9782266260053Résumé

Le premier appel est de son père. Inquiétant. Sa mère va mal. Elle porte des accusations délirantes. Il a dû la faire interner. Et Daniel, qui imaginait ses parents profiter de leur retraite dans une charmante ferme suédoise, voit son monde basculer.

Puis un appel de sa mère. Non, elle n’est pas folle. Son père lui ment. Il a voulu la faire enfermer, mais les médecins l’ont laissée sortir. Elle a les preuves de ce qu’elle avance.

Il doit la croire, elle.

Deux histoires. Deux vérités. Qui croire ? Jusqu’où Daniel sera-t-il prêt à aller pour lever le voile ? Au risque de découvrir des secrets plus terribles encore…

L’avis de Cassandre

J’avais repéré ce titre à sa sortie en grand format mais je n’avais pas eu l’occasion de le lire. C’est donc chose faite grâce à sa réédition en poche !

Daniel est un jeune homme qui approche de la trentaine. Il vit en Angleterre chez son petit-ami et a du mal à joindre les deux bouts. Ses parents retraités vivent désormais dans une ferme suédoise, pays d’origine de sa mère. Un jour, son père l’appelle, il est inquiet au sujet de l’état de sa femme et la décrit comme psychotique. Puis, sa mère l’appelle et lui dit que quelque chose de grave s’est produit, que son mari est un menteur et qu’il ne faut pas le croire. Daniel va écouter les récits de sa mère, de son père et essayer de démêler le vrai du faux de cette rude histoire.

J’ai une préférence pour les thrillers psychologiques et La ferme m’intéressait pour cet aspect huis clos au sein d’une famille proche. J’avais aussi très envie de partir en Suède, dans cette ferme isolée où on survit plus qu’on ne vit. Et je n’ai pas été déçue du voyage. Un petit village isolé de Suède, des villageois plutôt bruts de décoffrage, des histoires de trolls, des secrets bien gardés. Au rythme du récit de la mère de Daniel, on découvre progressivement une histoire, on soupçonne des choses terribles, on tâtonne. Quel est le vrai du faux ? On avance dans une atmosphère oppressante, avec une envie de connaître la vérité, mêlée à une part de crainte.

La construction du roman est intéressante, le style est bon et clairement, La ferme se dévore. Pour ce titre, l’auteur s’est inspiré de sa propre vie, sa mère était aussi atteinte de psychose. Son roman sonne d’autant plus vrai et nous pousse à réfléchir sur la maladie, sur la famille et ses secrets. Un très bon thriller que je conseille aux fans du genre.

La ferme de Tom Rob Smith, paru le 1er octobre 2015 aux éditions Pocket, 384 pages, 7,30€

11 Comments on La Ferme de Tom Rob Smith

  1. Je ne connaissais pas et il a l’air too ! C’est tout à fait le genre de thrillers que j’aime. Ce mois-ci j’ai lu Derrière la Haine et Après la fin, ils vont ensemble. J’ai beaucoup aimé

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *