa relation passée avec Octave. Elle vit désormais en colocation avec Titus, un étudiant qui n’a plus les moyens de vivre seul et de se nourrir. J’ai beaucoup aimé ce drôle de duo, leur humour mais aussi leur courage. Enfin, nous retrouvons Octave, personnage énigmatique et magnétique qui n’est pas aussi heureux qu’on pourrait le croire.

J’ai aimé ce roman car il sonne vrai. Arnaud Cathrine cerne parfaitement les adolescents et jeunes adultes d’aujourd’hui. J’ai aimé les retrouver en pleine période de confinement et mieux comprendre ce qu’ils ont vécu. Les thématiques sont cruciales : l’Amour, l’amitié, la solitude, l’homosexualité, la précarité, le suicide. Ces sujets sont abordés sans filtres et avec beaucoup de réalisme. J’adore la plume d’Arnaud Cathrine, il donne la voix aux jeunes d’aujourd’hui et on s’attache énormément à ses personnages.

Enfin, j’ai adoré les photographies, les définitions, la « médiathèque » des personnages, les petites notes en bas de page de Vince et les portraits de Marilyn. Cela apporte un vrai plus à l’histoire et l’immersion se fait d’autant plus.

Octave est donc un roman sur l’Amour et sur la vie. C’est beau, fort, poignant. Il faut lire cette trilogie !

Octave d’Arnaud Cathrine, paru en novembre 2022 aux éditions Robert Laffont, 400 pages, 17,90€

Moi, Cali, Faucheuse de Sophie Cole

Résumé

Décédée accidentellement, Cali se voit interdire le paradis, la faute à 25 années d’égoïsme et de cruauté.
Sa seule planche de salut : devenir un démon faucheur. Mais répandre la mort se révèle une mission difficile, même pour cette peste de Cali !
Et ne manque plus que la rencontre avec Stanislas, fils de Satan, pour la faire basculer du mauvais côté. Cali devra se battre pour conserver son humanité et découvrir le sens de sa mort. Car contrairement à ce qu’on lui a fait croire, elle n’est pas morte par hasard…

(suite…)

Je t’ai rêvé de Francesca Zappia

9782221190241Résumé

La folie est son quotidien, rien ne la préparait à être « normale ».
– On joue au jeu des vingt questions ?
– OK , mais c’est moi qui les pose cette fois.
– Ça marche.
– Si je devine en moins de cinq questions, je serai vraiment déçue.
Il esquisse un sourire et répond :
– Ne m’insulte pas.
– Est-ce que tu es vivant ?
– Oui.
– Tu habites ici ?
– Oui.
– Je te connais ?
– Oui.
– Est-ce que je t’ai rêvé ?

(suite…)