Résumé

Un grand roman de John Fante, débordant de compassion et d’acide lucidité.

Un énorme chien à tête d’ours, obsédé et très mal élevé, débarque un soir dans la famille en crise d’Henry J. Molise, auteur quinquagénaire raté et désabusé. Dans leur coquette banlieue californienne de Point Dume, ce monstre attachant s’apprête à semer un innommable chaos.

Un joyau d’humour loufoque et de provocation tapageuse.

L’avis de Cassandre

Henry Molise, notre (anti-)héros est un écrivain italien qui vit aux États-Unis avec sa femme et ses quatre grands enfants. Henry est tout bonnement un raté, incapable d’écrire un bon scénario, marié à une femme qui le supporte difficilement père de 4 enfants, tous abominables sauf un. Une vie navrante et monotone, en somme. Jusqu’à ce qu’un gros chien difforme élise domicile chez lui. Et ce chien va causer bien des soucis !

Mon chien stupide est un roman paru dans les années 1980, après la mort de John Fante. J’étais ravie de découvrir sa réédition collector, dorée et très jolie. Mais à vrai dire, je ne savais pas du tout à quoi m’attendre !

Il est difficile pour moi de prendre du recul sur cet ouvrage et de vous dire si j’ai réellement apprécié ou non. Je dirais que ma réponse se situe à mi-chemin entre les deux options. D’un côté, j’ai aimé le côté loufoque et grinçant du roman. Les situations grotesques et politiquement incorrectes m’ont fait sourire à plusieurs reprises. Seulement, je n’ai pas été convaincue par l’ensemble. Je dois dire qu’en refermant ce roman, j’ai eu une certaine impression de malaise et j’ai ressenti une pointe de tristesse pour ces personnages auxquels on ne s’attache absolument pas.

Un roman particulier que j’aurais peut-être abandonné s’il avait été plus long mais des qualités littéraires indéniables. Je lirais probablement autre chose de John Fante, dans un registre différent.

Mon chien stupide de John Fante, édition collector, paru aux éditions 10/18 en novembre 2017, 160 pages, 7€

5 comments on “Mon chien stupide de John Fante”

  1. Je suis tout à fait d’accord quand tu dis qu’on ne s’attache pas aux personnages. Je les ai trouvé détestable !
    J’ajoute ta chronique sur l’article que j’ai fait sur ce livre =)

  2. Je n’ai jamais lu ce bouquin, ni aucun autre de l’auteur d’ailleurs. Néanmoins, j’ai super envie de le découvrir. Je pense que c’est le genre de livre où il faut être dans un certain état d’esprit pour vraiment l’apprécier, et j’espère clairement que ce sera mon cas.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *