couv45561056Résumé

Des parents, deux sœurs et un frère vivent heureux ensemble. Rosemary est une petite fille très bavarde. Sa sœur disparaît et son frère part. Alors, elle cesse de parler. Jusqu’à ce qu’elle se mette à raconter l’histoire de sa famille et celle de sa sœur Fern, un peu différente…

L’avis de Cassandre

Suite aux critiques élogieuses, il me tardait de me plonger dans ce roman. J’avais aussi lu qu’il ne fallait pas trop se renseigner sur l’ouvrage et plutôt se laisser surprendre par son contenu. Je vais donc vous en révéler le moins possible afin que vous profitiez de votre lecture.

Rosemary est le personnage principal de l’histoire. Elle nous raconte sa vie qui est loin d’être banale. Pour ce faire, on suit à la fois son enfance, sa vie d’étudiante et le présent lorsqu’elle est quadragénaire. Son récit se fait par le biais de retours en arrière, si bien qu’on a l’impression que l’histoire est décousue et en fait, non. L’auteure nous donne régulièrement cette sensation de se perdre dans des souvenirs et tout finit par prendre un sens un peu plus tard. Nos années sauvages est un roman unique en son genre, avec une idée très intéressante (que vous découvrirez quand vous le lirez, car je suis sûre que vous allez craquer !).

Karen Joy Fowler nous parle de la famille, aussi imparfaite soit-elle. Elle évoque les non-dits, la culpabilité et aussi les réactions en chaîne. Elle nous parle aussi d’amour dans toutes ces formes et nous montre que parfois, des liens forts se tissent entre des personnages que tout oppose.

Rosemary est un personnage qui se cherche et qui n’arrive plus à communiquer avec sa famille. Je l’ai trouvée bizarre, dérangeante par moment mais j’avais une fiévreuse envie de la suivre, de connaître son histoire et de découvrir la suite des événements.

Nos années sauvages est un roman bouleversant que vous ne verrez nulle part ailleurs et que je ne peux que vous recommander. Laissez-vous tenter et surprendre !

Nos années sauvages de Karen Joy Fowler, paru en avril 2016 aux éditions Presses de la Cité, 368 pages, 21€

16 Comments on Nos années sauvages de Karen Joy Fowler

  1. Alors CE roman j’aimerai énormément le découvrir car plus je le croise et plus j’en entends des éloges donc j’espère avoir l’occasion de le découvrir 🙂

  2. J’ai un peu peur d’être déroutée par ce flot de souvenirs décousus. J’ai mis un peu de temps à prendre le rythme dans « Les fragiles » et je redoute que ça me fasse le même effet ici ^^

    Tomie.

    • Non, il n’est pas déroutant mais par moment on se demande pourquoi l’auteur nous raconte certaines choses et cela prend un sens plus tard dans le roman 🙂

  3. Je viens aussi d’écrire mon billet et je parcours les blogs pour lire ceux des autres 😀
    Comme toi, je l’ai trouvé unique, mais pour autant, il ne m’a pas bouleversée du tout, il m’a même parfois ennuyée tant les digressions étaient nombreuses sur la psychologie et la philosophie notamment :/
    Au plaisir de te lire,
    Cajou

  4. Je te rejoins pour le côté unique de ce livre dans ma chronique, mais personnellement il n’a pas du tout su m’émouvoir. Je trouve, pour ma part, que les retours en arrières que tu décris sont déconcertants et beaucoup trop décousus. Ca ne restera pas un coup de coeur de mon côté.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *