couv61712991Résumé

Deux sœurs. Deux étrangères.
Plus de vingt ans auparavant, Julia a disparu à seize ans sans laisser de trace. Depuis, Claire et Lydia, ses sœurs, ne se sont plus parlé. Seule la haine farouche qu’elles nourrissent l’une pour l’autre les rapproche encore. La haine, et le désespoir : jamais elles ne se sont remises de la tragédie qui a fracassé leur famille. Deux événements violents vont venir cruellement raviver leurs blessures mais aussi les obliger à se confronter : l’assassinat du mari de Claire, et la disparition d’une adolescente.
A tant d’années de distance, ces événements ont-ils un lien quelconque avec Julia ? Lasses de se faire la guerre, Claire et Lydia plongent dans la noirceur du passé familial. Une spirale sanglante…

L’avis de Cassandre

Je ne connaissais ni le titre ni Karin Slaughter quand Babelio m’a proposé de recevoir Pretty Girls. Comme la collection me plaisait, j’ai eu envie de le découvrir. Je remercie donc Babelio et les éditions Mosaïc.

Dans Pretty Girls, on suit deux femmes, Lydia et Claire. Elles sont sœurs et ne se parlent plus depuis plus de quinze ans. Quand elles étaient adolescentes, leur grande sœur Julia a disparu. On ne l’a jamais retrouvée, et leur famille s’est brisée. Lydia a sombré dans la drogue mais a fini par s’en sortir. Désormais, elle est la mère d’une charmante jeune fille, a un emploi stable et a trouvé un bon compagnon. Claire, elle, s’est mariée à un homme riche. Elle habite dans une immense villa et mène une vie de rêve, jusqu’à ce que son mari se fasse assassiner sous ses yeux. Le cauchemar recommence.

Pretty Girls est un thriller psychologique prenant où on alterne les points de vue de Claire et de Lydia. Les deux femmes vont se retrouver malgré elles et devoir enterrer la hache de guerre pour avancer ensemble malgré les discordes. On oscille entre le passé et le présent, on devine qu’un lien existe, mais lequel ? On ne dirait pas au premier abord mais ce thriller est très noir et aborde des sujets tabous. C’est pourquoi, je le déconseille fortement aux âmes sensibles.

Malgré quelques longueurs, j’ai apprécié cette lecture. On s’attache autant à Claire qu’à Lydia et on espère que l’histoire se terminera bien pour elle. Le bémol, à mes yeux, réside dans les forces de l’ordre présentes dans l’histoire. Les policiers et les fédéraux manquent de crédibilité et de perspicacité. L’histoire aurait presque pu se dérouler sans eux…

Pour conclure, Pretty Girls est un thriller efficace, agréable à lire et avec une thématique intéressante.

Pretty Girls de Karen Slaughter, paru le 24 février 2016 aux éditions Mosaïc, 517 pages, 20,90€

11 Comments on Pretty Girls de Karin Slaughter

  1. Oh là là tu ne connaissais pas encore Karin Slaughter ? heureusement que Babelio est passé par là alors 🙂
    Je l’adore, j’ai lu tous ses livres 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *