couv48231147Résumé

Un matin, des coups retentissent à la porte. Encore adolescente, Grace prend peur. Cette enfant sauvage vient de subir une greffe du coeur et refuse d’ouvrir à l’inconnue qui crie son nom. Quelques instants plus tard, elle assiste au meurtre de cette femme dans la neige. Il s’agit de sa mère, qu’elle n’a pas vue depuis onze ans. Enceinte jusqu’au cou, l’agent Macy Greeley est chargée d’enquêter sur cet assassinat et sur le passé de Grace. Elle revient sur les lieux d’une ancienne affaire, la disparition d’un groupe de jeunes filles à la frontière canadienne, des années plus tôt…

L’avis de Cassandre

Il y a quelques années, j’ai eu un gros coup de cœur pour Mais c’est à toi que je pense de Gary A. Braunbeck, un thriller inoubliable paru chez Bragelonne. J’avais donc très envie de retenter l’expérience avec un autre thriller de leur collection. Mon choix s’est porté sur Poussières d’os.

Poussières d’os commence par un meurtre sanglant, celui d’une mère sous les yeux de sa fille, Grace, qui ne l’avait pas vue depuis des années. Grace est hospitalisée, sous le choc. L’agent Macy, enceinte jusqu’aux yeux va devoir enquêter sur cette sombre affaire, au cœur d’un hiver particulièrement rude.

J’étais pressée de découvrir ce roman et pourtant, j’ai rapidement déchanté. Le thème des secrets de famille et du trafic d’enfants m’interpellaient mais le souci, c’est que Poussières d’os est long, très long. Il ne se passe pratiquement rien, comme si l’histoire était figée à cause des tempêtes de neige. L’auteure se focalise trop sur les personnages principaux par rapport à l’enquête en elle-même. Pour être franche, j’ai abandonné à plus de la moitié. Néanmoins, il y a du positif et du potentiel dans ce titre : l’atmosphère, la petite ville presque abandonnée où tout le monde se connaît, les habitants ne sont que des laissés pour compte et la solitude laisse place à toute sorte de déviances…

Pour conclure, un roman qui a du potentiel mais dont le manque de rebondissements a fait chuter mon envie de découvrir le fin mot de l’histoire au point d’abandonner ma lecture, dommage !

Poussières d’os de Karin Salvalaggio, paru en août 2016 aux éditions Bragelonne, 329 pages, 21,50€

2 sur 5

14249169_10210064664124053_648253948_n.gif

3 Comments on Poussières d’os de Karin Salvalaggio

  1. Tiens des thriller chez Bragelonne, je ne savais pas qu’ils faisaient ce genre de bouquin 😮 !
    Bref, je pense m’arrêter à ton avis, si tu n’as pas accroché je passe mon tour, tes lectures dans le domaine policier sont toujours des petites trouvailles bien sympa donc quand tu accroches pas, je passe mon tour hihi 🙂

  2. Je ne connaissais pas du tout, mais je serais bien tentée de le découvrir un de ces jours. Je comprends ton avis sur le rythme, c’est vrai que ça peut être déroutant et ennuyeux au bout du compte. J’espère que ça le fera avec moi ^^ Merci pour cette découverte.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *