Bonjour à tous,

Avez-vous passé de belles fêtes de fin d’année ? Je ne sais pas vous, mais moi, j’ai eu énormément de mal à me mettre à jour dans mes lectures et mes articles ! Alors j’ai longuement réfléchi et aujourd’hui, je vais vous proposer des articles regroupant plusieurs chroniques condensées qui seront complétées par des posts sur Instagram et Facebook. D’ailleurs, est-ce que vous nous suivez ?

C’est parti pour mes chroniques de décembre, un petit mois mais je suis satisfaite de mes lectures, surtout que j’ai eu beaucoup moins de temps libre avec, entre autres, plusieurs déplacements professionnels !

Un manoir en Cornouailles d’Eve Chase

Qu’on se le dise, la version Web de la couverture fait clairement grise mine par rapport à la couverture physique qui est sublime, et que je vous conseille d’aller voir de ce pas en librairie !
Un manoir en Cornouailles est l’histoire de deux femmes, séparées par plusieurs décennies. D’un côté, Amber, adolescente qui va passer un été 1968 des plus tragiques dans le manoir familial, Pencraw. De l’autre, Lorna, en 2018, est une trentenaire qui s’apprête à se marier et qui cherche un lieu de réception idyllique, en Cornouailles. Son choix va vite se porter sur Pencraw, un manoir en ruines qui l’attire inexorablement. On se doute que Pencraw cache bien des secrets et que les destins des deux femmes se croise quelque part. J’ai adoré cette lecture, l’histoire est sombre, parfois difficile mais tellement captivante ! Cela fait longtemps que je n’avais pas lu de roman se déroulant à huis-clos et cela m’a fait le plus grand bien. Un roman difficile à reposer et que je recommande pour vos longues soirées d’hiver !

Un manoir en Cornouailles d’Eve Chase, paru en mai 2018 aux éditions Nil, 456 pages, 21,00€

La mère parfaite d’Aimee Molloy

Nell, Francie, Winnie et Colette se sont rencontrées sur le forum des futures mamans du mois de mai de leur ville. Elles se donnent des conseils, organisent des piques-niques et forment un véritable groupe. Les bébés naissent et grandissent, les Mères de Mai décident de se faire une petite soirée pour profiter des beaux jours et décompresser. Hélas, le bébé de Winnie disparaît. Les enquêteurs n’avancent pas, Nell, Francie et Colette décident de résoudre elles-mêmes cette affaire. On alterne les points de vue, le présent et le passé ainsi que des extraits du forum, rendant le récit assez dynamique. Mais l’intrigue n’est pas hyper originale et la fin est un peu too much à mon goût. En revanche, j’ai bien aimé la thématique de la maternité et de ce concept de « mère parfaite ». En clair, un thriller plutôt sympathique, qui se lit rapidement mais qui ne me marquera pas en raison de son manque d’originalité.

La mère parfaite d’Aimee Molloy, paru en octobre 2018 aux éditions Les Escales, 400 pages, 21,90€

I am not your negro de James Baldwin et Raoul Peck

James Baldwin est un auteur qui ne vous dit peut-être rien. Pourtant, il fait partie des grands auteurs américains contemporains. Ses textes ont majoritairement concerné la condition noire et l’homosexualité. James Baldwin a voulu rendre hommage à trois amis qui ont marqué l’Histoire : Medgar Evers, Malcolm X et Martin Luther King. Baldwin s’est éteint avant de pouvoir publier son ouvrage. Raoul Peck a alors décidé de reprendre les notes de Baldwin pour en faire un documentaire. Par la suite, il l’a adapté en livre, éponyme, rendant un ultime hommage à Baldwin. Un ouvrage fort et marquant, illustré de nombreuses photographies et de citations. Cette lecture m’a donné envie de voir le fameux documentaire et de découvrir un auteur talentueux. Un titre à ne pas manquer !

I am not your negro de James Baldwin et Raoul Peck, paru en octobre 2018 aux éditions 10-18, 6,60€

L’autre côté du pont de Mary Lawson

Si j’ai souhaité lire ce roman, c’est parce que j’ai adoré Le choix des Morrison, un livre très beau et marquant. Dans L’autre côté du pont, nous faisons la rencontre d’Arthur Dunn, en plein cœur du Canada. D’une part, on le suit dans les années 1930 et on découvre sa relation compliquée avec son petit-frère, Jack, qui devient de plus en plus diabolique en grandissant. D’autre part, nous suivons Arthur, devenu adulte, dans les années 1950, à travers les yeux de Ian, le fils du médecin qui décide de travailler dans la ferme des Dunn. Si cette dualité entre frères et les prémices d’un drame m’intéressaient, je dois dire que je ressors assez déçue de ma lecture. Il ne se passe presque rien et le fameux drame n’arrive que dans les toutes dernières pages du récit. Si vous souhaitez découvrir la plume de Mary Lawson, je vous recommande plutôt Le choix des Morrison !

L’autre côté du pont de Mary Lawson, paru en octobre 2018 aux éditions 10-18, 384 pages, 8,10€

Le journal d’Aurélie Laflamme tome 9 : Voler de ses propres ailes d’India Desjardins

Cinq années ont passé depuis le tome précédent. Nous retrouvons une Aurélie Laflamme, âgée de 22 ans et journaliste au Miss Magazine. Pour célébrer son entrée dans la vie adulte, elle décide d’emménager avec Kat, sa meilleure amie. Si Aurélie est heureuse de goûter à l’indépendance et à la liberté, elle va vite s’apercevoir que rien n’est facile ! Quel bonheur de retrouver l’héroïne de mon adolescence ! Comme moi, elle a grandi et India Desjardins a réussi à la rendre plus adulte sans dénaturer ce personnage drôle et émouvant. J’ai lu ce journal avec autant de plaisir que dans ma jeunesse. J’espère sincèrement que nous aurons droit à un tome 10 !

Le journal d’Aurélie Laflamme tome 9 : Voler de ses propres ailes d’India Desjardins, paru en octobre 2018 aux éditions Michel Lafon, 378 pages, 14,95€

Avez-vous lu certains titres de cette sélection ? Qu’en avez-vous pensé ? Quels sont ceux que vous avez envie de lire ?

Cassandre

1 Comment on Les chroniques de décembre 2018

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *