109288398Résumé 

Une petite librairie, un travail herculéen, et un livre mystérieux qui va tout changer.
« Ma nièce Valérie doit s’occuper de tout. »
Se retrouver un beau matin avec une librairie sur les bras, Valérie ne s’y attendait pas. Pour elle qui se destinait à une brillante carrière de consultante internationale en économie, quel cadeau empoisonné !
La jeune femme va pourtant se laisser prendre au jeu et, indépendamment des comptes de la boutique au bord de la faillite, découvrir peu à peu la littérature. Kafka, Dickens, Calvino, Pessoa… Une tasse de thé à ses côtés, elle dévore avec joie tout ce qui lui tombe sous la main.
Texte après texte, échange après échange avec les clients peu banals du magasin, Valérie commence à prendre goût à sa nouvelle vie, mais c’est un roman singulier intitulé Une année particulière et la rencontre d’un charmant inconnu qui l’aideront à écrire le chapitre décisif de son existence…

L’avis de Yesmine

Suite à la disparition de Tante Charlotte, sa nièce une brillante étudiante dans le domaine de l’économie va reprendre la librairie si chère de sa tante. Elle va donc tout faire pour sauver de la faillite la petite librairie et sacrifier une année de sa vie, un sacrifice mêlé de livres, de tasses de thé et de rencontres.

A la lecture de ce livre, j’ai eu l’ingéniosité (comme toujours avant de commencer un livre) de lire la synopsis. Certains souhaitent garder le mystère, mais dès le début nous sommes plongés dans l’histoire, sans un regard vers le lecteur. Ma lecture s’est ponctuée de plusieurs questions :  Où sommes-nous ? Qui est cette Valérie ? Qui est ce Sven ? Son amant ? Son époux ? Des tas de questions en suspens, qui se décantent au fur et à mesure des lignes. Selon moi, le contexte a été très mal posé, une narration à la 3ème personne m’a drôlement perturbée. Les dialogues sont mal définis et les nombreuses références aux auteurs polluent un peu la lecture, ce qui rend la lecture assez longue.

Concernant l’histoire je n’ai pas accroché au début, une narration très sobre et un nombre infime de dialogues, on aimerait en découvrir plus mais nous restons engoncés dans cette librairie. Au fil des pages, nous lisons des passages des lectures de Valérie, certes très beaux, mais le concept de lire sur quelqu’un en train de lire m’échappe encore.
A la moitié du livre l’histoire devient intéressante, grâce à l’arrivée d’un inconnu….Mais à chaque apparition d’un personnage, il quitte l’histoire aussi vite qu’il est arrivé.

J’ai eu du mal à finir ce petit livre (en plus combiné aux stress des partiels), mais je voulais savoir si tante Charlotte allait refaire son apparition. La fin m’a laissé perplexe et je l’ai trouvée peut-être inadaptée à l’histoire. Un livre assez plat du début jusqu’à la fin.

Une bonne lecture à vous, un conseil ne vous attendez pas à de l’action ! Une lecture simple et sobre en perspective.

Une année particulière de Thomas Montassier, paru en mars 2016 aux éditions Presse de la cite, 176 pages, 16€

17 Comments on Une année particulière de Thomas Montasser

    • Oui il était prometteur ! Après certains ont adorés ^^ Merci à toi aussi une bonne soirée (vue l’heure)

  1. Je suis plongée dans la lecture de ce livre délicieux, original et raffiné.
    Il semble que ces qualités vous ont échappé, ce qui n’est pas étonnant étant donné le faible niveau de votre commentaire sommaire, agrémenté de fautes de toutes sortes, y compris d’orthographe !
    Ce n’est pas parce que votre culture est insuffisante qu ‘il vous faut mépriser ce roman délicat et charmant.

    • Nous vous remercions pour votre commentaire éclairé. Sachez que chacun se fait son propre avis sur un ouvrage, si vous nous suivez attentivement vous constaterez que nous encourageons toujours nos visiteurs à se faire leur propre idée et nous ne prenons nullement nos avis pour des généralités. Notre but est avant tout de faire connaître les ouvrages dont nous parlons, que nous ayons apprécié ou pas. Par ailleurs, nous sommes ouvertes à la discussion et sommes à l’écoute des avis divergents du nôtre dans la mesure où ceux-ci sont constructifs. En laissant ce commentaire, vous vous attaquez personnellement à un membre de ce groupe, sachez que votre excès de culture ne vous permet pas d’être méprisant. Cordialement.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *