Résumé

Hiver 1885. Les terres de l’Alaska demeurent inexplorées. Le colonel Allen Forrester, héros de guerre décoré, remonte la Wolverine River pour en cartographier les abords. Il consigne son expédition dans un journal à l’intention de sa femme Sophie, dans l’espoir qu’elle puisse le lire s’il ne revenait pas. Sophie est restée à Vancouver après avoir découvert qu’elle était enceinte. Elle vivra seule sa grossesse, au sein d’une société peu apte à lui reconnaître la liberté à laquelle elle aspire. C’est l’art naissant de la photographie qui lui permettra de s’émanciper et de célébrer la beauté de la vie sauvage qui l’entoure. Au cours de cette année fatidique, Allen et Sophie seront, chacun à leur manière, confrontés à la nature grandiose et cruelle. Les épreuves qu’ils surmonteront changeront leurs vies et ce qu’ils sont à jamais.

L’avis de Cassandre

La fille de l’hiver est un roman que j’ai recommandé à maintes reprises. Ce conte est à mes yeux inoubliable et incontournable. Vous comprendrez alors que je ne pouvais pas passer à côté de cette nouvelle parution !

1885, le colonel Allen Forrester laisse sa femme, Sophie, enceinte et part pour l’Alaska. Il a pour mission la reconnaissance de ce territoire que les États-Unis viennent de s’offrir. Nous suivons alors le colonel dans son expédition et, en parallèle, le quotidien singulier de Sophie.

Si ce roman est de taille conséquente et peut impressionner, je peux vous garantir que vous ne verrez pas le temps passer ! J’ai aimé la forme du roman, à savoir : des extraits de journaux, des photographies, des cartes, des documents d’époque, des lettres,… J’ai eu la sensation de lire un véritable documentaire ! Pour information, Eowyn Ivey s’est inspirée de vraies expéditions bien que le récit soit finalement fictif. Les pages se tournent aisément et moi qui n’aime pas les romans d’aventure habituellement, j’ai été sincèrement conquise !

En-dehors de l’expédition, j’ai été captivée par Sophie Forrester, une femme forte qui se passionne pour la photographie, un loisir exclusivement masculin. On prend un réel plaisir à la suivre.

Eowyn Ivey nous offre un roman bien différent de son précédent mais ô combien passionnant ! N’hésitez plus, partez dès à présent pour l’Alaska !

Au bord de la terre glacée de Eowyn Ivey, paru en juin 2018 aux éditions 10-18, 544 pages, 19,90€
Également disponible en version numérique

3 Comments on Au bord de la terre glacée de Eowyn Ivey

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *