couv26701120Résumé

Londres, 1868. Alors que la période de Noël commence, Claudine Burroughs ne se sent pas joyeuse à l’idée des bals sans fin, des obligations sociales et des évènements somptueux. Venir en aide aux femmes dans le besoin à la clinique Hester Monk lui a ouvert les yeux sur un autre monde, et le fait que son mari n’approuve pas ce choix la rend malheureuse. Mais les deux univers qu’elle côtoie vont bientôt se rencontrer. Lors d’un gala de Noël, une femme est brutalement battue, et il apparaît rapidement qu’il s’agit d’une prostituée invitée clandestinement par l’un des invités. Le poète Dai Tregarron, accusé d’être l’agresseur, prétend qu’il ne faisait que protéger cette femme contre la violence de trois riches jeunes hommes. Claudine croit en l’histoire de Dai, mais face au rang social qui joue en sa défaveur, comment peut-elle prouver son innocence sans tout risquer ?

L’avis de Cassandre

Cela fait des années que je rêve de découvrir la célèbre Anne Perry et j’ai choisi de le faire avec l’un de ses titres de Noël. Tous les ans, un roman de Noël paraît, il s’agit d’histoires uniques (qui ne se suivent pas) et qui ont pour point commun le cadre spatio-temporel : l’Angleterre, pendant l’époque victorienne.

Dans Le condamné de Noël, on fait connaissance de Claudine, une femme d’une classe sociale élevée, mariée à un homme qu’elle n’aime pas beaucoup. Notre héroïne ne prend aucun plaisir aux mondanités, aux galas de charité hypocrites et ne se fait aucun ami dans son milieu. C’est une femme cultivée qui a du répondant, chose mal vue à son époque, évidemment. Elle est bénévole dans un hôpital et elle aide des femmes démunies, en particulier des prostituées maltraitées. Claudine est donc pointée du doigt et critiquée. Lors d’une soirée mondaine, une prostituée est retrouvée évanouie suite à une agression dans le jardin des hôtes. On pointe rapidement un convive poète éméché et plutôt solitaire. Mais Claudine ne croit pas à cette version. Elle va alors tenter de découvrir la vérité, mais quand on est une femme à cette époque, leur parole ne vaut pas grand chose…

Le condamné de Noël est un roman policier que j’ai dévoré en une seule nuit de décembre. J’ai toujours apprécié les récits qui se déroulaient avant notre époque. Je suis particulièrement intéressée par la condition féminine et Anne Perry aborde le sujet avec brio. Côté intrigue, je ne peux pas dire que le roman soit très surprenant et ce n’est pas spécialement son but. Il y a peu de révélations, de rebondissements mais ça ne m’a pas empêché de dévorer l’histoire, surtout pour son contexte. Si cette époque fait parfois rêver, la place de la femme dans la société et toute cette hypocrisie ont de quoi rebuter !

Pour conclure, j’ai passé un bon moment avec la plume d’Anne Perry, je vous conseille cette lecture pour vos longues soirées d’hiver !

Le condamné de Noël de Anne Perry, paru en novembre 2015 aux éditions 10-18, 186 pages, 8,80€

8 Comments on Le condamné de Noël de Anne Perry

  1. Les romans de cette auteure me tentent de plus en plus, celui-ci est parfait pour l’époque, mais le découvrir en dehors de noël ne me déplairait pas non plus 😉

  2. ça fait un moment que je n e me suis pas plongé dans un thriller-policier, et celui-ci me donne vraiment envie !
    ça ne fait qu’agrandir ma wishlist …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *