Résumé

Dix ans de mariage, quatre enfants. Elle pensait connaître son mari mieux que personne. Elle avait tort. 

Malgré un travail passionnant qui l’empêche de passer du temps avec ses enfants et un prêt immobilier exorbitant, Vivian Miller est comblée par sa vie de famille : quelles que soient les difficultés, elle sait qu’elle peut toujours compter sur Matt, son mari, pour l’épauler.
En tant qu’analyste du contre-renseignement à la CIA, division Russie, Vivian a la lourde tâche de débusquer des agents dormants infiltrés sur le territoire américain. Un jour, elle tombe sur un dossier compromettant son époux. Toutes ses certitudes sont ébranlées, sa vie devient mensonge. Elle devra faire un choix impossible : défendre son pays… ou sa famille.

L’avis de Cassandre

Je n’ai jamais lu de roman d’espionnage car ce genre ne m’a jamais vraiment attirée. Mais j’avais envie de faire une exception, peut-être car Toute la vérité fait partie de la collection La bête noire que j’adore ?

Vivian est analyste pour la CIA. Armée de son ordinateur, elle traque les espions russes. Alors qu’elle entre dans l’ordinateur d’un ennemi, elle ne tarde pas à voir une photo de Matt, son mari et père de leurs 4 enfants. Qui est vraiment Matt ?

Toute la vérité est un page-turner, les chapitres sont courts et le rythme effréné. On se met à la place de cette pauvre Vivian qui ne sait plus qui croire et que faire : dénoncer son mari et protéger son pays ? Ne rien dire et protéger ses enfants ? Une chose est sûre, on a très envie de savoir qui est vraiment Matt !

Si j’ai aimé l’ambiance et le rythme, j’ai un peu été déçue par le comportement de Vivian que j’ai parfois trouvé fragile alors qu’elle travaille tout de même à la CIA. On s’attendrait à plus de prise de décisions de son côté. La fin, quant à elle, reste ouverte sur une suite possible.

Pour conclure, un roman d’espionnage agréable et dynamique mais dont je ressors un peu mitigée.

Toute la vérité de Karen Cleveland, paru en janvier 2018 aux éditions Robert Laffont, 384 pages, 21€

2 comments on “Toute la vérité de Karen Cleveland”

  1. Je viens de le finir il y a quelques jours et comme toi, j’ai ressenti cette déception concernant le personnage de Vivian. Je dois dire que je n’ai pas vraiment compris la fin mais en tout cas j’ai beaucoup aimé le rythme de l’histoire et la tension omniprésente.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *