couv30959117Résumé

Au début des années 1930, la jeune Marie est forcée de quitter sa Frise natale et est envoyée par son père, opposé à sa relation avec un protestant, auprès de ses frères installés à New York. Après un temps d’adaptation difficile, elle entreprend de conquérir la ville grâce à une recette de cheesecake qu’elle adapte avec les ingrédients locaux. Soixante-dix ans plus tard, Rona, sa petite nièce est en pleine crise professionnelle et personnelle lorsqu’elle lui rend visite. Marie lui raconte alors l’histoire de sa vie et lui confie avant son retour la recette du fameux cheesecake lui offrant ainsi la possibilité d’un nouveau départ.

L’avis de Cassandre

2003, Rona, une quadragéniaire allemande en pleine remise en question décide d’accompagner son grand-père aux Etats-Unis pour fêter les 90 ans de sa sœur, Marie, qui est donc la grand-tante de Rona. Marie est une femme qui a connu une sorte d’American Dream en quittant sa frise orientale natale à tout juste 19 ans et en devenant la créatrice du cheese-cake.

Si ce roman paraît édulcoré au premier abord, il est en réalité très profond. Marie a vécu bien des déceptions et des ennuis avant d’en arriver là. C’est avec immense plaisir que j’ai suivi son histoire hors du commun et qui montre que parfois, on vit des choses qui nous semblent dramatiques mais qui peuvent bousculer notre vie dans le bon sens. J’ai adoré le lien qui se tissait entre Marie et Rona malgré la grande différence d’âge. Les deux femmes ont un caractère opposé mais deviennent peu à peu fusionnelles au fil du récit.

Que dire sur ce roman si ce n’est qu’il est agréable à lire, très bien écrit et qu’il met du baume au cœur ? Foncez découvrir ce roman, vous ne serez pas déçus !

La pâtissière de Long Island de Sylvia Lott, paru le 19 mai 2016 aux éditions Piranha, 368 pages, 6,30€

4 sur 5

9 comments on “La pâtissière de Long Island de Sylvia Lott”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *