Résumé

Sous le règne du Roi-Soleil, Marion, fille d’une ex-comédienne de Molière, devient à la mort de celle-ci la pupille d’un étrange baron tombé en disgrâce, qui vit retiré dans une presqu’île inhospitalière de Bretagne. La jeune fille va bientôt découvrir que ce noble, ruiné, dirige une équipe de naufrageurs. Bien malgré elle, dans l’incapacité d’échapper à son tuteur, elle se trouve associée à ses crimes. Ce qui lui vaut d’être arrêtée et conduite au bagne de Saint-Malo.

Dès lors, ballottée au hasard des événements, elle côtoie une faune étrange de marginaux, faux-monnayeurs et trafiquants, jusqu’au jour où, par décret royal, elle est déportée aux îles en compagnie d’autres malheureuses condamnées à être offertes en pâture aux colons célibataires.
À peine débarquée, elle va devoir lutter pour survivre au sein d’un monde où boucaniers et pirates font la loi.

L’avis de Yesmine

Marion est la fille d’une femme de joie, ex-comédienne. Elle va échapper au même sort que sa mère suite au mariage de sa mère et d’Alexandre, le valet du baron. Elles vont donc se retrouver dans ce manoir triste à souhait et où rien ne se passe, ou presque. Elle se trouve dans une ville de naufrageur, une pratique illégale puisqu’en créant des leurres les habitants font chavirer les navires qui se fracassent sur les falaises. Un jour, la garde royale arrive, suite aux informations d’un indicateur, la mer se retire et laisse apparaître les navires. Ils se font capturer et le baron tuer par son garde chasse. Marion se fait balloter entre bagne et déportation. Elle n’a plus le choix, elle doit se corrompre pour survivre et être dans l’illégalité.

Certains personnages sont antipathiques à souhait, Alexandre le beau-père par exemple. Il sera emprisonné et va devenir rameur dans les galères. Marion a un devoir vis-à-vis de ce personnage alors qu’il ne l’aime pas. Marion est un petit peu sotte, naïve dans ce monde cruel. Malgré cela j’ai aimé ce personnage, lucide et combative, elle prend son destin en main.

Même si l’histoire m’a beaucoup plu et qu’on y rencontre des personnages secondaires attachants, j’y ai trouvé quelques incohérences, certains personnages indiquent à Marion la cachette d’un trésor mais elle n’en fait rien et on n’en parle plus. On se demande parfois l’utilité de ces détails alors qu’elle n’en a cure. Peut-être dans le tome 2 ?

Il s’agit d’un bon livre qui m’a passionné et m’a appris beaucoup de chose. Même si pendant longtemps je n’ai pas pu savoir si j’aimais ou non ce roman. Souvent à chaque nouveau livre, mon mari me demande « il est bien ce livre ? » et là je n’ai pas réussi à lui répondre tout de suite. Une bonne trouvaille en somme 🙂 .

Une bonne lecture à vous, entre culture & aventure vous serez servis !

L’oiseau des tempêtes de Serge Brussolo, paru en novembre 2016 chez Fleuve Editions, 408 pages, 19,90€

4 Comments on Pirates, tome 1 : L’oiseau des tempêtes de Serge Brussolo

  1. Hey ! Bonne année 2017 à vous trois, je vous souhaite pleins de découvertes livresques 😉
    Celui-ci me tente énormément, le sujet, le résumé, la couverture… je suis très curieuse, merci pour cette découverte.

    • Merci à toi aussi 🙂 Une bonne & heureuse année ! Un livre très intéressant, il existe un tome 2 mais on peut s’arrêter au 1 selon moi.

  2. Je dois avouer que tu as réussi à titiller ma curiosité avec ton avis, malgré le fait que tu ne sais sur quel pied dansé, j’avoue que je le découvrirai bien si je le croise 😀

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *