Résumé

Été 1977 à Leicester, Angleterre.
Lizzie Vogel, 15 ans, ne fait jamais rien comme tout le monde. Pourquoi se compliquer la vie à sortir avec des garçons, se rebeller comme la bande de punks du collège ou faire du baby-sitting quand on peut… travailler à mi-temps dans une maison de retraite ? Lizzie est persuadée d’avoir trouvé la bonne planque à Paradise Lodge. Le job idéal pour renflouer les caisses sans être embêtée. Après tout, elle a quelques notions de ce que les personnes âgées ont le droit de manger ou non. Ça devrait suffire… Mais lorsqu’elle découvre que se rendre dans une morgue fait aussi partie de ses nouvelles fonctions, sa conviction en prend un coup. C’est alors que la nouvelle tombe : un établissement rival ouvre ses portes en ville, avec un meilleur parking et des cours de « seniorobic » (l’aérobic pour… vous avez compris). S’ils ne veulent pas perdre toute leur clientèle, les employés de Paradise Lodge vont devoir s’unir et rivaliser d’ingéniosité pour protéger « leurs » vieux. Ce qui ne va pas manquer de chambouler quelque peu leur quotidien…

L’avis de Cassandre

Bienvenue à Leicester, en Angleterre, en plein été 1977 ! Lizzie Vogel a 15 ans, une famille un peu loufoque et des envies d’indépendance. Un beau jour, elle tombe sur une petite annonce à laquelle elle décide de postuler. En deux temps, trois mouvements, Lizzie est embauchée à mi-temps, dans la maison de retraite Paradise Lodge. Mais celle-ci part à vau-l’eau suite au départ de la femme du propriétaire qui ouvre un nouvel établissement flambant neuf avec des activités attrayantes. Et s’il était temps de tout changer ?

Bienvenue à Paradise Lodge est une véritable bouffée d’air frais. J’ai beaucoup aimé le Leicester des années 70 de Nina Stibbe. Lizzie est une jeune fille pétillante et touchante qui va se découvrir de nombreuses qualités et grandir grâce aux personnes âgées dont elle s’occupe. Certaines scènes vous feront sourire à coup sûr !

Ce roman est relativement plat, il s’agit plutôt d’un portrait d’une époque où on fumait dans les locaux, où on n’avait pas toujours besoin de réelles qualifications pour exercer, où les adolescents suivaient le mouvement punk, etc. On ressent un brin de nostalgie et d’insouciance entre ces lignes et c’est quelque chose que j’ai apprécié.

Un titre sympathique qui, sans être inoubliable, vous fera passer un agréable moment !

Bienvenue à Paradise Lodge de Nina Stibbe, paru en avril 2018 aux éditions Fleuve, 384 pages, 19,90€
Également disponible au format numérique

2 comments on “Bienvenue à Paradise Lodge de Nina Stibbe”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *