couv38855687Résumé

Trois amies rentrent à Neuilly en voiture après s’être bien amusées. Soudain, une petite fille surgit au milieu de la route, tenant un bouquet de coquelicots. Du sang gicle sur le pare-brise… C’est la fin de tous les rêves !
La vie de ces trois femmes va basculer dans le cauchemar. Tout se déglingue. Un implacable meurtrier rôde…
Le commissaire Léon va tenter de dénouer les fils de cette histoire diabolique.

L’avis de Cassandre

Suite à mon appréciation du premier tome des aventures du commissaire Léon, j’avais très envie de me plonger dans la suite : La nuit des coquelicots.

Dans cet opus, trois copines font une petite virée en voiture. Hélas, elles fauchent une petite fille qui ramenait un bouquet de coquelicots à sa mère. Les trois amies prennent la fuite en se promettant de garder le terrible secret pour elle. Mais très vite, la conductrice est victime de chantage et tout porte à croire que l’auteur sait ce qu’elle a fait ! Des meurtres ont rapidement lieu mais heureusement, le commissaire Léon et son fidèle Babelutte sont là pour résoudre l’affaire… ou pas !

Quel plaisir de se replonger dans un policier de Nadine Monfils et de retrouver ses personnages. Babelutte, le chien de Léon fait des siennes et m’a bien fait rire, quel coquin ! J’ai aussi aimé retrouver Nina Tchitchi et ses drôles de boucles d’oreille ainsi que le nain vendeur de camelote !

Si l’humour belge est toujours présent, ce titre est néanmoins bien plus sombre que le précédent. Le nombre de morts est assez conséquent et certains passages sont plutôt macabres. Mais la bande de joyeux drilles et son grain de folie ne sont jamais bien loin et le drôle de mélange humour/roman noir est réussi. J’ai aussi trouvé cette enquête plus complexe que la première, nettement moins évidente.

Une enquête différente de la précédente mais aussi réussie. Je lirai la suite avec plaisir !

La nuit des coquelicots de Nadine Monfils paru le 1er octobre 2015 aux éditions Pocket, 219 pages, 6,20€

2 comments on “La nuit des coquelicots de Nadine Monfils”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *