Résumé

Mari idéal ou parfait assassin ? Elle devait savoir… non ?
La vie de Jane Taylor a toujours été ordinaire.
Un travail sans histoire, une jolie maison, un mari attentionné, en somme tout ce dont elle pouvait rêver, ou presque.
Jusqu’au jour où une petite fille disparaît et que les médias désignent Glen, son époux, comme LE suspect principal de ce crime.
Depuis ce jour, plus rien n’a été pareil.
Jane devient la femme d’un monstre aux yeux de tous.
Les quatre années suivantes ressemblent à une descente aux enfers : accusée par la justice, assaillie par les médias, abandonnée par ses amis, elle ne connaît plus le bonheur ni la tranquillité, même après un acquittement.
Mais aujourd’hui, Glen est mort. Fauché par un bus.
Ne reste que Jane, celle qui a tout subi, qui pourtant n’est jamais partie. Traquée par un policier en quête de vérité et une journaliste sans scrupule, la veuve va-t-elle enfin délivrer sa version de l’histoire ?

L’avis de Cassandre

Jane Taylor s’est mariée jeune avec un homme à l’avenir prometteur. Glen est tout pour elle, il est intelligent, cultivé, il sait ce qu’il fait. Alors quand on l’accuse de l’enlèvement d’une fillette de 2 ans, Bella, Jane est certaine de son innocence. L’enquête s’étire sur plusieurs années. Un beau jour, Glen Taylor meurt renversé par un bus. Jane Taylor –La Veuve- livrera-t-elle ses secrets ?

La Veuve est un roman qui s’étire sur 4 ans. On suit Jane Taylor, L’Inspecteur de police et la Journaliste. Tour à tour, on prend connaissance de l’enquête et de ses difficultés. Cette histoire n’est pas sans rappeler l’excellent Prendre Lily de Marie Neuser où on voit la police patauger, chercher des preuves, guetter, etc. Ce n’est pas un roman aux mille rebondissements, et c’est ce que j’ai aimé : sa crédibilité.

J’ai également apprécié les personnages et leur psychologie, on les découvre petit à petit et Fiona Barton s’intéresse au pourquoi et au comment de leurs agissements. L’humain est complexe, il n’est jamais entièrement bon ou mauvais, rationnel non plus.

Pour conclure, un roman psychologique bien écrit et tout à fait plausible, à découvrir !

La Veuve de Fiona Barton, paru en janvier 2017 aux éditions Fleuve, 416 pages, 19,90€

13 comments on “La Veuve de Fiona Barton”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *