dans l'oeil noirRésumé

Animatrice d’émissions culinaires, Anne Darney approche de la quarantaine en solitaire. Ses quelques histoires ressemblent à une succession de plats fades en comparaison de son premier boyfriend, Daniel, un Américain rencontré vingt-cinq ans plus tôt.
Pour s’affranchir de ce souvenir obsédant, Anne décide de partir à San Francisco. Mais l’affaire
« Daniel Harlig » qu’elle découvre là-bas n’a rien d’une bluette…
En contrepartie de la préparation d’un festin d’anthologie, le monumental inspecteur Bill Rainbow, un fin gourmet, va accepter de rouvrir pour elle une enquête au goût de cendres.

L’avis de Cassandre

Je n’ai jamais été déçue par les romans et thrillers de Sophie Loubière, il est donc tout naturel pour moi de continuer sur ma lancée. Je suis sous le charme de cette couverture, elle montre un côté chaleureux entouré de ténèbres et reflète bien le contenu du roman.

Alternativement, nous suivons deux personnages. Anne, une présentatrice française d’une émission culinaire qui approche à grands pas de ses quarante ans, l’âge où sa mère est décédée. C’est une femme qui enchaîne les relations sans lendemains et qui n’a pas vraiment d’attaches. Elle décide alors de passer les fêtes de fin d’année à San Francisco et de retrouver son amour de jeunesse, qu’elle n’a jamais pu oublier. Mais rien ne la prépare à ce qu’elle découvrira là-bas…

De l’autre côté de l’Atlantique, Bill, inspecteur, est fan de l’émission d’Anne qu’il ne louperait pour rien au monde. C’est un homme meurtri qui a fait beaucoup d’erreurs dans sa vie et qui le paye douloureusement. Bien évidemment, Anne et lui vont se rencontrer…

Durant la première moitié de ma lecture, j’ai eu davantage l’impression de lire un roman qu’un polar. Ce n’est pas négatif, au contraire. J’aime beaucoup l’écriture de Sophie Loubière et la complexité de ses personnages. Dans ce roman, j’ai tout simplement voyagé. J’ai adoré la présence de la gastronomie au fil des pages, une activité qui réunit nos deux personnages en mal d’amour.

L’aspect polar arrive un peu tard mais de façon inattendue. Je n’avais rien vu venir. Certes, le climat s’assombrissait ici et là mais j’ai été surprise par certaines révélations.

La toute fin est peut-être un peu trop rapide à mon goût mais cela n’a finalement pas modifié mon avis global sur ce titre. Un roman aux petits oignons, tout simplement.

Dans l’oeil noir du corbeau de Sophie Loubière, paru le 13/11/2014 chez Pocket, 432 pages, 7,30€

6 Comments on Dans l’oeil noir du corbeau de Sophie Loubière

  1. J’adore cette couverture ! Ce livre est dans ma PAL. J’espère le lire bientôt. J’avais adoré « L’enfant aux cailloux » mais pas trop « Black Coffee ».

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *