978226511453Résumé

Un hiver particulièrement rude saisit les Plumb, famille aussi riche que dysfonctionnelle dont la progéniture a développé des compétences spéciales – l’art de s’éviter. Bea et Melody, Jack et Leo, les quatre frères et sœurs n’ont plus rien en commun, si ce n’est un joli magot laissé en héritage par leur père, qui leur sera distribué le jour des 40 ans de la benjamine, Melody. De quoi financer les études des enfants, remonter la pente des dettes accumulées et des hypothèques ou prendre un nouveau départ… Ils comptent tous sur ce gros coup de pouce qui doit changer leur vie. Mais la veille du jour anniversaire, le pactole n’est plus. Le coupable ? Leo, l’aîné séducteur et égoïste, dont la dernière frasque a coûté très cher : sa réparation a dilapidé la coquette somme. La guerre est déclarée chez les Plumb : la fratrie exige de Leo qu’il rembourse sa dette. Son inconséquence va avoir des effets désastreux, réveiller de vieilles rancunes et briser d’anciens tabous, mais va aussi unir la fratrie comme jamais auparavant. Car la famille, qu’on l’aime ou qu’on la déteste, on ne peut s’en défaire.

L’avis de Cassandre

Ce roman est l’histoire de quatre frères et sœurs. Il y a Béa, l’écrivain en panne d’inspiration, Jack, un antiquaire homosexuel surendetté, Mélody, la mère de famille qui veut le must pour ses filles alors qu’elle n’en a pas les moyens et enfin Leo, l’ainé, celui qui a réussi. Les membres de la famille Plumb n’ont rien en commun, ils s’évitent le plus possible. La seule chose qui va les rapprocher, c’est le Pactole, une coquette somme laissée par leur père et qui doit se débloquer dans les mois à venir. Le problème, c’est que la mère des héritiers décide de se servir d’une partie du Pactole pour couvrir les frasques de Leo et éviter le scandale. Évidemment, ses frère et sœurs sont loin d’être enchantés et vont donc se réunir pour trouver un arrangement.

Le Pactole est un roman qui m’attirait car j’apprécie les histoires familiales, les familles dysfonctionnelles. Et pourtant, je me suis ennuyée à mourir. Qu’on se le dise, j’ai aimé la plume de l’auteur, son style qui se lit bien et qui est plaisant. Ce qui m’a chagriné, c’est que l’histoire en elle-même ne m’a rien apporté. J’ai été affligée par les membres de cette famille, obsédés par l’argent et par ce qu’ils n’ont pas, incapables de s’aimer et d’être heureux. J’ai été irritée par plusieurs comportements à en être lasse. C’est une histoire dans laquelle il ne se passe presque rien et le peu d’événement qui se déroulait m’a laissé indifférente. Je m’attendais à ressentir des choses et cela ne s’est pas produit, on a affaire à des névrosés et des opportunistes.

Pour conclure, peut-être que je ne suis pas faite pour la rentrée littéraire. En attendant, la belle plume de l’auteure n’a pas suffit pour me convaincre !

Le Pactole de Cynthia d’Aprix Sweeney, paru le 8 septembre 2016 aux éditions Fleuve, 400 pages, 19,90€

2 sur 5

14249169_10210064664124053_648253948_n.gif

9 comments on “Le Pactole de Cynthia d’Aprix Sweeney”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *