Couv - La Fanfare des GrenouillesRésumé

À soixante-treize ans, Jacqueline découvre que son coeur en a dix-sept et abandonne tout, décidée à remonter le temps vers les promesses de sa jeunesse. Marcel, son époux délaissé, affronte la descente de la Loire et toutes les rivières de l’enfer pour partir à sa recherche. Leurs chemins croisent ceux de Paul, ancien prêtre et astronome amateur, fasciné par une étoile morte à l’aube du monde, et de Nane, aristocrate gouailleuse et rebelle, qui panse les plaies des âmes en peine avec les douceurs de L’île d’Yeu. C’est auprès d’elle que Jacqueline fera le plus beau des apprentissages : celui de la liberté. Ils ont trois cents ans à eux quatre, et leur aventure commence tout juste. Tissée de poésie, d’espoir et de lumière, l’histoire de gens ordinaires qui découvrent qu’il n’est jamais trop tard pour devenir soi-même.

L’avis de Cassandre

J’avais très envie de lire Caroline Vermalle, une auteure qui fait beaucoup parler d’elle ces derniers temps. Ses lecteurs étaient conquis et j’ai alors décidé de commencer par L’île des beaux lendemains.

Jacqueline fête ses soixante-treize ans. Elle mène une vie calme et confortable avec son mari, Marcel. En réalité, elle n’est pas si heureuse que ça. Alors, un beau jour, elle fait sa valise et part se ressourcer sur l’île d’Yeu, chez sa cousine Nane. Un endroit propice où prendre du recul et faire le point sur sa vie.

Quel beau roman ! Caroline Vermalle nous entraîne très loin, et ce, dès les premières lignes. Elle nous livre un roman fort, touchant et très humain. Les personnages sont attachants au possible. Malgré les apparences, tous ont un grand cœur. Je ne pourrais même pas vous dire quel est mon préféré, tant je les ai aimés.

J’ai apprécié la présence de papillons comme narrateurs occasionnels de l’histoire. C’est une belle idée et cela fonctionne très bien. On imagine avec plaisir les papillons qui observent notre quotidien. Le récit déborde de poésie. L’île des beaux lendemains présente une belle morale : il n’est jamais trop tard pour écouter son cœur.

L’île des beaux lendemains de Caroline Vermalle, paru le 16 mars 2014 aux éditions Pocket, 255 pages, 6,20€

6 Comments on L’île des beaux lendemains de Caroline Vermalle

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *