la fauteRésumé

Ses trois enfants, son mari et son travail au refuge pour animaux ne laissent guère de temps à Lisa Kallisto. Ou juste assez pour culpabiliser et envier la vie parfaite de sa voisine et amie Kathy.
Un soir, alors que la fille de Kathy doit justement venir dormir chez eux, l’adolescente disparaît sans que Lisa, trop débordée, ne réalise son absence et prévienne sa mère. C’est le début du cauchemar. Et si Lucinda ne revenait pas ? Et si elle avait été enlevée, comme cette autre jeune fille retrouvée errant, à moitié nue et complètement traumatisée, dans les rues de la ville ?
Lisa en est persuadée : tout cela est sa faute.
Et elle doit maintenant la réparer.

L’avis de Cassandre

Lisa Kallisto est une mère de famille de la classe moyenne américaine. Elle est mariée, a trois enfants et travaille dans un refuge pour animaux. C’est une femme débordée entre sa maison, son travail et ses enfants pas toujours faciles à vivre. Alors parfois, elle a tendance à oublier des choses comme du matériel scolaire à acheter pour sa fille. Jusqu’au jour où la fille de son amie Kathy disparaît. Elle était censée dormir chez Lisa, étant une copine proche de sa propre fille. Très vite, Lisa se sent coupable et va tout faire pour retrouver la jeune Lucinda.

La Faute est un thriller que je voulais absolument lire et sa sortie en format poche était l’occasion idéale. Avec le temps, j’apprécie de plus en plus les thrillers psychologiques où l’action n’est pas forcément nécessaire. Ce titre a-t-il été à la hauteur de mes attentes ? Triple « oui » ! J’ai parfaitement ressenti le message que Paula Daly voulait faire passer, à savoir qu’on se focalise trop sur les apparences. On envie souvent la vie des autres, on trouve même certaines personnes parfaites. Et pourtant, ce n’est qu’un leurre et l’herbe n’est pas plus verte ailleurs.

L’histoire est captivante et cela faisait longtemps que je ne ressentais pas cette fameuse avidité de connaître le fin mot de l’histoire. Le thème de la disparition est lambda au premier abord mais en réalité, plein d’autres thèmes sont abordés, ce qui en fait une histoire originale. Des indices sont distillés avec parcimonie, comme Lisa, on essaie de comprendre. J’avais quelques pièces du puzzle mais pas le dessin global qui m’a bluffée.

Quel roman ! Plus qu’un thriller, Paula Daly dissèque nos comportements, parle de ces mères idéales (et imaginaires), de l’hypocrisie, du m’as-tu vu… Grandiose !

La Faute de Paula Daly, paru le 11 juin 2015 aux éditions Pocket, 416 pages, 7,70€

14 Comments on La Faute de Paula Daly

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *