Résumé

Chicago, 1893. l’Exposition Universelle abrite une monstrueuse curiosité : H.H. Holmes, le premier serial-killer de l’histoire des États-Unis…

Le château : il surgit, menaçant, dans les rues d’un Chicago livré aux grands travaux de l’Expo Universelle, la fameuse « ville blanche ». Les épais murs en pierre de cette bâtisse lugubre abritent un labyrinthe de passages secrets et de pièces cachées, d’un crématorium et d’une table de dissection, de pièges et de chausse-trappes. Le château est la demeure de G. Gordon Gregg (nom du personnage incarnant H.H. Holmes, et en tout point conforme à la réalité), pharmacien et meurtrier à ses heures. Ses victimes sont jeunes et belles. Ses méthodes rapides, scientifiques et sans douleur. Ses crimes parfaits et impunis. Jusqu’au jour où une journaliste commence à avoir des doutes sur ce citoyen, en apparence bien sous tous rapports…

L’avis de Yesmine

Le boucher de Chicago n’est pas à son premier coup d’essai, il charme, il manipule et il tue. Le même procédé se réitère à chaque fois. Ce qui lui permet de tromper l’assurance-vie et de toucher l’argent. Un type louche que rencontre une jeune journaliste, intriguée, elle va creuser et ce qu’elle va déterrer n’a plus rien de vivant.

J’ai énormément apprécié ce livre, déjà l’ambiance : on se trouve en 1893 l’année de l’exposition universelle à Chicago. Il y a de l’animation, des scènes impudiques en public, des établissements qui s’ouvrent pour accueillir le monde qui afflue à Chicago. Chrystal essaye de percer dans le journalisme et de signer ses articles enfin à son nom, pour cela il lui faut un gros scoop ! Le combat des femmes est donc très bien illustré, par la même occasion.

On est aussi plongé dans l’univers morbide du pharmacien, prétendument médecin. Les morts macabres s’enchaînent sans que l’on s’en aperçoive et les corps disparaissent… Le plus surprenant dans tout cela, c’est qu’il s’agit… d’une histoire vraie !

Bonne lecture à vous, il n’était pas bon de vivre à Chicage en 1893…

Le boucher de Chicago de Robert Bloch, paru en octobre 2017 aux éditions 10/18, 216 pages, 7,10€

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *