Bonjour à tous,
Aujourd’hui, je vous propose une sélection d’albums colorés à lire au coin du feu !

La grande famille

Simon est un adorable petit chat gris qui pense être un félin. Mais les autres félins : le lion, le tigre, la panthère et le guépard lui rient au nez. Lui, un félin ? Simon n’a pas de crinière, il ne court pas vite, n’est pas le roi des animaux. Ils se moquent même de lui en soulignant leurs différences. Et pourtant, Simon ne se laisse pas démonter et va mettre en avant ses points communs pour se faire accepter. La grande famille est une jolie histoire qui montre que malgré des différences qui sautent aux yeux, nos points communs peuvent toujours nous rapprocher !

La grande famille de Galia Bernstein, paru en août 2018 aux éditions Nathan, 32 pages, 11,50€

Graou n’a pas sommeil

L’automne touche à sa fin, le moment pour les ours de rentrer dans la tanière et d’hiberner. Mais Graou, une jeune ourse, n’est pas de cet avis. Elle n’a pas sommeil et même quand elle essaie de toutes ses forces, elle ne parvient pas à s’endormir. A vrai dire, elle rêve du monde extérieur et de voir la neige tomber. Un album onirique sur la différence assumée de notre adorable personnage. Les illustrations sont très belles, texturées et colorées. Et le petit plus, c’est l’application pour Smartphones et tablettes qui permet de suivre l’histoire en trois dimensions ! J’ai particulièrement aimé me retrouver dans la tanière de Graou grâce à la réalité augmentée !

Graou n’a pas sommeil de Kaisa Happonen et Anne Vasko, paru en octobre 2017 aux éditions Nathan, 40 pages, 13,90€

Le moulin à paroles

Dans cet album, le moulin à paroles est littéral. Il s’agit d’un véritable moulin qui, du haut de sa colline, distribue des mots, des expressions, des verbes, des onomatopées et bien d’autres encore. Chaque matin, le meunier remplit son sac et part en distribuer aux villageois. Des « je t’aime » aux amoureux, des mots rigolos pour les enfants, des mots-valises laissés dans les gares, il y en a pour tout le monde. Jusqu’à ce qu’un distributeur automatique de mots s’implante en ville et face de l’ombre à notre cher moulin… Le moulin à paroles est un immense coup de cœur. D’une part, pour son histoire qui nous parle avec tendresse de tradition, du pouvoir du savoir-faire que la modernité ne peut pas toujours remplacer. Et en parallèle, il rend hommage au pouvoir et à la richesse des mots et du langage. Sans oublier les illustrations dont on a du mal à se détacher. Julie Ricossé a réalisé un beau travail avec un style bien à elle. Entre les formes recherchées et le jeu de couleurs, on ne peut qu’être absorbé par ce que l’on voit ! Un excellent travail et une très belle collaboration !

Le moulin à paroles de Christos et Julie Ricossé, paru en février 2018 aux éditions Balivernes, 32 pages, 13€

La maison de Célia

La petite Célia adore sa maison. Dans sa maison, il y a son tapis vert pour jouer avec la ferme, le grand escalier où son Doudou fait la sieste, et plein d’autres détails qui font que sa maison lui est si chère. Ce lieu est réconfortant, elle se sent en sécurité. Mais un jour, ses parents veulent déménager et Célia n’accepte pas tous ces changements. Un album touchant et rassurant qui permet de préparer les jeunes enfants à l’épreuve du déménagement. J’ai particulièrement apprécié les couleurs de cet album et la personnification de la maison !

La maison de Célia de Javier Martinez et Mariana Ruiz Johnson, paru en juin 2018 aux éditions Nathan, 40 pages, 11,50€

 

Le Yéti et l’oiseau

Le Yéti de la forêt est immense et effrayant, tous les animaux en ont peur et il vit donc seul, reclus. Jusqu’à ce qu’un oiseau atterrisse sur la tête du Yéti ! Et cet oiseau perdu n’a pas du tout peur du Yéti. Une amitié se crée et la réputation de cet impressionnant Yéti change : les autres animaux comprennent qu’il est inoffensif malgré sa taille imposante. Une belle histoire sur l’amitié, les apparences et la différence. Les illustrations sont très jolies !

Le Yéti et l’oiseau de Nadia Shireen, paru en janvier 2018 aux éditions Nathan, 32 pages, 11,50€

 

Arthur et les gens très pressés

Arthur est un petit garçon, sans cesse bousculé par le temps. Il doit se dépêcher de prendre son petit-déjeuner, se dépêcher d’aller à l’école, il n’a pas le temps de jouer ni de finir son repas à la cantine. Mais un matin, les parents d’Arthur l’oublient à la maison. Alors Arthur, prend le temps de petit-déjeuner, d’aller à l’école en marchant doucement, comme il le souhaite. Un album sur la notion du temps et du rythme de vie de chacun. On prend conscience, en tant qu’adultes, qu’on est toujours pressé et qu’on en oublie parfois l’essentiel. Une très belle histoire avec de grandes leçons à en tirer.

Arthur et les gens très pressés de Nadine Brun-Cosma et Aurélie Guillerey, paru en octobre 2018 aux éditions Nathan, 32 pages, 11,50€

 

Monsieur Fée

Dans la forêt, on rencontre, La Fée du Matin, La Fée du courage ou la Fée du logis. Et puis, il y a Monsieur Fée, un éléphant ailé qui n’est pas pris au sérieux par ses pairs. Ce drôle de personnage ne semble pas doué comme les autres Fées et celles-ci rient beaucoup de lui. Las et avec un sentiment d’inutilité, Monsieur Fée part en direction d’une drôle de forêt : la ville. Là-bas, il va découvrir quel est son don et ressortir grandi de cette expérience. Comme j’ai aimé cet album et ses divines illustrations. Monsieur Fée nous fait rire et nous touche à la fois. Un album qui nous fait comprendre qu’on est tous différents et qu’on a tous un don qui nous rend unique.

Monsieur Fée de Morgane de Cadier et Florian Pigé, paru en avril 2018 aux éditions Balivernes, 40 pages, 13€

Avez-vous aimé cette sélection ? Quels sont les titres qui vous tentent le plus ?

3 Comments on Le coin jeunesse #35

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *