Bonjour à tous,

Le joli mois de mai s’achève, il aura encore été riche en découvertes ! J’ai lu de vraies pépites que je vous présente immédiatement :

Le cas Victor Sommer de Vincent Delareux

Le cas Victor Sommer est un thriller dont j’ai entendu beaucoup de bien. La couverture m’interpellait et m’évoque le vernis qu’on gratte et qui dévoile autre chose dessous. J’ai donc fait la rencontre de Victor Sommer, trente-trois ans qui mène une vie pour le moins inhabituelle. Il n’a aucun ami, pas d’emploi et vit seul avec sa mère. Ses seules interactions avec le monde extérieur sont d’aller acheter le journal quotidien au kiosque et sa séance hebdomadaire avec son psychiatre. J’ai très vite ressenti l’ambiance oppressante et étouffante dans laquelle baigne Victor. Sa mère est possessive et régit la vie de son fils de A à Z. Il n’a aucune autonomie, aucun plaisir, aucune relation sociale. La moindre amorce de quoi que ce soit retombe comme un soufflé. Cette mère contrôle absolument tout. Mais un jour, celle-ci disparaît et Victor, lui, renaît. Ce roman noir est aussi court qu’efficace. J’ai beaucoup aimé les thématiques abordées et le personnage de Victor, énigmatique. Si je m’attendais plutôt au dénouement, j’ai trouvé qu’il était parfaitement adapté à cette histoire. Le premier roman de Vincent Delareux est très réussi et je lui souhaite de connaître un joli succès !

Le cas Victor Sommer de Vincent Delareux, paru en mai 2022 aux éditions L’Archipel, 208 pages, 18€

Duchess de Chris Whitaker

Cela faisait bien trop longtemps que je n’avais pas lu de roman des éditions Sonatine et je suis ravie d’avoir pu découvrir Duchess. Duchess, c’est le drôle de prénom de notre héroïne de treize ans. Son quotidien n’est que misère. Elle ignore l’identité de son père et sa mère est incapable d’assumer son rôle. Chanteuse dans des bars, alcoolique, éternelle absente. Duchess s’occupe donc de son jeune frère de cinq ans, Robin et chaparde à gauche et à droite afin de se nourrir. La jeune fille s’est donc endurcie et se décrit comme une hors-la-loi. Elle n’a peur de rien, n’a pas sa langue dans sa poche et est prête à prendre des risques incommensurables. Sa force mêlée à l’innocence de son jeune âge nous touchent énormément. Au fil de l’histoire, une enquête policière prend place, menée par Walk, un homme abîmé par la vie, les épreuves et aussi la maladie qui le tue à petit feu. Duchess est un roman unique pour ses personnages, malmenés par la vie, par le désespoir et une profonde misère mais beaux à la fois. On ressent des émotions fortes derrière ce récit sombre et difficile. L’écriture de Chris Whitaker est magnifique, il a un vrai talent de conteur. Pour conclure, Duchess est un roman à ne pas manquer !

Duchess de Chris Whitaker, paru en mai 2022 aux éditions Sonatine, 528 pages, 23€

Plus heureux que jamais de Adam Silvera

Si vous aviez un super-pouvoir, serait-ce celui d’oublier un événement tragique ou difficile afin d’être plus heureux ? Cela est possible grâce à l’institut Leteo. Celui-ci peut effacer des souvenirs de votre mémoire ou les façonner de sorte à ce que vous vous sentiez mieux. Aaron est un adolescent qui s’intéresse à cet institut. Il faut dire que ces derniers mois ont été insoutenables depuis le suicide de son père et sa propre tentative. Je n’en dirai pas plus sur l’intrigue au risque de vous spoiler. J’ai été très touchée par Aaron, un adolescent au mal-être profond ainsi que les personnages secondaires. Le sujet principal m’a plu et m’a fait réfléchir sur l’idée de pouvoir effacer ou modifier des souvenirs mais aussi sur la quête du bonheur. J’ai été parfaitement convaincue par l’écriture d’Adam Silvera que je découvre avec ce roman. Un sujet très bien abordé et un récit qui se conclue par deux fins, à vous de choisir celle que vous préférez. Pour conclure, ce roman est une vraie réussite !

Plus heureux que jamais de Adam Silvera, paru en février 2022 aux éditions Robert Laffont, 371 pages, 17,90€

La pie voleuse d’Elizabeth Day

Je suis avec attention les parutions d’Elizabeth Day et je n’ai donc pas hésité une seule seconde à lire La pie voleuse. Nous rencontrons Marisa, une jeune femme à l’enfance malheureuse et aux rencontres amoureuses désastreuses. Un jour, elle fait la rencontre de Jake et la vie semble enfin lui sourire. Les amoureux emménagent et rêvent rapidement de fonder une famille. Mais voilà que les salaires du couple ne suffisent plus à rembourser le prêt de la maison et qu’ils décident d’en louer une partie. Leur locataire, Kate, semble parfaite pour vivre avec eux. Mais au fil des jours, tout se gâte… Vous l’aurez compris, La pie voleuse est un thriller domestique qui se déroule presque exclusivement en huis-clos, pour notre plus grand plaisir. Elizabeth Day joue avec les apparences et nous réserve de nombreux retournements de situations. C’est ce qui me plaît particulièrement avec ce genre de récit, on ne sait jamais comment cela va se terminer ! Outre le suspense très bien entretenu, j’ai aimé les thématiques du récit à savoir la notion de couple, le désir d’enfant ainsi que la Gestation Pour Autrui (GPA). Si vous aimez les thrillers psychologiques et domestiques, ce roman est fait pour vous !

La pie voleuse d’Elizabeth Day, paru en avril 2022 aux éditions Belfond, 352 pages, 22€

Antoine de Christian Blanchard

Antoine, personnage principal de ce roman, n’a tiré que des mauvaises cartes dans sa vie. Enfant unique et taiseux, il subit, les violences de son père, bourreau et alcoolique. Sa mère, soumise, n’arrive pas à protéger son enfant et elle-même subit des sévices. Le licenciement de son père va conduire la famille à un drame irréparable. Antoine, désormais orphelin, va alors connaître l’enfermement, les foyers et famille d’accueil, les violences de l’enfance ne sont finalement que les prémices d’une vie de malheur et de misère. Ce roman noir est difficile à lire car, même s’il s’agit d’une œuvre de fiction, on sait que des enfants vivent l’indicible. On s’attache à Antoine et on s’offusque des injustices dont il est victime, encore et toujours. On espère, au fil des pages, qu’il trouvera le répit et la paix. Je suis ravie d’avoir enfin découvert la belle plume de Christian Blanchard. Une histoire qui ne laissera personne indemne.

Antoine de Christian Blanchard, paru en mars 2022 aux éditions Belfond, 304 pages, 19€

Tokyo Forever de Emiko Jean

Izumi Tanaka est une adolescente américaine de dix-sept ans qui vit seule avec sa mère. Elle ignore l’identité de son père jusqu’à ce qu’elle découvre un mot de lui laissé dans un livre appartenant à sa mère. Notre héroïne et ses meilleures amies (asiatiques, comme elle !) vont rapidement remonter à lui et découvrir qu’il n’est autre que le Prince héritier du Japon. Izumi va prendre contact avec lui et son père lui propose rapidement de séjourner au Japon. Tokyo Forever est un roman léger qui m’a conquise. Izumi est une héroïne assez maladroite et très attachante qui va avoir beaucoup de mal à se plier aux coutumes japonaises. Il faut dire qu’entre les Etats-Unis et le Japon, c’est véritablement le choc des cultures ! Ce roman m’a rappelé le Journal d’une princesse de Meg Cabot, la série de mon adolescence. J’ai adoré le voyage au Japon, en particulier à Kyoto, ses temples et sa flore luxuriante. Izumi m’a fait rire, elle cumule les gaffes et cela ne la rend que plus sympathique à mes yeux. En bref, un roman idéal pour se détendre et passer un agréable moment.

Tokyo Forever de Emiko Jean, paru en avril 2022 aux éditions Nathan, 336 pages, 16,95€

Le cinéma de rêve face à la mer de Holly Hepburn

Gina est une jeune femme qui réside à Londres. Comme son prénom le laisse présager, elle a des origines italiennes du côté de ses grands-parents. Ceux-ci résident en Cornouailles et ont besoin d’elle depuis que Nonno, son grand-père s’est cassé la jambe et peine à tenir la Gelateria. Gina n’hésite pas à tout plaquer et se donne trois mois pour rétablir la situation. Il est inenvisageable pour elle que le magasin de glaces ferme ses portes. Pour ce faire, elle va devoir apprendre le métier et redoubler de créativité pour moderniser les lieux et attirer les clients. D’ailleurs, cette Gelateria est implantée dans un cinéma de style Art-Déco qui fait grise mine. C’est donc un double-défi qui attend notre héroïne. Je classerai sans hésiter ce roman parmi les feel good books. L’histoire est plaisante, on sent les saveurs de l’Italie dans ce décor balnéaire. Les personnages sont très attachants et nous avons droit à des scènes romantiques. Ça ne sera pas un roman inoubliable pour moi car de nombreuses scènes sont prévisibles mais j’ai passé un bon moment. Une lecture parfaite pour une journée à la plage.

Le cinéma de rêve face à la mer de Holly Hepburn, paru en mai 2022 aux éditions Pocket, 288 pages, 7,10€

Origami Blues de Sarah Clain

Florence est l’héroïne de ce roman et elle est pour le moins singulière. Plutôt solitaire, elle a ouvert, il y a une dizaine d’années, une boutique qui célèbre l’art japonais, l’origami. On peut y acheter de précieux papiers, des origamis déjà réalisés, participer à des ateliers ou passer de précieuses commandes pour un événement. Si son métier la comble, on sent un grand mal-être en elle. Qu’a-t-elle bien pu vivre il y a des années qui lui laisse encore tant de séquelles émotionnelles ? Il faudra lire ce roman pour le découvrir. J’ai adoré le personnage de Florence, son histoire a créé un véritable tsunami d’émotions en moi et m’a ébranlée. Les personnages secondaires sont très chouettes : la jeune sœur de Florence et son fils Solal qu’elle élève seul, Raphaël, l’étudiant qu’elle embauche à mi-temps ou encore Vincent, le client énigmatique. Origami Blues est un roman fort, merveilleusement bien écrit. S’il y a beaucoup de « hasard », j’ai aimé ce parti pris qui n’a rendu l’histoire que plus belle. Pour moi, cette lecture a été un immense coup de cœur !

Origami Blues de Sarah Clain, paru en mai 2022 aux éditions Pocket, 224 pages, 7,10€

Le sens de nos pas de Claire Norton

J’ai découvert Claire Norton il y a quelques années avec Malgré nous… que j’avais fortement apprécié. Je suis ravie d’avoir poursuivi cette rencontre avec Le sens de nos pas. Dans ce roman, nous découvrons Auguste, un vieux monsieur veuf, solitaire et assez malheureux ainsi que Philomène, une adolescente dont la mère vient de mourir. Ces deux personnages qui n’ont rien en commun vont bien entendu se rencontrer. Et si la différence d’âge est importante, ils ont bien plus de points communs qu’ils ne le pensent. Philomène a un objectif : découvrir ce qui a réellement causé le décès de sa mère. Auguste lui, aimerait profiter de sa (fin de) vie, faire ce qu’il n’a jamais osé faire auparavant et fuir son quotidien. J’ai adoré ce duo détonnant et surprenant. Nos deux personnages sont très attachants et vont faire des rencontres qui vont bouleverser le sens de leur vie. Les personnages secondaires m’ont, eux aussi, beaucoup plu et apportent un vrai plus à l’histoire. Claire Norton nous offre une belle histoire, riche en émotions.

Le sens de nos pas de Claire Norton, paru en avril 2022 aux éditions Robert Laffont, 432 pages, 19,90€

After, tome 1 (roman graphique) de Anna Todd

Qui ne connaît pas encore After, la série phénomène ? J’ai lu les romans que j’ai adorés ainsi que l’adaptation cinématographique. J’avais très envie de me replonger dans l’univers d’Anna Todd et je trouve cette adaptation en roman graphique très bonne. Tessa est une jeune fille qui quitte le domicile familial pour l’université. Elle rencontre rapidement Hardin, un jeune homme franchement détestable qui la prend immédiatement en grippe. J’ai adoré ce côté bad boy qui ne laissera pas la sage Tessa insensible bien longtemps. Les illustrations sont fidèles à l’histoire, à ses personnages et sont très jolies. J’ai trouvé que ce roman graphique était aussi bon en tant que « complément » à la série que pour la découvrir. Vivement la suite !

After, tome 1 (roman graphique) de Anna Todd, paru en mai 2022 aux éditions Hugo & Cie, 200 pages, 21€

Où est mon daim ? de Fiona Watt

Je suis depuis quelques temps les parutions de la collection Les tout-doux des éditions Usborne. Elles rencontrent toujours un grand succès à la maison. J’étais impatiente de découvrir cet album mettant en scène un daim, un animal peu répandu dans la littérature jeunesse. J’ai aimé les illustrations de l’animal dans son milieu naturel. Le tout-petit peut toucher différentes textures sur le corps du daim : le ventre rêche, les oreilles douces ou les bois lisses. Ce que j’ai moins apprécié dans ce titre, c’est que les parties à toucher sont relativement petites, notamment les sabots du daim. Ce n’était donc pas facile pour les petites mains de toucher les parties texturées.

Où est mon daim ? de Fiona Watt, paru en mars 2022 aux éditions Usborne, 10 pages, 7,95€

Pourquoi je dois aller me coucher ? de Katie Daynes

Cet album fait partie de la collection « C’est quoi ? » qui répond à des questions sur un thème précis avec des rabats à soulever, révélant les réponses. Le sommeil est un sujet souvent compliqué chez les enfants. Ils le voient un peu comme une punition ou une perte de temps, les empêchant de jouer et de découvrir le monde. Ce titre permet de leur faire comprendre l’importance du sommeil et de répondre à de nombreuses questions : Pourquoi dort-on dans un lit ? Où dorment les animaux ? ou même, des conseils pour bien dormir. Les illustrations sont douces et parfaitement adaptées à la thématique. Un album essentiel !

Pourquoi je dois aller me coucher ? de Katie Daynes, paru en avril 2022 aux éditions Usborne, 12 pages, 8,95€

Mes premières recettes de Abigail Wheatley

C’est bien connu, les enfants adorent imiter les adultes et s’intéressent bien souvent à la cuisine. Cet album s’adresse aux enfants de trois ans et plus et permettent de cuisiner en binôme avec un adulte. Les étapes sont très détaillées et toutes sont illustrées. Il est donc plus facile de suivre la recette. Des recettes, il y en a d’ailleurs quatorze : des sucrées, des salées, des goûters, des entrées et des petits plaisirs à réaliser. A chaque fois, une alternative est proposée si l’enfant n’aime pas (ou est allergique) à un aliment ou s’il est végan. Enfin, nous avons une photographie de la réalisation finale. Un joli livre de recettes pour passer de bons moments en famille !

Mes premières recettes de Abigail Wheatley, paru en avril 2022 aux éditions Usborne, 32 pages, 9,95€

Promenade au potager de Emiri Hayashi

Promenade au potager est un livre animé qui s’adresse aux bébés, dès l’âge de six mois. L’univers du potager est merveilleux, le tout-petit va pouvoir découvrir de jolis légumes, généreux et colorés : les salades, choux, carottes, navets ou encore radis. De plus, on y rencontre de petits animaux, rongeurs et insectes : le hérisson, la taupe, le lapin, l’abeille et bien d’autres. Les illustrations sont douces et colorées. J’aime beaucoup le relief et les dorures qui permettent à l’enfant de toucher et découvrir des détails. Les animations permettent d’interagir avec l’album : sortir les radis de terre ou permettre aux abeilles de butiner. Une vraie pépite !

Promenade au potager de Emiri Hayashi, paru en avril 2022 aux éditions Nathan, 10 pages, 9,90€

Fraise ! 100% inspiration de Jonathan Huet

C’est la saison des fraises, un petit fruit que j’adore ! Lorsque j’ai vu ce petit livre de recettes exclusivement dédié à celles-ci, je ne pouvais qu’être tentée. Le livre est bien présenté, coloré avec de magnifiques photos qui donnent envie de se lancer rapidement dans la réalisation de l’un des 40 desserts proposés. Il y en a d’ailleurs pour tous les goûts, aussi bien des recettes classiques qui plaisent toujours que de la cuisine plus « inventive ».
N’étant pas une grande cuisinière, j’ai apprécié les conseils de l’auteur qui permettent de réaliser les recettes sans les rater. Les temps indiqués pour la préparation et cuisson sont réalistes et tenables. Je tiens à remercier Babelio et les éditions DeBorée pour cette découverte, livre que je ressortirai très souvent !

Fraise ! 100% inspiration de Jonathan Huet, paru en avril 2022 aux éditions De Borée, 112 pages, 11,50€

Ta vie sans filtre de Anna Toumazoff

L’adolescence est une étape charnière de la vie, et sûrement pas la plus simple. Filles comme garçons se posent de nombreuses questions sur différents sujets et n’osent pas forcément en parler. Quand j’étais adolescente, j’adorais Le Dico des filles qui m’a accompagnée durant des années. Ta vie sans filtre est un ouvrage similaire très actuel. Les sujets sont classés par ordre alphabétique et traités en une à trois pages environ. On y parle de choses à la fois légères (l’astrologie, les fringues, le lycée) très sérieuses (le consentement, la contraception, le harcèlement) ou graves (le viol, l’inceste). Tous les sujets sont traités avec beaucoup de bienveillance. On y trouve des réponses et j’ai aimé la vision de l’adolescence, transparente, ni ternie ni enjolivée. Les illustrations et photographies apportent beaucoup de peps et donnent envie de lire l’ouvrage. Pour conclure, cet ouvrage est un indispensable de l’adolescence !

Ta vie sans filtre de Anna Toumazoff, paru en avril 2022 aux éditions Mango, 288 pages, 18€

Et vous, quel a été votre chouchou du mois de mai ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.