Résumé

Maria Weston demande à devenir ton amie.

Et si c’était ça, l’origine de tous les problèmes ?

Au collège, déjà, Maria Waston cherchait désespérément à être admise dans le cercle très fermé des filles les plus populaires de l’école. Mais les rumeurs précédant son arrivée en cours d’année avaient ruiné tous ses espoirs d’y parvenir. Pire encore, elle était devenue la victime facile de leurs manigances. Quand Louise reçoit un jour une demande d’ajout d’ami émanant du compte Facebook de Maria, elle est horrifiée… Car Maria Weston est morte vingt-cinq ans plus tôt.

L’avis de Cassandre

Depuis le début de l’année 2018 j’enchaîne les thrillers, et je dois dire que cela me réussit plutôt bien ! J’avais envie d’une lecture addictive, de chapitres qui s’enchaînent et de rebondissements, Une proie si facile avait l’air de réellement correspondre à mes attentes !

Dans ce thriller, nous faisons la connaissance de Louise. Il s’agit d’une quadra, divorcée et mère d’un petit garçon qu’elle aime profondément. Son quotidien est assez plan-plan, elle a peu d’amis, ne cherche pas à rencontrer l’âme sœur, elle travaille à domicile, rien de très palpitant ! Jusqu’au jour où Maria Weston la demande en amie sur Facebook. Louise a connu Maria au lycée, le seul hic, c’est que Maria est morte 25 ans auparavant !

Une proie si facile est un roman que j’ai dé-vo-ré ! Les thèmes principaux ne sont pas particulièrement originaux : le poids des secrets, des non-dits, la culpabilité, le passé qui ressurgit… La force de ce roman réside plutôt en ses personnages dans lesquels on peut se reconnaître, des personnages imparfaits, qui commettent des erreurs, qui ne réussissent pas toujours dans la vie, qui mentent parfois sur les réseaux sociaux car la réalité est peu reluisante… Je les ai trouvés sincères et humains.

Ce que j’ai aussi apprécié, c’est l’ambiance ! Laura Marshall joue avec son lectorat, elle crée une atmosphère oppressante où on sombre inexorablement dans la paranoïa ! Les chapitres se dévorent, les révélations nous laissent bouche bée et la fin est à la hauteur du reste, surprenante et implacable !

Pour conclure, je valide ce thriller à 200%, tous les ingrédients sont réunis pour passer un excellent moment de lecture. Je le recommande aussi bien aux « novices » qu’aux « experts » du genre !

Une proie si facile de Laura Marshall, paru en février 2018 aux éditions Fleuve, 384 pages, 19,90€

 

4 comments on “Une proie si facile de Laura Marshall”

  1. Ce livre me faisait déjà très envie depuis la première fois que je l’avais vu passer, mais avec ta chronique une chose est sûre j’ai extrêmement envie de le découvrir. J’attendrai peut-être quand même une sortie en poche mais une chose est sûre, je le lirai.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *