norfolkRésumé

1208. Le pape Innocent III, en conflit avec le roi Jean, prononce un interdit sur tout le royaume d’Angleterre. Les églises et les cimetières sont fermés, le haut clergé quitte le pays, les prêtres ont défense de célébrer les offices ou de conférer les sacrements – ni confession, ni mariage, ni extrême-onction. S’ensuit un véritable chaos spirituel dans le royaume, en particulier chez les plus démunis, ceux pour qui la foi est le seul recours. C’est dans ce contexte particulièrement difficile qu’une jeune paysanne, Elena, est appelée au service du seigneur de Gastmere, dans le comté de Norfolk. Là, on l’oblige à s’adonner à un étrange rituel, celui des « mangeurs de péchés », consistant, en l’absence d’extrême-onction, à prendre sur sa conscience tous les péchés non expiés d’un mourant. Cette cérémonie va être le début d’une véritable descente aux enfers pour la jeune fille qui se retrouve bientôt accusée de meurtre. Son cauchemar ne fait que commencer…

L’avis de Cassandre

Lire La Malédiction du Norfolk, c’est embarquer pour un voyage inoubliable, au cœur de l’Angleterre médiévale. En plein XIIIème siècle, nous suivons plusieurs personnages, de classes sociales différentes, tous amenés à se rencontrer au fil de l’histoire. Plus particulièrement, l’histoire se concentre sur Elena, une jeune femme de quinze ans qui sera recrutée comme chambrière au sein d’une famille aisée. Elena aspire à une vie simple, avec son amour Athan, mais le sort en a décidé autrement, et elle n’est pas au bout de ses peines…

J’ai été très attirée par ce roman, d’une part pour les éloges sur les écrits de l’auteure, mais surtout pour l’aspect historique. J’étais impatiente de découvrir le Moyen-Âge en Angleterre, que je méconnais. J’avais beaucoup d’attentes avant ma lecture et celles-ci ont été plus que comblées. L’écriture de Karen Maitland est belle et agréable. Elle nous immerge aisément dans cette époque. J’ai adoré cet univers passionnant. On sent que l’auteure a fait de gros travaux pour produire ce roman aussi divertissant qu’instructif. J’ai été émerveillée par les croyances de l’époque et les superstitions. Les personnages sont fascinants, eux-aussi. Certains sont confrontés à des choix cruciaux et doivent choisir entre la mort et la morale. J’ai aimé leur profondeur et leur complexité.

Comme le laisse supposer le titre, il y a une certaine intrigue autour d’une malédiction, que l’on comprend surtout à la fin du roman. Je l’ai trouvée captivante et bien menée, avec des retours en arrière et des révélations qui arrivaient au bon moment. L’intrigue est d’ailleurs d’autant plus intéressante puisqu’elle se passe durant l’Interdit sur l’Eglise, il n’y avait donc plus de messes, de mariage, baptême et surtout, d’extrême onction qui causait la grande peur des mourants.

La Malédiction du Norfolk est un immense coup de cœur, à lire pour sa richesse et pour mieux connaître le Moyen-Âge.

La malédiction du Norfolk de Karen Maitland, paru le 18 septembre 2014 aux éditions Sonatine, 652 pages, 23€

A lire : l’avis de notre partenaire Léa

9 comments on “La malédiction du Norfolk de Karen Maitland”

  1. Je suis de plus en plus curieuse vis à vis des romans historiques qui se basent sur des meurtres(étonnant ^^), je voudrais en me lançant dans cette voie agrandir mes connaissances mais j’ai toujours l’appréhension d’avoir un style pompeux qui me découragerait.

  2. Bonjour,
    J’aimerais lire ce livre très bien résumé.
    En effet, le moyen-âge est la période qui me passionne le plus le grand comme le petit. J’ai lu différents romans qui se passaient surtout en France.
    J’aimerais découvrir l’ Angleterre à cette époque !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *