couv9401483Résumé

Dans le nord de l’Islande, en 1829, Agnes Magnúsdóttir est condamnée à mort pour l’assassinat de son amant, Natan Ketilsson. En attendant que la sentence soit exécutée, Agnes Magnúsdóttir est placée en résidence surveillée à Kornsá, dans la ferme de l’agent de sécurité du canton, Jon Jonsson, avec sa femme et leurs deux filles. Horrifiées à l’idée d’héberger une criminelle, les membres de la famille évitent tout contact avec Agnes, qui leur inspire autant de peur que de dégoût. Seul Totti, le jeune révérend que la meurtrière a choisi comme guide spirituel pour la préparer à sa fin prochaine, tente de la comprendre. Alors que les mois passent, contraints de partager le quotidien, de travailler côte à côte cette terre gelée et hostile, le fermier et les siens se laissent peu à peu apprivoiser par la condamnée. Encouragée par le pasteur, Agnes livre le récit de sa vie, de son amour pour Natan, et des semaines qui ont conduit au drame, laissant entrevoir une vérité qui n’est pas forcément celle que tous pensaient connaître. Inspiré de la véritable histoire d’Agnes Magnúsdóttir, la dernière femme condamnée à mort en Islande, A la grâce des hommes est un roman sur la vérité, celle que nous croyons savoir et celle à laquelle nous voulons croire.

L’avis de Cassandre

Agnes Magnúsdóttir est une islandaise condamnée à mort pour le meurtre volontaire de deux hommes. Dans l’attente de son exécution, Agnes est placée dans une ferme, chez l’agent de sécurité du canton et sa famille. La petite famille n’a aucune envie d’accueillir une meurtrière sous son toit mais n’a pas son mot à dire…

Au début de l’histoire, on ne sait rien sur ce qui s’est vraiment passé. On suit à la fois Agnes qui vit un enfer en prison où elle est déshumanisée avant d’être confiée à la ferme où elle fera des travaux. On ne sait rien sur son degré de responsabilité dans l’enquête avant la toute fin que l’on découvre en même temps que les autres personnages. On ne sait pas si elle est vraiment responsable et mauvaise mais elle nous fait de la peine. On la traite comme un animal, voire pire, on ne l’écoute pas, on l’insulte. Tout le monde a oublié la fillette et la jeune femme qu’elle était. Mais peu à peu, les fermiers qui l’hébergent vont apprendre la connaître et vont souhaiter en savoir plus sur sa sombre histoire.

A la grâce des hommes est un roman sombre et douloureux sur la peine de mort mais aussi sur le sort des femmes dans les années 1800. Hannah Kent évoque le fait que les femmes n’étaient pas censées être intelligente ni se rebeller, qu’elles n’avaient aucun mot à dire. On y parle aussi de la religion au nom de laquelle on pouvait commettre des actes effroyables. Ce roman s’inspire de faits réels, Hannah Kent a multiplié les recherches pour l’écrire et cela se ressent.

Pour conclure, A la grâce des hommes est une histoire bouleversante qu’on ne peut oublier…

A la grâce des hommes de Hannah Kent, paru en janvier 2016 aux éditions Pocket, 430 pages, 7,40€

11 Comments on A la grâce des hommes de Hannah Kent

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *