homme idealRésumé

Bonne nouvelle : l’homme idéal existe ! Il ne parle pas : il jase. Il n’embrasse pas : il frenche. Il ne se déshabille pas : il se criss à poèlle. Vous l’aurez deviné : il est Québécois. Diane Ducret rhabille le mythe du Prince Charmant. L’homme idéal ? Satisfaite ou remboursée !

L’avis de Cassandre

Après des lectures difficiles sur le plan émotionnel, j’ai toujours envie de me plonger dans des titres plus légers et divertissants. J’ai choisi celui-ci pour cela, dans l’optique de passer un bon moment.

L’héroïne est une femme entre deux âges, célibataire et très déçue en amour. Un jour, elle fait la rencontre d’un peintre canadien venu faire une exposition à Paris. Ils parlent, dînent ensemble et le beau Gabriel finit par lui proposer de venir passer la semaine au Québec. Notre célibataire endurcie finit par accepter et embarque pour le Canada !

Dans ce roman, Diane Ducret nous parle de la barrière linguistique et des expressions totalement différentes entre les deux pays francophones. Nous avons droit à de nombreuses situations cocasses avec des quiproquos. J’ai bien ri en imaginant ces scènes. Ces nombreuses expressions sont probablement un peu exagérées tout en reflétant une bonne part de réalité.

Côté personnages, j’ai trouvé l’héroïne parfois un peu dure envers Gabriel, elle a vraiment beaucoup d’attentes. Et le fameux Gabriel, lui, m’a fait rêver. Il est direct, ne se tracasse pas, c’est un bon vivant adorable. En dehors de l’aspect chick-lit, Diane Ducret nous montre aussi que les français sont compliqués, doutent beaucoup et cherchent la petite bête. A contrario, les canadiens m’ont semblé purement gentils, contents quand leurs proches sont heureux et j’ai adoré cette vision de la vie, très optimiste.

Pour conclure, j’ai passé un très bon moment avec ce titre, il n’est pas des plus originaux, le thème est classique mais il est divertissant et c’est ça tout l’intérêt du livre ! A lire pour se détendre et s’évader !

 L’homme idéal existe. Il est québécois. de Diane Ducret, paru le 1er octobre 2015 aux éditions Albin Michel, 185 pages, 15€

10 Comments on L’homme idéal existe. Il est québécois. de Diane Ducret

  1. C’est vrai que l’homme québécois est plutôt bon vivant, gentil, direct et heureux que les autres le soient. Comme les femmes québécoises d’ailleurs. Pour ce qui est de l’homme canadien, c’est différent. Je n’en ai pas rencontré beaucoup dans ma vie, mais ceux que j’ai connus étaient plus «polis» peut-être un brin british ou plus farmers, moins finis. Il est important de ne plus confondre canadien et québécois. Il y a bien un siècle que le terme canadien a glissé vers autre chose que ce qu’il désignait à son origine : canadien français.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *