1840996-gfRésumé

Concord, New Hamsphire. Hank Palace est ce qu’on appelle un flic obstiné. Confronté à une banale affaire de suicide, il refuse de s’en tenir à l’évidence et, certain qu’il a affaire à un meurtre, poursuit inlassablement son enquête. Hank sait pourtant qu’elle n’a pas grand intérêt puisque, dans six mois il sera mort. Comme tous les habitants de Concord. Et comme tout le monde aux États-Unis et sur Terre. Dans six mois en effet, notre planète aura cessé d’exister, percutée de plein fouet par 2011GV1, un astéroïde de six kilomètres de long qui la réduira en cendres. Aussi chacun, désormais, se prépare-t-il au pire à sa façon. Dans cette ambiance pré-apocalyptique, où les marchés financiers se sont écroulés, où la plupart des employés ont abandonné leur travail, où des dizaines de personnes se livrent à tous les excès possibles alors que d’autres mettent fin à leurs jours, Hank, envers et contre tous, s’accroche. Il a un boulot à terminer. Et rien, même l’apocalypse, ne pourra l’empêcher de résoudre son affaire.

L’avis de Cassandre

Dernier meurtre avant la fin du monde est le premier tome d’une trilogie qui ne m’attirait pas au premier abord. J’ai changé d’avis en lisant les bons avis et j’ai profité de sa sortie en format poche.

L’histoire se déroule de nos jours, dans le New Hampshire. Ce monde pourrait être le nôtre, à un détail près : un astéroïde, surnommé Maïa, de plusieurs kilomètres de long va s’abattre sur Terre d’ici six mois. Cet impact causera des catastrophes naturelles en série et la survie de l’homme est compromise. Les américains vivent chacun à leur façon cet événement. Il y a ceux qui partent réaliser leurs rêves aux Bahamas, ceux qui se réfugient dans le drogue ou l’alcool, ceux qui entrent dans une secte ou encore ceux qui préfèrent se suicider pour ne pas voir le désastre. Alors, quand Hank Palace, jeune lieutenant est chargé de constater un suicide par pendaison, ce n’est qu’une banale journée qui commence. Mais Hank a très vite des doutes et pense avoir affaire à un meurtre. Il va tout faire pour élucider ce mystère.

Dès les premières pages, j’ai été happée dans le sombre univers de Ben H. Winters. Le pari était osé : mêler le thème de la fin du monde à un thriller. Effectivement, quelle importance si un homme s’est fait tuer ou s’est pendu alors que l’humanité risque d’être anéantie six mois plus tard ? Hank sera assez seul dans cette enquête et devra faire preuve d’une détermination incroyable. Et dans un sens, on comprend que son but n’est pas juste de rétablir la justice mais de trouver un objectif auquel se rattacher pour ne pas sombrer dans la folie. On s’attache beaucoup à lui, sa combattivité est admirable.

Je ne trouve pas de point négatif à ce premier tome, j’ai tout aimé ! L’enquête est franchement intéressante car elle prend en compte la fin du monde imminente. Hank doit braver des tempêtes de neige, faire face aux pannes de réseau, au manque de personnel. Mais il est toujours là, même quand tout le monde lui dit qu’il perd son temps avec un probable banal suicide.

Dernier meurtre avant la fin du monde est un roman qui fait avant tout réfléchir. Que ferait-on s’il nous restait quelques mois à vivre ? Est-ce qu’on continuerait d’entretenir une routine ? Est-ce qu’on passerait ses derniers jours au soleil ? Est-ce qu’on deviendrait des hors-la-loi ? Les lois auraient-elles encore un sens ? Je n’ai pas de réponse à ces questions mais une chose est sûre, je suis plus que conquise par cette lecture et il me tarde de découvrir la suite !

Dernier meurtre avant la fin du monde de Ben H. Winters, paru le 18 février 2016 aux éditions 10-18, 336 pages, 7,80€

14 comments on “Dernier meurtre avant la fin du monde de Ben H. Winters”

  1. Il y a un petit moment que j’ai repéré ce livre, mais je ne savais pas du tout qu’il s’agissait d’un premier tome! En tout cas, merci pour l’info de la sortie poche 🙂

  2. J’ai acheté ce livre, via une certaine association de chats, parce qu’il était à prix réduit. Pas sûr que je l’aurais pris en librairie. Et je serais passé à côté d’une histoire que j’ai beaucoup aimé. Même s’il faut le dire, l’intrigue policière n’a rien de terrible et Hank est loin d’être un bon flic. Mais elle sert de prétexte au questionnement sur la fin du monde. Et puis à la fin j’ai été très « énervée » de constater qu’il s’agissait du premier tome d’une trilogie. J’ai hâte que les deux autres sortent enfin.

  3. J’avais repéré ce livre en grand format et attendais la sortie en poche avec impatience. Vu ton avis sur celui ci, ça me conforte dans l’idée de me le procurer (voire de le gagner… merci pour le concours au passage !).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *