Couv - Les TricheursRésumé

Une jeune femme est retrouvée morte dans sa baignoire, plongée dans de la neige carbonique. L’équipe de choc que forment Alex Delaware et Milo Sturgis ne tarde pas à constater que la hiérarchie policière fait tout pour étouffer l’affaire, ce qui stimule leur curiosité.

Enquêtant plus ou moins officieusement, ils apprennent que la victime était prof dans une école préparatoire extrêmement sélect — de celles qui vous mènent droit à Harvard, Stanford et Cie. —, qu’elle donnait des « petits cours » plus que particuliers, et que le chef de la police a tout intérêt à ce qu’on laisse l’établissement et son conseil d’administration en paix.

Seulement voilà, avant de mourir, la victime s’était plainte de violences et sévices infligés par trois de ses collègues. Un DVD trouvé chez elle en témoigne…

L’avis de Cassandre

Bien qu’il s’agisse de la 25ème enquête d’Alex et Milo et que je n’en ai lu aucune auparavant, j’ai souhaité lire ce titre dont le résumé promettait une histoire pleine de suspense.

Dans ce tome, une enseignante d’une prestigieuse université américaine est retrouvée morte chez elle, droguée et plongée dans un bain de neige carbonique. La police met la main sur un DVD où la victime accuse trois autres enseignants de harcèlement. Des coupables désignés et pourtant, il semblerait que cela soit bien plus compliqué que cela…

Le début a été laborieux pour moi, dans le sens où je ne connaissais pas du tout le duo. J’ai donc appris que Milo était un officier de police du LAPD et qu’il faisait équipe avec Alex, psychologue à son compte et consultant auprès du bureau de police et également le narrateur de l’histoire. C’est un duo original et détonnant. J’ai grandement apprécié leur complicité et leur volonté commune à élucider le crime.

L’intrigue est très bonne. Le duo d’enquêteurs interroge une multitude de personnages qui joueront un rôle ou non dans le dénouement de l’histoire. Je ne me suis vraiment doutée de rien, la fin a donc été une pure surprise. J’ai aussi apprécié le fond. Jonathan Kellerman dénonce le ridicule des grandes universités où chaque étudiant est plus riche et influent que l’autre et où la corruption est partout. Il y a un fond de vérité qui rend l’histoire davantage intéressante.

Ce n’est peut-être pas un thriller que je garderai en mémoire longtemps mais il est bon, autant dans les personnages, l’intrigue et l’écriture. Je lirai volontiers d’autres titres de l’auteur.

Les tricheurs de Jonathan Kellerman, paru le 15 mai 2014 aux éditions Points, 400 pages, 7,60€

 

8 Comments on Les tricheurs de Jonathan Kellerman

  1. Je ne connaissais pas du tout cette série, alors pourquoi pas tenter ce titre ou un autre de cette saga. Merci une fois de plus pour la découverte 😀

  2. Un auteur que je n’ai pas encore eu l’occasion de lire mais j’aimerais bien me faire mon avis sur un de ses romans policiers pour enrichir encore et toujours ma culture du genre 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.