Résumé

Les ténèbres sont mon domaine. Le métro, ma cité des morts. La souffrance de mes victimes, mon plaisir.
Je suis le Chien. Inquisiteur ou Guerrier Saint, comme vous voudrez. Dieu est avec moi.

Djeen, je croyais l’avoir tuée. C’était il y a trois ans. Déchiquetée par les roues du métro.
Et voilà qu’elle me menace…
Je dois la retrouver avant que Kovak ne le fasse.
Et ce jour-là signera l’apogée du mal.

Sur les traces d’un tueur psychopathe, dans un Paris souterrain plus hallucinant que l’Enfer, le nouveau thriller de Patrick Bauwen, un des maîtres du genre depuis L’Œil de Caine.


L’avis de Yesmine

Kovach a perdu sa femme, il y a quelques années. On peut se dire un accident ? Une maladie ? Non, par un pousseur du métro. Un soir, deux petits malfrats braquent des personnes dans la rame de métro, à l’arrêt depuis quelques minutes suite à un problème technique. Il s’interpose avant que cela ne dégénère, mais un des jeunes lui tire dessus. Toute la scène a été filmée par un des jeunes en direct. Lorsqu’il revoit la scène ses yeux s’attardent sur le fantôme de sa femme décédé !

Cette histoire à deux voix va nous plonger dans les bas-fonds de Paris. J’ai adoré ce livre qui nous montre autant la détresse du médecin qui cherche par tous les moyens la vérité mais aussi du meurtrier qui recherche Djeen pour finir son travail. Un thriller exaltant, du moins je le pensais.

Ce livre m’a totalement intriguée, l’ambiance malsaine et les scènes violentes sont tellement bien décrites que l’on se projette tout a fait dans cette histoire. Mais voilà, une très grosse déception pour la fin (ma belle-sœur peut en témoigner, elle a eu la même réaction, après que je lui ai prêté ce roman). En terminant ce livre, j’ai dû relire plusieurs fois la fin pour la comprendre et je dois dire qu’elle n’a pas su me convaincre. Je n’en dirai pas plus, aucun spoiler chez nous 🙂

Bonne lecture à vous, le jour du chien est proche ! 

Le jour du chien de Patrick Bauwen, paru en avril 2017 aux éditions Albin Michel,  432 pages, 21,50€

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *