Couv - Une Ombre Au TableauRésumé

Ben Contini, peintre à Dublin, d’origine italiano-irlandaise, trouve dans le grenier, après la mort de sa mère, un somptueux tableau dont il est immédiatement convaincu qu’il s’agit d’un authentique nu de Modigliani. Mais il tombe le même jour sur quelque chose d’encore plus troublant : une liste d’un certain nombre de grands tableaux et d’objets d’arts qui semblerait former une sorte d’inventaire. Il commence alors à se poser des ques­tions… D’autant plus qu’aux funérailles de sa mère, Ben a été approché par une inconnue, surgie de nulle part, qui lui a transmis un message urgent de la part de son père mourant, parlant d’un lien mystérieux entre sa fa­mille et celle de Ben.
Ben et Elsa vont partir sur les traces du tableau. Dans une course effrénée à travers l’Europe, de Dublin en Italie, en passant par Paris et l’Allemagne, ils seront entraînés dans le sombre univers des spoliations nazies. Le passé de leurs pères va se révéler bien plus complexe qu’ils ne l’auraient jamais imaginé.
Dans cette aventure pleine de rebondissements, Joseph Hone nous embarque dans un périple où s’enchainent découvertes et coups de théâtre, avec toujours, au centre, ce désir lancinant de faire jaillir la vérité sur les êtres et les choses, quel qu’en soit le coût. Et il sera lourd…

L’avis de Cassandre

Ben, peintre irlandais, enterre son père. Une inconnue, Elsa, l’aborde et lui explique que leurs pères se connaissaient et qu’il faut à tout prix qu’ils découvrent certains secrets de famille. C’est alors que Ben découvre que son père possédait un vrai nu de Modigliani dont personne ne connaît l’existence. Ben et Elsa partent pour un voyage à travers l’Europe.

J’ai été conquise par l’idée de départ, une œuvre d’art qui bouleverse la vie de deux personnages sur fond de seconde guerre mondiale et de nazisme. J’apprécie ces romans rythmés où le lecteur voyage avec les protagonistes et partagent des révélations. Cependant, Une ombre au tableau n’est pas du tout ce à quoi je m’attendais. Certes, il y a des voyages et une trame mais celle-ci est trop souvent reléguée au second plan. Le nazisme et le vol d’œuvres d’art représentent une part beaucoup trop minime, à tel point que l’intrigue m’a désintéressée.

Les personnages n’ont pas réussi à me convaincre. Je trouvais que l’auteur restait trop en surface à leur sujet. Je ne me suis pas attachée à eux et je n’ai pas ressenti d’empathie à leur égard.

Je ressors de cette lecture plutôt déçue, l’histoire avait du potentiel mais on reste, hélas, trop en surface. Malgré tout, Une ombre au tableau aura su m’intéresser à la peinture de Modigliani.

Une ombre au tableau de Joseph Hone, paru le 17 avril 2014 aux éditions Baker Street, 344 pages, 21€

2 Comments on Une ombre au tableau de Joseph Hone

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *