les vivantsRésumé

Shy, jeune Américain d’origine mexicaine, a choisi ce job d’été pour mettre de l’argent de côté. Quelques mois à bord d’un luxueux navire de croisière vont lui permettre d’engranger les pourboires. Il sera ainsi en mesure d’aider sa mère et sa soeur à régler les factures. Que demander de mieux ? Des bikinis à ne plus savoir ou regarder, des buffets garnis à volonté, et peut-être même une fille ou deux. Après tout, chaque croisière rassemble des gens de tous les âges et de tous les horizons…
Mais lorsque le tremblement de terre le plus destructeur jamais enregistré dévaste la Californie, la vie de Shy bascule. Et ce séisme n’est que le premier d’une longue série de désastres. Ceux qui sont encore vivants devront se battre pour le rester…

L’avis de Cassandre

Shy est un adolescent américain qui, pour aider financièrement sa famille, postule à un job d’été à bord d’un paquebot de croisière. Il est nommé garçon de piscine, s’assurant que les riches passagers ne manquent jamais de rien et chargé de l’entretien. Malgré un emploi du temps chargé, il passe de bons moments et s’est fait des amis dont Carmen dont il s’éprend. Mais tout ne se passe pas comme prévu et, très vite, des catastrophes climatiques jamais enregistrées jusqu’alors se produisent.

Les Vivants est une série d’anticipation en deux tomes. Le sujet principal est devenu plutôt classique : la Terre qui se retourne contre ses occupants avec, au programme, catastrophes naturelles qui font des quantités de morts inimaginables. A priori ce n’est pas particulièrement orignal. Et pourtant. J’ai trouvé que l’auteur savait tenir son lectorat en haleine avec de nombreux rebondissements et une ambiance frissonnante à souhait. On se prend d’amitié pour Shy même s’il a manqué un petit quelque chose, peut-être davantage de personnalité pour que j’adhère à lui totalement.

L’intrigue est plutôt prévisible dans son ensemble, on s’attend à certaines révélations. Néanmoins, on a l’envie irrépressible de connaître la suite et de savoir comment les personnages vont s’en sortir. La question de la survie est réaliste et bien retranscrite. J’ai apprécié cet aspect qui pousse à la réflexion : dans ces conditions, malgré l’instinct de survie, ne vaut-il pas mieux mourir ?

Pour finir, même si ce n’est pas un roman très original, je l’ai trouvé addictif et je lirai la suite avec plaisir pour connaître le fin mot de l’histoire. Je le conseille en particulier aux adolescents.

Les vivants tome 1 de Matt de la Peña, paru le 13 mars 2014 aux éditions Robert Laffont, 382 pages, 17,90€

6 Comments on Les Vivants de Matt de la Peña

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *