Couv King's GameRésumé

Nobuaki est réveillé en pleine nuit par un étrange message qui met au défi deux de ses camarades de lycée de s’embrasser. À en croire le mystérieux expéditeur du mail, la classe entière participe à un “King’s Game”, un jeu du Roi auquel elle ne peut se soustraire. Jour après jour, à minuit pile, un nouveau défi s’affiche sur le téléphone portable des lycéens, qui finissent par découvrir la cruelle vérité : ils ont 24 heures pour exécuter les ordres du Roi, et la sanction en cas de désobéissance est la mort.

Suicides ou meurtres ? Puissance occulte ou criminel de chair et de sang ? La mort s’abat inéluctablement sur ses jeunes victimes, où qu’elles se trouvent et quoi qu’elles tentent pour s’échapper. Le couperet se rapproche dangereusement de nos héros… Parviendront-ils à démasquer le Roi avant qu’il ne soit trop tard ?

L’avis d’Audrey

Avant d’entendre parler du roman, j’avais pu lire quelques avis à propos des mangas qui sont au nombre de cinq. Ça me tentait bien, mais n’étant pas très branchée par le genre, j’ai été très contente d’apprendre la sortie du roman.

Nobuaki reçoit un mystérieux message sur son téléphone à minuit dans lequel deux de ses camarades de classe sont mis au défi de s’embrasser. Au début, cela peut paraitre drôle pour les élèves, et ça les amuse. Mais cela va vite dégénérer et la sanction en cas de non-respect d’une règle ou de désobéissance est la mort.

Nobuaki est un personnage intelligent qui est prêt à tout pour sauver la vie d’un maximum de ses amis. 32 élèves, ça en fait des noms. Et je le dis, j’ai eu un mal fou à retenir et ne pas confondre les personnages. Il aurait été plus agréable de suivre moins de personnages à la fois et non pas toute la classe. Mais heureusement, à la longue, on s’y fait.

J’ai également trouvé que le point de vue des parents des élèves est trop absent. Des élèves, camarades de classe de leurs enfants décèdent, mais cela ne les inquiète pas. Ils ne cherchent pas à protéger leurs enfants de cette vague mortelle.

L’histoire et la mise en scène sont originales. Il est intéressant de voir ce que l’approche de la mort peut provoquer chez l’être humain. Pour certains, ça sera la loyauté, la droiture, alors que pour d’autres, ça sera le pire.

En bref, j’ai apprécié cette lecture, même si elle n’est pas du tout joyeuse. Cela donne même froid dans le dos. A l’heure où quasi tout le monde possède un téléphone portable, je n’imagine  même pas ma réaction si je devais recevoir un sms « défi » de ce genre un jour. Je remarque que mon avis n’a pas l’air très positif, mais j’ai tout de même aimé cette lecture.

King’s Game de Nobuaki Kanazawa, paru le 15 mai 2014 aux éditions Lumen, 374 pages, 15€

13 Comments on King’s Game de Nobuaki Kanazawa

  1. J’aimerais beaucoup le lire, il m’intrigue et me tente énormément. Je connaissais de nom, mais la chronique me donne encore plus envie de le lire.

  2. J’ai repéré ce titre qui fleurit un peu partout sous ses deux formes car il s’approche du principe de Battle Royale dont j’avais adoré le film (dans son sujet, non dans le jeu des acteurs qui lui fait plutôt rire).

  3. Je lis actuellement les mangas, j’ai lu les trois premiers et je les trouve géniaux. Le nombre de personnages est plus facile à suivre dans la version manga. En tout cas, merci de faire ce site et d’avoir fait un blog sur Skyrock auparavant, que j’ai découvert cet été. J’ai sélectionné pas mal de livre et depuis août je ne suis pas vraiment déçu des choix que j’ai fait, en fonction de vos critiques.
    J’en ai lu une dizaine je pense et je n’ai pas du tout été déçu.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *