couv67421586Résumé

Washington, milieu des années 1960. Française d’origine, Mary vit avec son mari haut gradé de la CIA et leurs trois enfants dans le quartier résidentiel de Georgetown, où le couple côtoie la haute société et le gratin politique. Féministe et pacifiste – fichée par le FBI comme une activiste de gauche –, Mary est artiste peintre et mène une vie d’intellectuelle à l’affût de toutes les nouvelles expériences qui se présentent durant cette période pré-68.
Quand le plus jeune de ses enfants meurt accidentellement, fauché par une voiture devant la maison familiale, tout s’effondre pour Mary, qui quitte son mari et s’installe seule avec ses deux enfants dans la plus petite maison de Georgetown. C’est alors qu’elle recroise un homme qu’elle avait rencontré à l’université, et que recommence une passion qui ne l’avait jamais quittée. Mary accepte de rester l’amour secret de cet homme qui ne l’officialisera jamais en raison de ses fonctions. Elle est pourtant celle qui agit dans l’ombre, à ses côtés.
Moderne, bien trop moderne au goût de certains, Mary ne s’en cache pas, elle veut changer le monde. Alors que l’homme qu’elle aime tant meurt à Dallas le 22 novembre 1963, elle meurt à son tour un an plus tard, assassinée au bord du fleuve Potomac, deux jours avant son 44ème anniversaire.
Le journal qu’elle tenait n’a jamais été retrouvé. Le journal du véritable amour de JFK.

L’avis de Cassandre

Le journal de Mary est un récit fictif basé sur des faits réels. A 16 ans, Mary a fermement refusé les avances de John (surnommé Jack) Fitzgerald Kennedy. Vingt ans après, Mary fait le deuil de l’un de ses enfants. Son mariage part à vau-l’eau, elle décide d’emménager seule à Georgetown près de sa sœur Tony, dans une petite maison bleue. Le couple Kennedy (Jack et Jackie) réside à proximité, d’ailleurs Jackie est la meilleure amie de Tony, alors naturellement, Mary et Jack vont se retrouver.

Dès les premières lignes, je me suis laissé embarquer dans cette relation passionnelle et interdite. Jack est marié, père de famille, s’apprête à devenir Président des États-Unis. Mary, quant à elle, est en plein divorce avec Cord, un haut-gradé de la CIA, cette relation est impossible, et pourtant…

Le journal de Mary est un magnifique roman qui nous donne une autre vision du coureur de jupons. On s’attache à lui et on finit par rêver de se trouver à la place de Mary pour connaître pareil amour. Où s’arrête la réalité et où commence la fiction ? On ne sait pas exactement, de même que la mort des deux amants restera probablement un mystère jusqu’à la fin… Mais ça n’empêche pas de nous émouvoir, bien au contraire sans être un récit fleur bleue pour autant !

Pour conclure, Le journal de Mary est une histoire d’amour que je ne suis pas prête d’oublier, émouvante et authentique à la fois, un livre que je recommande !

Le journal de Mary d’Alexandra Echkenazi, paru en mai 2016 aux éditions Belfond, 288 pages, 18,50€

8 Comments on Le journal de Mary d’Alexandra Echkenazi

  1. Coucou =)
    Je ne connaissais pas ce livre, mais tu me rend super curieuse. Le résumé me tente, ton avis le rend très intéressant, j’espère le découvrir un jour, merci.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *