Couv - Le JoyauRésumé

Qui dit Joyau dit richesse. Qui dit Joyau dit beauté. Qui dit Joyau dit royauté. Mais pour les filles comme Violet, le Joyau est avant tout synonyme de servitude. Et pas n’importe quelle servitude : Violet est née et a grandi dans le Marais avant d’être formée dans l’optique de devenir Mère-Porteuse pour la royauté. En effet, au sein du Joyau, la seule chose qui prime sur l’opulence et le luxe, c’est la descendance…
Achetée par la Duchesse du Lac lors de l’Enchère des Mères-Porteuses, Violet est accueillie par une gifle. Désormais connue sous l’appellation #197, elle va rapidement découvrir la brutale réalité qui sous-tend l’étincelante façade du Joyau : cruauté, trahisons et violence sourde sont les méthodes de la royauté.
Violet doit accepter ce sinistre quotidien… et tâcher de rester en vie. Mais c’est alors que naît une romance interdite entre elle et un séduisant jeune homme, loué pour servir de compagnon à la nièce aigrie de la Duchesse. Bien que la présence de ce dernier vienne illuminer le sombre quotidien de Violet au coeur du Joyau, les conséquences de leur relation illicite vont dépasser ce qu’ils redoutaient…

L’avis d’Audrey

Le joyau est un livre qui m’a tout de suite attirée. Et oui, j’ai craqué dès que j’ai découvert cette magnifique couverture, de plus, le résumé le plaisait bien, et je fais confiance à la Collection R, je suis rarement déçue.

On découvre un monde qui nous est totalement inconnu, dans lequel la royauté (le joyau) arrache des jeunes filles à leurs familles afin d’en faire des mères porteuses. Les femmes riches, de familles royales n’ont plus la possibilité d’avoir des enfants par elles-mêmes. Elles se rendent chaque année à une vente aux enchères pour acquérir la mieux côté.
Violet, une jeune fille née dans le marais et qui vit depuis ses 12 ans dans un institut pour futures mères-porteuses est achetée par l’une des quatre maisons fondatrices du joyau. Cette nouvelle vie ne va pas être de tout repos.

L’univers créé par Amy Ewing est original. C’est un monde inconnu par ses pratiques, mais on peut tout de même trouver des points communs avec la réalité. J’ai apprécié cette dénonciation de la richesse, du pouvoir à travers une histoire telle que celle-ci.

On découvre un univers opulent, fortuné, les femmes veulent l’enfant le plus beau, le plus intelligent, et elles sont prêtes à y mettre beaucoup d’argent pour ce faire. Ce n’est pas par amour qu’elles veulent ces enfants, mais juste pour détenir le pouvoir. J’ai apprécié suivre Violet dans la découverte de ce nouvel environnement, plein de richesse, de trahisons et de manigances.

J’ai apprécié cette lecture, et je suis impatiente de découvrir la suite au vu de la fin de ce premier tome. Je ne peux que recommander cette lecture si le cœur vous en dit !

Le joyau tome 1 d’Amy Ewing, paru le 18 septembre 2014 aux éditions Robert Laffont, 452 pages, 17,90€

6 comments on “Le joyau, tome 1 d’Amy Ewing”

  1. Je l’ai dans ma PAL, je suis un peu réticente car beaucoup l’ont trouvé long. Mais en général je ne suis pas déçue de cette collection alors à voir! En tout cas la couverture est très belle 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *