Résumé

Quand quelques lignes en bas de la colonne des brèves révèlent la découverte d’un squelette de bébé sur un chantier de la banlieue de Londres, la plupart des lecteurs n’y prêtent guère attention. Mais pour trois femmes, cette nouvelle devient impossible à ignorer.
Angela revit à travers elle le pire moment de son existence : quarante ans auparavant, on lui a dérobé sa fille à la maternité. Depuis, elle cherche des réponses.
Pour Emma, jeune éditrice en free lance, c’est le début de la descente aux enfers, car ce fait divers risque fort de mettre son secret le plus noir à jour et de détruire sa vie à jamais.
Quant à Kate, journaliste de renom et avide d’une bonne story, elle flaire là le premier indice d’une affaire qui pourrait bien lui coûter quelques nuits blanches.
Car toutes les histoires ne sont pas bonnes à être publiées… Encore moins quand elles font resurgir des vérités que personne ne souhaite connaître.

L’avis de Cassandre

La coupure est l’histoire de trois femmes dont la vie va changer, suite à la parution d’un article dans le journal. Cet article relate la découverte d’un squelette de bébé sur un chantier. Nous suivons Kate, la journaliste dont j’ai fait la connaissance dans La Veuve, le roman précédent de Fiona Barton. Ici, Kate souhaite s’emparer du sujet et découvrir l’identité du bébé et ce qui a pu lui arriver. Il y a des dizaines d’années, Angela était à la maternité avec son nourrisson quand celui-ci a été enlevé. L’histoire n’a jamais été résolue et Angela aimerait enfin obtenir des réponses. Enfin, nous rencontrons Emma, une femme tourmentée et dont la découverte de ce squelette suscite l’angoisse et fait remonter de mauvais souvenirs…

L’histoire démarre assez lentement, Fiona Barton a choisi de nous parler longuement de ses personnages et de leur histoire. Et si cette partie n’est pas très dynamique, elle est néanmoins nécessaire. Une fois les personnages présentés, le rythme s’accélère et il devient difficile de stopper sa lecture. Il faut dire que le sujet est captivant et que Kate, la journaliste est un personnage auquel on s’attache. Les chapitres sont courts et il est toujours plaisant de suivre différents points de vue.

La coupure est un roman bien mené avec une thématique intéressante. J’ai rapidement deviné la fin mais cela n’a heureusement pas gâché ma lecture !

La coupure de Fiona Barton, paru en septembre 2018 aux éditions Fleuve, 480 pages, 20,90€
Également disponible en version numérique

3 Comments on La coupure de Fiona Barton

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *