perdue retrouveeRésumé

Essayez d’imaginer: 
Une enfant kidnappée. Une famille déchirée.
Lentement, au fil des ans, cette famille va recoller les morceaux.
Elle reste un peu fragile, bien sûr, mais toujours unie.
Et voilà que l’enfant, devenue adulte, revient à la maison…
C’est là que l’histoire commence. Et si la fin du cauchemar n »était que le début d’un autre ?

L’avis de Cassandre

Faith est une adolescente banale de dix-sept ans. Elle a une meilleure amie avec qui elle est proche, un petit ami adorable et elle vit de façon simple, sans superficialité. Sa particularité est que sa grande sœur, Laurel, a été enlevée il y a treize ans et surtout, que celle-ci vient de revenir. D’abord c’est l’euphorie, la joie immense de retrouver un être qu’on pensait disparu à jamais. Ensuite, viennent les nombreuses questions sur ce qu’elle a vécu. Et après ? Une famille peut-elle se ressouder comme si rien ne s’était passé ?

Perdue et retrouvée est un roman qui touche une corde très sensible et à laquelle on ne pense pas toujours. Quand on entend dans les médias qu’un disparu est retrouvé, on se sent soulagé, naturellement. Sauf qu’on n’imagine pas toujours la suite des événements. Déjà, comment peut-on se reconstruire après une captivité si longue, des sévices ? Mais, surtout, comment une famille va réagir, en perdant une enfant de six ans pour retrouver une jeune femme de dix-neuf ? L’histoire est écrite du point de vue de Faith, la petite sœur qui ne garde que peu de souvenirs de Laurel. Sa vie a été très mouvementée entre la disparition, les enquêtes, les médias, le désespoir. A vrai dire, elle redoute le retour de Laurel, est inquiète et n’a pas tort.

Cat Clarke a eu l’audace d’écrire ce qu’une famille qui retrouve un enfant pouvait traverser de négatif. Faith va tout faire pour sa sœur, lui apprendre à vivre comme une fille de son âge, la réconforter, lui tenir compagnie. Mais rien n’est simple, tous les membres de la famille s’investissent et surprotègent Laurel. On lui cache le plus possible les médias qui parlent d’elle, les films sur les enlèvements ou la violence, elle sort accompagnée etc.. Tous les membres de la famille vivent à travers Laurel et toujours en fonction d’elle, difficile de retrouver un équilibre après de tels événements…

Ce roman est absolument génial. J’ai aimé ces sujets tabous mais aussi l’ambiance oppressante et malsaine où comme Faith, on se sent de plus en plus étriqué. On sait très bien que quelque chose va se passer et je ne pensais pas du tout à cette révélation. Enfin, il y avait quelques pistes et quelques sous-entendus mais je regardais dans la mauvaise direction. La fin est terrible à mon goût mais peut-être aussi un soulagement. En tous cas, je recommande cette lecture à 200% mais pour un public averti, compte tenu du sujet.

Perdue et retrouvée de Cat Clarke, paru le 23 avril 2015 aux éditions Robert Laffont, 414 pages, 17,90€

13 Comments on Perdue et retrouvée de Cat Clarke

  1. Hou Hou, une belle chronique qui ne peut que donner très envie, alors le p’tit duc a très envie… Merci à toi, @bientôt, Grybouille du « Léa Touch Book »

  2. J’ai déjà lu 3 livres de Cat Clarke (Cruelles que je recommande +++, Confusion qui m’a énormément déçue et Revanche dont j’ai un avis en demi-teinte). Kiss in the dark me tente moins que celui-ci ! J’ai vraiment très envie de le lire !

  3. J’avais commencé à le lire puis j’ai arrêté, je ne sais plus pourquoi mais je n’étais pas dans une bonne période de lecture, il faudrait que je retente!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *