couv51210385Résumé

L’histoire vraie d’Arielle, jeune Québécoise, fugueuse à 14 ans, devenue malgré elle esclave sexuelle. Elle lutte aujourd’hui pour le droit des femmes, et pour la reconnaissance politique du trafic humain.
A seulement 14 ans, Arielle Desabysses claque la porte du domicile familial, avec l’espoir d’une vie meilleure et des rêves plein la tête. Arrivée à Montréal, désorientée, épuisée, elle se réfugie sur le banc d’un parc. Trois heures plus tard, elle est réveillée par quelqu’un qui fouille dans son sac, puis est violée et battue par deux hommes. Secourue par un inconnu qui lui offre son aide, elle se réveille à nouveau dans un lit, nue, écrasée sous un corps. Elle reprend conscience dans une ruelle, à plat ventre sur l’asphalte.
C’est le début d’un long cauchemar qui l’entraînera malgré elle jusque dans un réseau de trafic humain, où les jeunes filles de son âge deviennent des esclaves sexuelles.

Il lui faudra tout le courage et toute la volonté du monde pour sortir de cet enfer.

L’avis d’Audrey

Je ne lis jamais d’histoire sur des faits réels, tout simplement car je n’aime pas ça. Mais de temps en temps, cela fait du bien de changer de style de lecture. 14 ans et portée disparue est une histoire vraie d’une jeune fille vivant au Canada.

Ce livre raconte l’histoire d’Arielle, jeune fille de 14 ans qui ne supporte plus les remontrances de son père, les engueulades, etc. Elle aime sa famille, mais ne peut plus vivre avec cette autorité. Elle décide de fuguer, avec 3 dollars en poche, elle prend le bus et s’arrête au terminus. Seule, elle s’endort sur un banc dans un parc, et c’est là que son cauchemar commence.

On entend très souvent parler de fugue d’adolescents, parfois on les retrouve, on apprend la bonne nouvelle, mais l’histoire s’arrête là. On ne sait jamais ce qu’ils sont devenus, ce qu’ils ont vécu. Et ce livre nous permet de découvrir les atrocités, la noirceur qu’il peut y avoir dans nos villes, proche de chez nous, sans que l’on en soit conscient.

J’ai eu du mal avec ce livre, pas parce qu’il est mauvais, mais parce que l’histoire d’Arielle est terrifiante. Comment un être humain (plusieurs d’ailleurs) peuvent commettre de telles atrocités ? Cette histoire est à faire lire aux jeunes pour qu’ils ne fuguent pas mais trouvent une solution différente, la fugue n’est pas la seule solution, et certainement pas la meilleure.

14 ans et portée disparue d’Arielle Desabysses, paru le 18 août 2016 aux éditions Presses de la Cité, 222 pages.

3 sur 5

6 Comments on 14 ans et portée disparue d’Arielle Desabysses

  1. Je ne pense pas lire ce livre parce que je ne pense pas pouvoir lire une histoire d’une telle dureté.
    Mais c’est vraiment horrible de penser que certaines jeunes filles dans le monde vivent encore des situations comme celle ci chaque jour…

  2. Je ne lirai pas ce roman. Pas parce qu’il ne m’a pas l’air intéressant mais parce qu’il à l’air horrible pour les faits qu’il relate. Et en ce moment, il y a assez d’événements tragiques dans le monde. Je n’ai pas du tout envie de lire ça ! Par contre le thème et le sujet reste intéressant. Est-ce que des adolescents sont vraiment apte à lire des romans comme ça? J’aurai peur qu’ils en fassent des cauchemars. Bon c’est radical, ils ne fuiront pas au moins. Je garderai la solution d’en parler avec eux :p

  3. Ce n’est pas spécialement l’histoire qui me tente mais ton avis qui m’intrigue énormément… Tu m’as donné envie de le découvrir même si dit comme ça, c’est horrible de dire qu’il me tente… Il m’intéresse plutôt par le sujet et le fond qu’il aborde à travers cette enquête, je note 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *