Surtensions_hdRésumé

Cette sœur acceptera-t-elle le marché risqué qu’on lui propose pour faire évader son frère de la prison la plus dangereuse de France ? De quoi ce père sera-t-il capable pour sauver sa famille des quatre prédateurs qui ont fait irruption dans sa maison et qui comptent y rester ? Comment cinq criminels – un pédophile, un assassin, un ancien légionnaire serbe, un kidnappeur et un braqueur – se retrouvent-ils dans une même histoire et pourquoi Coste fonce-t-il dans ce nid de vipères, mettant en danger ceux qui comptent le plus pour lui ?

Des âmes perdues, des meurtres par amour, des flics en anges déchus : la rédemption passe parfois par la vengeance…

L’avis de Cassandre

Olivier Norek est un auteur que j’apprécie de plus en plus et il était impossible pour moi de ne pas sauter sur sa dernière parution, Surtensions.

Le prologue donne le ton à ce nouveau roman : une enquête sombre dont tout le monde ne sortira pas indemne. Coste et son équipe vont récolter plusieurs affaires qui auront un fil conducteur pour les relier. Au programme : prise d’otage, braquages, pédophilie et milieu carcéral. Le moins qu’on puisse dire est que l’action est bien présente. Les courts chapitres défilent et comme toujours, on suit aussi bien l’équipe de Coste que d’autres personnages comme Léa la légiste mais aussi les « méchants » de l’histoire.

Olivier Norek nous offre à nouveau un policier bien documenté et très réaliste. Dans la plupart des romans de ce genre, les gentils arrêtent les méchants et tout va mieux dans le meilleur des mondes. Pas chez Norek qui peaufine la psychologie de ses personnages secondaires. Personne n’est tout à fait gentil ou méchant dans ses enquêtes et on ressent une certaine empathie pour des personnages qui se retrouvent mêlés à de sales histoires car ils n’ont pas toujours eu le choix, car la vie ne leur a pas fait de cadeaux et qu’ils se retrouvent aujourd’hui acculés.

Je me suis sentie plus proche que jamais de l’équipe de Coste dans Surtensions. Ils ont su m’émouvoir davantage que dans les précédents tomes. L’équipe est performante, mobilisée mais commet des erreurs qui peuvent coûter cher. Chacun a ses failles et on y découvre un Victor Coste vulnérable, proche du point de non-retour.

Pour conclure, Surtensions porte bien son nom, il nous stresse, nous bouscule et nous émeut. Je ressors de cette lecture avec un pincement au cœur mais aussi la certitude qu’Olivier Norek porte à merveille sa double-casquette de lieutenant de police et d’écrivain !

Surtensions d’Olivier Norek, paru en mars 2016 aux éditions Michel Lafon, 505 pages, 19,95€

12 Comments on Surtensions de Olivier Norek

    • Pas forcément mais c’est mieux pour suivre l’équipe et mieux comprendre leurs relations entre eux. Les deux premiers ont paru en poche chez Pocket 🙂

  1. Bonjour Cassandre!
    J’ai entendu beaucoup de bien de cet auteur (une amie qui était au quais du polar cette année) il faudra que je le découvre rapidement, ton avis me donne envie!!!! Merci!
    Bonne fin de semaine!

  2. Coucou =)
    Merci pour cette découverte qui me rend très curieuse concernant cette série. Celui-ci me tente encore plus avec ton avis et le résumé.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *