Résumé

Ben est peut-être en train de laisser passer le train de sa vie. Vivant sur l’héritage de ses parents, il regarde, impuissant, sa femme avocate s’éloigner de lui. Loser ? Et puis, un matin, Ben trouve un robot dans son jardin. Un adorable petit machin de ferraille qui, assis dans l’herbe, contemplant des chevaux, éprouve toutes les peines du monde à expliquer ce qu’il fabrique ici. « Débarrasse-nous de ce truc ! » exige sa femme en substance. Mais, pour une raison qu’il a du mal à s’expliquer lui-même – et au moment où Amy, à bout de patience, a décidé de demander le divorce –, Ben s’embarque avec Tang dans une quête à travers tout le pays afin de ramener le robot à son propriétaire. Tendre et malicieux, drôle et manipulateur, Tang apprend vite. Et si, sous le vernis écaillé de l’intelligence artificielle, se cachait un vrai cœur ? Et si, au bout du chemin, Ben trouvait bien plus que ce qu’il pensait chercher ?

L’avis de Cassandre

Avec un titre pareil, comment ne pas être attiré ? Impossible pour moi de ne pas le lire dès sa sortie ! Ben est un trentenaire loser. Il a raté ses études de vétérinaire et vit de l’héritage de ses parents. La journée, il ne fait pas grand chose, pendant qu’Amy, sa femme, s’échine au travail. Il pense participer aux tâches ménagères en sortant les poubelles une fois toutes les deux semaines, c’est vous dire le personnage… Voilà qu’Amy lui annonce qu’un robot se trouve dans leur jardin. Ben, curieux, va lui parler et découvre qu’il s’appelle Tang et qu’il est mal en point. Il est pris par l’envie d’aider ce pauvre robot à moitié cassé et à faire le tour du monde pour trouver quelqu’un qui puisse le réparer. Excédée, Amy fait ses valises et quitte le domicile conjugal.

Il y a un robot dans le jardin est un roman loufoque qui m’a beaucoup amusée au début, Ben est un personnage à côté de la plaque que j’aurais quitté depuis bien longtemps à la place d’Amy. J’avais peur que l’humour soit vite lourd mais il n’en est rien. Ben part rapidement en voyage et change peu à peu. Il prend de plus en plus soin de Tang et devient progressivement altruiste. J’ai adoré suivre son évolution et l’amitié naissante entre ces deux personnages incongrus. L’univers est chouette, et pas si futuriste que cela, on se transpose facilement dans l’histoire.

Pour conclure, j’ai trouvé ce titre très différent de ce qu’édite Super 8 habituellement et je suis ravie de cette découverte. On s’attache beaucoup aux personnages et ce roman d’apparence drôle est bien plus profond que cela. Une belle morale à la clé !

Il y a un robot dans le jardin de Deborah Install, paru en janvier 2017 aux éditions Super 8, 352 pages, 18€

6 comments on “Il y a un robot dans le jardin de Deborah Install”

  1. Le retournement de situation entre le Ben qu’on déteste au début et celui qu’on adore à la fin était top !

    C’est vrai que c’est différent de ce qu’ils publient d’habitude, mais comme toi j’ai adoré !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *