Le mois d’avril a été un peu plus difficile que mars, on se sent plus fatigué, une petite baisse de motivation en général aussi. J’ai donc choisi de lire des titres plus divertissants et je suis très satisfaite de cette sélection !

Ceux qui voulaient voir la mer de Clarisse Sabard

Lilou vit à Paris avec son fils Marius. Un jour, la mère célibataire décide de quitter la capitale pour Nice, proche de la mer, où elle trouve un emploi de bibliothécaire. Une rencontre va tout changer, celle d’Aurore, une vieille dame qui a passé sa vie à attendre le retour de son fiancé. Touchée par cette histoire, Lilou va aider Aurore à retrouver Albert ou du moins, savoir ce qui lui est arrivé. Ceux qui voulaient voir la mer est le roman idéal lorsqu’on traverse une période compliquée. Ce livre nous aide à nous évader. J’ai aimé me plonger dans le passé d’Aurore, en plein cœur de la seconde guerre mondiale. On alterne entre le passé et le présent et on ne voit pas le temps passer. J’ai adoré les personnages, drôles et touchants. Une belle lecture qui sent bon le soleil et la mer !

Ceux qui voulaient voir la mer de Clarisse Sabard, paru en mars 2020 aux éditions Pocket, 384 pages, 7,60€

L’Archipel des larmes de Camilla Grebe

En 1944, une mère célibataire est assassinée à son domicile, sous les yeux de son enfant. En 1971, une deuxième femme connaît le même sort. Les années passent et le même mode opératoire est reproduit. A chaque époque, nous suivons une policière. J’ai apprécié d’assister à l’évolution du rôle des femmes dans les forces de l’ordre. Si leurs tâches essentiellement administratives ont évolué vers un rôle plus opérationnel, on remarque que nous sommes encore loin de l’égalité hommes/femmes de nos jours. L’Archipel des larmes est mon premier thriller de Camilla Grebe et j’en suis très satisfaite. L’enquête est captivante, il est plaisant qu’elle s’étire sur de si nombreuses années, est-on à la recherche d’un ou de plusieurs coupables ? Une chose est sûre, on ne se doute pas du tout de la fin. L’intrigue est très bien menée et on passe un excellent moment. Un polar très réussi !

L’Archipel des larmes de Camilla Grebe, paru en février 2020 aux éditions Calmann Levy, 448 pages, 21,90€

Soleil glacé de Séverine Vidal

Luce traverse un moment difficile : son petit-ami la quitte et on lui annonce le décès de son père. Le jour de l’enterrement, Luce découvre que ce père qui les a abandonnées très tôt, elle et sa mère, avait en fait une autre vie, une autre famille. Elle fait alors la rencontre de sa demi-sœur, Pia, et de son demi-frère, Pierrot. Si Luce n’a pas d’atome crochu avec Pia, le coup de cœur pour Pierrot est immédiat. Ce dernier a une particularité : il est atteint d’un handicap. Soleil glacé est un roman bouleversant sur l’amour et la différence. Impossible de ne pas s’attacher à ce duo surprenant et détonnant. On les suit avec grand plaisir pour un petit road-trip, une pause dans le temps, pour s’apprivoiser, s’aimer et rattraper le temps perdu. Un petit bijou !

Soleil glacé de Séverine Vidal, paru en mars 2020 aux éditions Robert Laffont, 252 pages, 16,50€

Et avec votre esprit de Alexis Laipsker

L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est ET_AVEC_VOTRE_ESPRIT_hd-2-180x300.png.

Et avec votre esprit est le premier roman d’Alexis Laipsker, joueur et l’une des personnes les plus influentes dans l’univers du poker. Il s’est inspiré de son expérience pour en faire son personnage principal, le lieutenant Simon Vairne, ancien joueur professionnel de poker. Ce qui est formidable, c’est que Simon a un esprit d’analyse très intéressant, il se base sur des probabilités mathématiques et analyse le langage corporel pour avancer dans son enquête. Et l’enquête en question ? Il s’agit d’un sauvage assassinat d’un brillant scientifique à Strasbourg, couplé à la disparition d’un autre scientifique de renom à Lyon. Ce roman policier est brillamment construit, le thème est novateur, Alexis Laipsker a pris le risque de sortir des sentiers battus et le résultat est à la hauteur ! Une enquête atypique et un final surprenant, il s’agit sans nul doute d’un excellent roman policier !

Et avec votre esprit de Alexis Laipsker, paru en février 2020 aux éditions Michel Lafon, 413 pages, 18,95€

Et du côté de la littérature jeunesse :

Bzzz !

L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est 9782092584361-300x300.jpg.

Bzzz ! est un bel album à trous. Il raconte l’histoire de Bzzz, une petite abeille qui cherche une belle fleur à butiner. Le problème est qu’elle n’en a jamais vue. Lors de son périple, elle rencontre de drôles d’animaux, pas toujours très sympathiques ! Les illustrations sont très colorées voire flashy, le rendu est superbe ! L’histoire est mignonne et parfaite pour les enfants dès l’âge de 2 ans !

Bzzz ! de Delphine Chedru, paru en mars 2019 aux éditions Nathan, 24 pages, 11,95€

L’imagier qui rend heureux

L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est 9782092590560-300x300.jpg.

Il existe des centaines d’imagiers pour enfants, sur les couleurs, les animaux, les véhicules, les objets du quotidien, etc.. Celui-ci se distingue des autres car il nous parle de bonheur et d’émotions. Il y a les choses qui font rire, les choses qui rendent fier, des choses qui émerveillent ou qui réconfortent. On y découvre des scènes quotidiennes de l’enfance : l’odeur du gâteau qui sort du four, se déguiser, caresser un animal, se faire chatouiller etc.. Ce titre m’a beaucoup plu, il est joli, les couleurs sont douces, et la thématique géniale. Il montre aux enfants tous ces moments simples de la vie qui rendent heureux et aide aussi à identifier leurs émotions. A offrir et à s’offrir.

L’imagier qui rend heureux de Kathie Fagundez, paru en octobre 2019 aux éditions Nathan, 20 pages, 11,90€

Cache-cache petit panda

L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est 9782092592083-241x300.jpg.

La série cache-cache s’étoffe avec de nouvelles parutions régulières. Dans cet opus, le bébé panda cherche sa maman. Est-elle derrière un arbuste ? Dans un arbre ? Derrière un massif ? Pour le savoir, le bébé, dès l’âge de 6 mois, peut soulever les rabats en feutrine pour dévoiler l’animal qui se cache derrière jusqu’à trouver la maman panda. Cette collection est belle, douce, colorée et ludique. Les pages sont rigides et son petit format permet de l’emmener partout avec soi.

Cache-cache petit panda de Yu-Hsuan Huang, paru en janvier 2020 aux éditions Nathan, 8 pages, 6,90€

Bonne nuit bébé gorille ! et Bonne nuit bébé koala !

Les éditions Nathan ont lancé un partenariat avec le Zoo de Beauval avec pour objectif de créer une série d’ouvrages d’éveil, de documentaires et fiction dont le cadre se situe au Zoo de Beauval. Dans la collection Kididoc, on peut donc retrouver deux titres : Bonne nuit bébé gorille ! et Bonne nuit bébé koala !. On retrouve alors des animaux célèbres de ce parc animalier avec leurs petits. Les deux titres sont beaux, doux, colorés et pleins de tendresse. Un format adapté aux tout-petits et ludiques, avec des petites animations (on peut faire bouger les personnages ou éléments grâce à son doigt).

Bonne nuit bébé gorille ! de Nathalie Choux, paru en février 2020 aux éditions Nathan, 10 pages, 8,40€

Bonne nuit bébé koala !, de Nathalie Choux, paru en février 2020 aux éditions Nathan, 10 pages, 8,40€

2 Comments on Les chroniques d’avril

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *