Couv - le Palais des OmbresRésumé

Paris, dans les années 1960. Nathan Thanner, trentenaire taciturne et discret qui ne vit que pour ses marionnettes confectionnées dans le secret de sa boutique, voit sa vie bouleversée par une lettre de son père auquel il ne parle plus depuis vingt ans. Cet ex-romancier à succès, dont la rumeur veut qu’il soit devenu fou, lui annonce son décès et l’héritage qu’il lui lègue : l’énigmatique maison où il vivait reclus, Le Palais des Ombres. Mais, même dans la mort, Hugo Thanner reste un être fuyant et mystérieux, à l’image de cette demeure diabolique qui semble se jouer de Nathan. Commence alors pour le jeune homme un inquiétant jeu de pistes dont l’issue pourrait le changer à jamais…

L’avis de Cassandre

Après avoir dévoré le titre jeunesse La petite marchante de rêves, j’ai été très curieuse de lire un roman destiné aux adultes de Maxence Fermine.

Le Palais des Ombres, un titre qui intrigue et une couverture qui donne le ton. Il ne m’en a pas fallu plus pour succomber et me plonger dans cette histoire. L’histoire se déroule dans le Paris de 1960. Nathan, un trentenaire solitaire, reçoit une lettre de son père, qu’il n’a pas vu depuis des années. Celui-ci lui apprend qu’il est mort et qu’il lui lègue le Palais des Ombres, une bâtisse aussi effrayante qu’hypnotisante. Curieux, Nathan décide d’accepter l’héritage de ce père qu’il ne connaît pas. Et notre personnage principal va découvrir que la demeure renferme bien des secrets…

Ce livre a tous les ingrédients d’un bon roman. L’époque et les lieux se prêtent excellemment bien à l’intrigue. J’imaginais volontiers Nathan, déambulant dans les belles ruelles pavées de Paris. Le Palais des Ombres a su me fasciner également avec de nombreuses cachettes et un mystère omniprésent. J’ai été agréablement surprise par ce mélange de mystère, de frissons et de romantisme. Il a été très difficile de stopper ma lecture.

L’écriture de Maxence Fermine est imagée et très jolie. Il joue beaucoup avec les mots et maîtrise pleinement la langue française avec un vocabulaire riche. La lecture a été très mélodieuse et poétique. J’ai tout simplement adoré ma lecture et je lirai ses autres romans avec plaisir !

Le palais des ombres de Maxence Fermine, paru le 2 octobre 2014 aux éditions Michel Lafon, 360 pages, 19,95€

7 Comments on Le palais des ombres de Maxence Fermine

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *