couv34738669Résumé

Téo, étudiant en médecine légale, passe le plus clair de son temps au laboratoire de la faculté. Il ne s’intéresse pas aux femmes, sauf celles qu’il dissèque. Jusqu’au jour où il rencontre Clarice, dont il devient obsédé au terme d’une brève rencontre. Lorsque Téo apprend que Clarice va quitter la ville pour plusieurs mois, il ne voit qu’une solution pour éviter la séparation: la kidnapper, la droguer et la séquestrer loin de tous et de tout. Ainsi il pourra lui prouver, lentement mais sûrement, qu’ils sont faits l’un pour l’autre, en s’assurant que rien ni personne ne vienne troubler le cours de leurs jours parfaits.

L’avis de Cassandre

Teo est étudiant en médecine et rêve de devenir légiste. Le jeune homme est plutôt solitaire et très surpris lorsque Clarice, une jolie jeune femme, l’aborde lors d’une fête. Il a envie de la revoir mais aussi envie qu’elle l’aime. Pour réussir ces objectifs, il décide de la kidnapper et de la séquestrer. La descente aux enfers commence pour Clarice…

Jours Parfaits est un huis-clos effroyable qui m’a rappelé Misery de Stephen King car Clarice est retenue prisonnière et Teo la fait poursuivre le scénario qu’elle écrivait avant son kidnapping. La pauvre jeune femme va vivre des horreurs et Raphael Montes met son lectorat au supplice. Malgré ses actes, on ressent une certaine empathie pour Teo, un jeune homme très seul qui n’a jamais connu le bonheur. Depuis l’enlèvement, il ne peut plus reculer et il se retrouve prisonnier de la situation. Concernant les rares personnages secondaires, je ne l’ai pas aimés. Les forces de l’ordre font grise mine mais l’action se passe au Brésil et les choses sont donc différentes, il y a plus de corruption. En revanche, les mères de Teo et Clarice font des apparitions dans l’histoire et les deux femmes m’ont laissé perplexe. Entre la mère de Teo qui se ment à elle-même ou n’est pas du tout futée et celle de Clarice qui se fiche éperdument de sa fille, j’ignore laquelle est la pire…

Ce que j’ai aimé dans Jours Parfaits, c’est son ambiance oppressante qui nous procure beaucoup d’angoisse. Il a été difficile pour moi de me détacher de ce roman et de revenir à la réalité ! Globalement, j’ai bien aimé l’ensemble et cette drôle de fin, c’est un roman qui vous plaira si vous désirez passer une nuit blanche !

Jours parfaits de Raphael Montes, paru en février 2016 aux éditions 10-18, 336 pages, 8,10€

9 Comments on Jours parfaits de Raphael Montes

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *