Couv - Mauvais GarçonRésumé

Son épouse et ses ados respirent, Zack Walker a trouvé un job. Lui, l’angoissé chronique, l’obsédé de la sécurité, a renoncé à son rôle d’homme au foyer/écrivain de science-fiction pour entrer à la rédaction du journal local. Soulagement ? Pas si sûr, car l’imagination de Zack tourne à plein régime. Un vol à l’étalage ? Flagrant délit d’espionnage industriel. Un chien écrasé ? Complot international. Un piéton renversé par un fuyard ? Forcément un coup de la mafia locale. Sauf que dans ce cas précis Zack pourrait bien avoir raison : la ville est en effet en proie à une série d’incidents troublants et tous les regards sont tournés vers la terreur de la ville, Willy « Barbie » Bullock, une brute connue pour ses méthodes expéditives. Zack vs Barbie, qui aura le dernier mot dans ce combat sanglant ?

L’avis de Cassandre

J’ai souvent entendu parler de Linwood Barclay et, comme j’apprécie beaucoup les thrillers, j’ai eu envie de découvrir cet auteur.

Nous suivons Zach, journaliste et père de famille angoissé. Il a le don de se mettre dans des situations périlleuses. C’est un personnage maladroit et un brin paranoïaque. Très vite, il se retrouve imbriqué dans une sale histoire qui lui causera pas mal d’ennuis.

Durant la première moitié du livre, je ne comprenais pas où l’auteur voulait nous mener car il ne se passait pratiquement rien. Zach ne cesse de s’inquiéter pour ses adolescents, se demandant les fréquentations qu’ils ont, s’ils boivent et j’en passe. On tourne beaucoup en rond, il y a trop de répétitions. Zach achète une voiture hybride et il va expliquer plusieurs fois à son entourage en quoi ça consiste, par exemple.

Quand, enfin, l’intrigue se met en place et que l’action débute, cela est, hélas, raté. Le méchant de l’histoire (je ne vous dévoile rien, c’est dans le résumé), appelé « Barbie » présente sa collection de poupées, on frise le ridicule. Je n’ai pas eu peur ni quoi que ce soit, je n’ai absolument pas trouvé Barbie crédible…

Je ressors très déçue de cette lecture. Les personnages ne m’ont pas convaincue, l’intrigue prend une place trop minime et est ultra prévisible et, enfin, le suspense est inexistant. Peut-être que je n’ai pas lu le meilleur roman de l’auteur, en tous cas, je n’ai pas envie de réitérer l’expérience.

Mauvais garçons de Linwood Barclay, paru le 3 septembre 2014 aux Éditions J’ai lu, 377 pages, 7,80€

11 Comments on Mauvais garçons de Linwood Barclay

  1. Une auteur dont j’en entends souvent parler également et que je souhaite découvrir ceci dit en lisant ton avis et le résumé sur ce livre, je ne commencerai pas par celui-ci, je vais prendre le temps de lire les avis sur ces autres livres.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *