Couv - Par le FeuRésumé

Le Crémateur. C’est ainsi que les média surnomment le tueur en série qui terrorise Londres. Sa particularité? Rouer de coups des femmes avant de les brûler vives aux abords des parcs de la ville. Il compte déjà quatre victimes à son actif. Alors que la police croit avoir mis la main sur le coupable, un cinquième cadavre est découvert. Le meurtrier court-il toujours ? Pour le lieutenant Maeve Kerrigan, jeune recrue de la police londonienne chargée d’enquêter sur Rebecca Haworth, la dernière victime, la tâche s’annonce des plus ardues : pas de témoin, des indices partis en fumée, une équipe misogyne qui ne la soutient pas… Tandis qu’une véritable psychose s’empare de la ville, elle décide de fouiller dans le passé de la défunte dans l’espoir de trouver des pistes susceptibles de la mener jusqu’au coupable. Rapidement, elle comprend que Rebecca n’était pas du tout la femme que l’on croyait… En jouant sur l’alternance des points de vue et les faux-semblants, Jane Casey s’amuse à duper le lecteur qu’elle parvient à tenir en haleine jusqu’à la dernière page.

L’avis de Cassandre

Tout d’abord, je félicite les éditions 10-18 pour leur excellent travail sur la couverture de ce thriller. Elle est magnifique et est très adaptée au contenu.

Par le feu, est le premier titre d’une série de policiers où nous retrouvons le même personnage, le lieutenant Maeve Kerrigan et ses coéquipiers. Je dois dire que j’ai tout de suite apprécié Maeve. C’est une grande irlandaise aux cheveux fous et roux. Elle n’a pas conscience de sa beauté, bien au contraire. Sa priorité, dans la vie, c’est son travail. Et c’est bien ce que son entourage peine à comprendre, en particulier ses parents et son petit-ami chez qui elle habite. Et ces conflits ne s’arrangent pas quand elle est dépêchée sur une nouvelle scène de crime. Une femme a été retrouvée carbonisée. Son meurtrier tout désigné est le Crémateur, un tueur en série habitué à ce genre de pratiques. Pourtant, certains détails ne collent pas…

J’ai été très emballée par ce titre. L’enquête est prenante et dynamique. Nous avons plusieurs points de vue : celui de Maeve et celui de l’amie proche de la victime, essentiellement. Cela nous permet d’aborder l’histoire par plusieurs angles. L’intrigue est bonne, je n’avais rien vu venir. Je me suis fait autant berner que notre chère Maeve ! Sa combattivité et son courage m’ont touchée. Son équipe m’a aussi plu, imparfaite, et c’est ce qui fait qu’on s’y attache tant !

J’ai passé un excellent moment de lecture et j’ai envie d’en apprendre davantage sur les personnages récurrents. Je ne tarderai pas à lire la suite !

Par le feu de Jane Casey, paru le 4 septembre 2014 aux éditions 10-18, 576 pages, 8,80€

12 Comments on Par le feu de Jane Casey

  1. Le nom de cette auteure ne m’est pas inconnu, je crois me souvenir avoir noté un titre d’elle sur mon carnet. Il faut vraiment que je me penche sur ce qu’elle fait maintenant que j’ai lu ta chronique 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *