Bonjour à tous, j’ai le plaisir de vous présenter trois titres en ce mois d’octobre :

Une autre histoire de Sarah J. Naughton

Mags, brillante avocate, quitte Las Vegas pour l’Angleterre où son frère, Abe, qu’elle n’a pas vu depuis l’adolescence vient de faire une tentative de suicide. Sur place, elle fait la rencontre de Jody, la fiancée (presque) parfaite d’Abe. Peu à peu, des incohérences apparaissent dans son récit des faits et, sous le vernis, se cachent bien des secrets… Sans révolutionner le genre, Sarah J. Naughton nous offre un thriller divertissant dont j’ai particulièrement apprécié le cadre. L’histoire s’apparente à un huis-clos dans une église réhabilitée en logements sociaux où Abe vivait. Mags va occuper l’appartement de son frère le temps de faire lumière sur cette nuit où tout a basculé. Et cela crée une atmosphère étouffante où chaque pensionnaire, aussi déséquilibré soit-il, nous inquiète. Malgré quelques rebondissements prévisibles, Une autre histoire est un titre qui a bien occupé mes soirées !

Une autre histoire de Sarah J. Naughton, paru en avril 2019 aux éditions Pocket, 504 pages, 8,30€

L’Aile des vierges de Laurence Peyrin

Nous sommes en Angleterre, en 1946, lorsque nous faisons la rencontre de Maggie Fuller. Veuve à vingt-six ans, elle n’a d’autre choix que de quitter son emploi à la conserverie qui ne lui permet plus de vivre pour rejoindre Sheperd House, où elle devient domestique. Notre héroïne étouffe dans ce quotidien qui ne lui apporte aucune satisfaction. Mais ce drôle de bout de femme se fiche éperdument des conventions et n’hésite pas à révéler le fond de sa pensée. Après tout, qu’a-t-elle réellement à perdre ? Le roman de Laurence Peyrin m’a plu pour son personnage féminin pour lequel on éprouve tendresse et admiration. Et aussi, j’ai aimé les sujets abordés : libération des femmes, lutte des classes, les sentiments, l’accomplissement personnel et bien d’autres encore. Après un coup de cœur pour Miss Cyclone, je vous confirme que Laurence Peyrin a un talent indéniable et qu’il m’est très difficile de reposer ses romans, ne serait-ce que quelques minutes !

L’Aile des vierges de Laurence Peyrin, paru en mars 2019 aux éditions Pocket, 480 pages, 7,90€

Les sept maris d’Evelyn Hugo de Taylor Jenkins Reid

A près de 80 ans, la célèbre actrice Evelyn Hugo demande à Monique Grant, journaliste en herbe, d’écrire un roman sur sa vie. Les deux femmes ne se connaissent pas et il s’agit pour Monique d’une véritable occasion de booster sa carrière. L’histoire d’Evelyn est alors retracée : son adolescence, ses débuts et surtout, ses amours. Si je n’ai pas adhéré au style trop simpliste et trop « parlé », j’ai en revanche apprécié l’histoire pour sa thématique, l’homosexualité au milieu du XXème siècle. Pour conclure, je dirais qu’il s’agit d’un titre divertissant mais pas inoubliable.

Les sept maris d’Evelyn Hugo de Taylor Jenkins Reid, paru en septembre 2019 aux éditions Milady, 608 pages, 20€

Quelles sont les lectures que vous me recommandez durant cet automne ?

1 Comment on Les chroniques d’octobre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *